Les Kennedy : une dynastie américaine
Peter Collier
Prix: 10.00 €
Extraits des principaux discours
Jacques Lowe
Prix: 14.00 €
S'identifier
inscription
Contacter le Webmaster

This website in english
Livres - Meilleures ventes
Michael Drosnin
Billie Sol Estes, William Reymond
Thierry Lentz
Jacques Legrand (collectif)
William Reymond

Forum
[ Fils - Stats ]
15 janvier 2005 à 21h35
2 mars 2005 à 18h06
6 août 2001 à 22h19
25 août 2004 à 01h35
27 janvier 2004 à 09h02

Revues sur l'assassinat

L'étrange suicide du treizième témoinMort de KennedyOswald n'a pas tiréLe mystère KennedyLe Mystère Kennedy

Photos

Chronologie

Décès de Fletcher Prouty
Mardi 5 juin 2001
16 millions de dollars pour...
Vendredi 16 juillet 1999
3000 pages de l'autopsie dé...
Dimanche 2 août 1998
George W. Hickey débouté
Lundi 29 septembre 1997
Les dossiers de J. Lee Rank...
Jeudi 3 juillet 1997
George W. Hickey porte plainte
Vendredi 21 avril 1995
Décès de Jackie Kennedy
Jeudi 19 mai 1994
Sortie aux USA du film "JFK"
Vendredi 20 décembre 1991

Pourquoi Kennedy fut-il assassiné?

Messages 0 à 20 sur 27 [ 0-1 ]

watch out
Samedi 2 avril 2005 à 01h22 #14411 Modification de ce message Citer ce message
J'avais lancé ce fil, mais apparemment il s'est perdu quelque part.
Bref, par ce fil je voulais dénoncer l'hégémonie des agences américaines(CIA et FBI) remise en question par les frères Kennedy, qui furent étrangement tout deux assassinés, le premier, JFK, parce que non seulement il avait juré la perte de ces agences parce qu'il voulait les remanier et aussi parce qu'il devait logiquement être réelu pour un second mendat,[ Lien Web ]
et le second, RFK, parce qu'il devait se présenter pour la plus haute magistrature américaine, et devenait donc autrement plus menaçant pour ces agences.
Les mobiles de l'assassinat de JFK en tous les cas, sont innombrables et vont tous dans le même sens quasiment. L'opération de couverture après l'assassinat s'explique de fait.

watch out
Samedi 2 avril 2005 à 01h59 #14414 Modification de ce message Citer ce message
Oswald était selon toute vraisemblance un agent de la CIA, tout le monde connait le dossier 201( si ma mémoire ne me fait pas défaut) James Wilcott a déclaré cette appartenance;[ Lien Web ] Il y est dit qu'Oswald recevait une solde mensuelle à temps complet de la part de l'intelligence agency. Tout s'explique sur l'épisode Union Soviétique, et la deconcertante facilité avec laquelle Oswald était passé de l'ouest à l'est et vice-versa. Et tout ça en pleine guerre froide s'il vous plait! Agent double vous dites?
On sait aussi qu'Oswald avait des rapports plus que bizarre avec un autre agent, cette fois-ci du FBI, du nom de James Hosty, qui d'ailleurs dans un premier temps avait déclaré avoir détruit toute notes au sujet d'Oswald, qui lui avait rendu visite a plusieur reprises avant l'attentat, et qui d'un coup de baguette magique, retrouve ses notes juste avant d'écrire son bouquin. C'est miraculeux.[ Lien Web ]
Le capitaine Will Fritz, celui qui avait interrogé Oswald dans les bureaux du DPD, et qui n'avait d'aucune manière que ce soit enregistré ces auditions, retrouve lui aussi par miracle les notes qu'il avait eut le génie de prendre lors de ces mêmes auditions.[ Lien Web ]

watch out
Samedi 2 avril 2005 à 02h08 #14415 Modification de ce message Citer ce message
Les services secrets(ou non) américains se sont de longue date couvert de ridicule par de nombreuse occasions.(watergate, irangate) Et plus récemment avec l'affaire du 11 septembre.
Ils sont devenu de entités incontrôlables et pèsent de tout leur poids sur la politique américaine et mondiale.(un etat dans l'etat)
A chaque époque sa guerre et son ennemi. Des années cinquantes jusqu'aux années qutre-vintgs-dix, il y avait le communisme pour justifier les dépenses militaires astronomiques. Puis le communisme s'effondrant, il fallait bien trouver un autre mal, aujourd'hui ce mal c'est l'islam. L'occident contre l'islam, la croisade du bien contre le mal. A coup de propagandes monstre on a réussi a faire rentrer dans le crâne des gens que ceux là représentaient le mal suprême, tout comme les communistes quelques décennies plutôt. On se rappelle de la chasse aux sorcières sous Truman. (les cinéastes juifs accusés de communisme tel que Charlie Chaplin) On appelle cela du lavage de cerveaux. On se rappelle des procès quasi Staliniens basés sur la délation(Walt Disney). Et après on appelle ça de la démocratie.
Démocratie dans laquelle la religion est en première ligne de tout programme politique en vue des élections. Je fait référence à la dernière éléction américaine avec G.W. Bush qui semble t il a basé sa campagne presque exclusivement sur des déclarations religieuses.
Ceci pour montrer le côté paradoxal de cette amérique que nous habitants de la vieille Europe, n'arrivons pas a cerner.
Alors qu'en est-il de ces institutions américaines? Qui ont depuis l'après guerre jouie d'un pouvoir sans partage, et qui se sentant maitres absolus du jeu, sont prêt à éliminer tout obstacles qui les gênerait.
Kennedy avait eu cette mauvaise idée de vouloir s'élever contre le fonctionnement du FBI et de la CIA, on sait ce qu'il est advenu de lui. [ Lien Web ]

jean bernard
Samedi 2 avril 2005 à 03h50 #14416 Modification de ce message Citer ce message
  Citation de watch out: JFK, parce que non seulement il avait juré la perte de ces agences parce qu'il voulait les remanier et aussi parce qu'il devait logiquement être réelu pour un second mendat,[ Lien Web ]
et le second, RFK, parce qu'il devait se présenter pour la plus haute magistrature américaine, et devenait donc autrement plus menaçant pour ces agences.
Les mobiles de l'assassinat de JFK en tous les cas, sont innombrables et vont tous dans le même sens quasiment. L'opération de couverture après l'assassinat s'explique de fait.


Ca ne m'étonne pas que vous tombiez tous dans le jeux des "conspis" en affirmant de telles erreurs. Ce ne sont que de fausses théories visant à salir Allen Dulles, qui était au grand dam des conspis, un excellent ami de la famille Kennedy, de Joe le père, en passant par Jack et Bobbie, qui le respectaient pour sa compétence a la tête de la CIA.[ Lien Web ] C'est étonnant non? On vous avait caché cela parce que ça détruisait le mythe d'Allen Dulles le méchant comploteur.
On reconnait là les théories absurdes de certains partisans du complots, je citerais par hasard Garrison et William Reymond, qui ne font qu'alimenter des rumeurs sans y apporter l'ombre d'une preuve. Le fait est qu' au procès qu'il a intenté au malheureux Clay Shaw, Garrison s'est pris une véritable gamelle, pour ne pas dire une humiliation.

jean bernard
Samedi 2 avril 2005 à 04h13 #14418 Modification de ce message Citer ce message
  Citation de watch out:
Kennedy avait eu cette mauvaise idée de vouloir s'élever contre le fonctionnement du FBI et de la CIA, on sait ce qu'il est advenu de lui. [ Lien Web ]


Le lien que vous nous présentez là, n'a aucune valeur en soi, puisque le dénommé Fletcher Prouty n'est pas quelqu'un de très fiable. Il s'est distingué avec une histoire d'hommes verts...

sceptik
Samedi 2 avril 2005 à 04h31 #14420 Modification de ce message Citer ce message
  Citation de watch out:
Les services secrets(ou non) américains [...] Ils sont devenu de entités incontrôlables et pèsent de tout leur poids sur la politique américaine et mondiale.(un etat dans l'etat)


Le weekend dernier, sur France 2 ou France 3, j'ai vu un documentaire intitulé "Mobutu, roi du Zaïre".
Quelques uns parmi vous l'ont-ils vu également ?

A plusieurs reprises intervenait l'interview du chef de la CIA à l'époque (années 60) au Congo, Larry Devlin.
Celui-ci affirmait qu'il était nécéssaire, pour l'occident et les américains (CIA) en particulier, que Patrice Lumumba, alors président du Congo, soit éliminé, politiquement et/ou physiquement, ce qui fut fait.

Images à l'appui, on voyait la façon ignoble dont Lumumba fut arrêté et humilié, et les circonstances de sa mort peu après ne faisaient guère de doutes.

La CIA a joué un rôle indéniable dans cette histoire (parole d'initié : le chef de la CIA en poste au Congo à l'époque, lui-même)
[ Lien Web ]
[ Lien Web ]

Quel rapport avec JFK ?
Aucun lien direct effectivement...
Mais un "joli" exemple des possibilités des services secrets américains.

Dans l'interview de Devlin, il disait que rien n'avait été dit directement, formellement au sujet de la nécéssité d'éliminer Lumumba.
Celà m'a tout de suite fait penser à une réplique de Monsieur X dans JFK, que je retranscris ici [ Lien Web ]

simas
Samedi 2 avril 2005 à 05h06 #14422 Modification de ce message Citer ce message
  Citation de sceptik: Le weekend dernier, sur France 2 ou France 3, j'ai vu un documentaire intitulé "Mobutu, roi du Zaïre".
Quelques uns parmi vous l'ont-ils vu également ?


Yes Sceptik, je l'ai suivi ce documentaire. Et j'osais pas trop en parler.

Mais sache que d'autres éléments de l'honorable agence CIA sont intervenus dans un documentaire sur la chaine histoire il me semble, et qu'ils ont retracé des décennies d'opération "noires" perpétrées par leur propre agence. Et tout ça avec le sourire.

-Nicaragua( plantation de bananes)

-Chili(Alliende)

-Congo (Lumumba)

-Iran (prise du pouvoir par le Shah)

-Argentine(les généraux,Vidal)

-Grèce (coup d'état)

Et j'en passe des meilleurs.

sceptik
Samedi 2 avril 2005 à 05h24 #14424 Modification de ce message Citer ce message
  Citation de simas: Mais sache que d'autres éléments de l'honorable agence CIA sont intervenus dans un documentaire sur la chaine histoire il me semble

Je ne possède pas la TV à Paris, j'avais profité de mon retour dans la famille en province pour zieuter ce docu.
(Pour ceux que ça intéresse d'en savoir +, contactez-moi : tavie@onsenfout.fr ;D)


   Citation de simas:ils ont retracé des décennies d'opération "noires" perpétrées par leur propre agence. Et tout ça avec le sourire.

-Nicaragua( plantation de bananes)

-Chili(Alliende)

-Congo (Lumumba)

-Iran (prise du pouvoir par le Shah)

-Argentine(les généraux,Vidal)

-Grèce (coup d'état)

Et j'en passe des meilleurs.


Qui peut le + , peut le - , c'est bien connu...

synthol
Samedi 2 avril 2005 à 12h10 #14427 Modification de ce message Citer ce message
Pourquoi Kennedy fut-il assassiné ?

Que ne voilà une bonne question
et il est toujours intéressant de la raviver, tout en tenant compte sans cesse des questions techniques, balistique, autopsie, témoignages avérés ou non etc... bref un travail très ardu et éminemment respectable mené par, en France, citons au hasard William, Nicolas, z313 et quelques autres, sans le moindre soutien des institutions qui disposent pourtant de tous les moyens possibles et imaginables.

   Citation de watch out: Les mobiles de l'assassinat de JFK en tous les cas, sont innombrables et vont tous dans le même sens quasiment. L'opération de couverture après l'assassinat s'explique de fait.

IMHO c'est plus compliqué, s'il en était possible, que ça.
D'une part, dans l'administration, il y a des factions verticales et transversales. D'autre part il y a des zélateurs et de la surenchère permanente plutôt d'origine politique mais relayée à l'intérieur de l'appareil d'état.
Exemple. Sous Vichy il y avait une police générale qui devait exécuter les ordres et puis il y a eu des gens qui ont fait du zèle, les sections dirigées par les commissaires David et Hénoque. Leur action coïncidait fâcheusement avec la notion de collaboration intégrale à Paris (alors que Vichy pratiquait le double jeu, mais au final il a perdu). Par ailleurs il y avait des policiers résistants.
Dans l'Affaire Kennedy on se retrouve dans des zones grises, de gens qui sont des anciens de tel ou tel corps, de mélange du public et du privé, (et le privé a des moyens considérables aux USA), sans compter tous les collaborateurs occasionnels de tout acabit, la piétaille.
Donc il est abusif de dire : c'est la faute de la CIA, du FBI. Mais à partir du moment où il y a conjonction d'une part du non-traitement, du non suivi intentionnel et public des dirigeants suprêmes, d'une affaire visant nommément tel président, et d'autre part d'une volonté activiste de sbires zélés, tout devient possible.

   Citation de watch out: Tout s'explique sur l'épisode Union Soviétique, et la deconcertante facilité avec laquelle Oswald était passé de l'ouest à l'est et vice-versa. Et tout ça en pleine guerre froide s'il vous plait! Agent double vous dites?

Si on ajoute que le cover-up était pratiquement obligé pour cause de contexte de guerre froide, le particulier, le simple citoyen se retrouve devant une affaire complètement verrouillée. Finalement le choix d'Oswald comme patsy n'était pas si bon que cela puisqu'il pouvait orienter sur les Russes, ce qui risquait d'amorcer une nouvelle crise internationale, juste après celle de Cuba. On comprend que la panique ait pu régner pendant les heures immédiates suivant l'attentat et la capture de LHO. Supposons un brave policier texan pas très averti s'apercevant du passé de LHO. Au premier abord il ne va pas chercher très loin le mobile. Ceci n'excuse pas le silence d'aujourd'hui.


   Citation de jean bernard:Ce ne sont que de fausses théories visant à salir Allen Dulles, qui était au grand dam des conspis, un excellent ami de la famille Kennedy, de Joe le père, en passant par Jack et Bobbie, qui le respectaient pour sa compétence à la tête de la CIA.

Assez d'accord. Là on aborde les rapports personnels entre les gens, à commencer par les liens Johnson-Kennedy. Ces connexions ne peuvent pas être réduites à un simple prétexte du genre "Johnson a fait assassiner Kennedy pour prendre sa place de président des Etats-Unis".
Allen Dulles et son frère Foster Dulles, ancien ministres des AE de Eisenhower sont des politiques, hyper conscients de la dangerosité de la guerre froide.


Tout ceci pour redire la complexité incroyable mais passionnante de "notre" Affaire (chacun a le droit de se l'approprier à sa manière après tout).
Suite au message #14415 de watch out avec lequel je ne suis pas du tout d'accord, je pourrais faire des commentaires mais ça nous entraînerait trop loin. Simplement actuellement nous ne sommes pas entrés en guerre de religion et heureusement, c'est la confusion qui a été entretenue par les médias au sujet de l'Irak et par ailleurs, se méfier énormément de l'impact immédiat des films à la Karel, Moore et autres petits monteurs amateurs.
On a l'impression - c'est le choc des photos (plus la vidéo et un commentaire accompagnateur bien truqué) comparé au poids modeste des mots que nous essayons de pratiquer sur les forums - que le documentaire a fait le tour d'une question alors qu'il n'a fait qu'effleurer le sujet. La réalité est vaste et difficilement appréhendable. Aujourd'hui on a pratiquement une dictature (et je pèse ce mot) de l'image et certains petits malins s'en sont faits une spécialité, en plus des médias dont c'est le fond de commerce le plus lucratif. Désolé, mais le vote Bush est peut-être, parmi d'autres choses moins louables, une réaction à cette mainmise sur l'information.

Teigne warreniste
Samedi 2 avril 2005 à 14h37 #14428 Modification de ce message Citer ce message


Pourquoi Kennedy fut-il assassiné?

Pour le savoir, il faudrait fouiller les méandres du cerveau du psychopathe qui l'a tué...

Malheureusement, il fut lui-même assassiné par un individu souffrant de maniaco-dépression.

Décidément l'Amérique est peuplée de coucous en liberté, dans un pays, où l'on emprisonne pourtant pour des pécadilles...

oswaldiste
Samedi 2 avril 2005 à 14h49 #14429 Modification de ce message Citer ce message
Le point commun entre tous les "coups d'états" présentés par Simas est celui-ci: ils sont tous à l'extérieur des Etats Unis.

Ce n'est pas un mystère que la CIA a joué un rôle non négligeable dans la disparition de certains et la mise en place d'autres régimes, au gré de leurs envies et besoins.

Mais la CIA n'a aucun mandat pour intervenir sur le sol américain. S'ils avaient du abattre Kennedy, ils se seraient débrouiller pour le faire en dehors des Etats Unis.
Intervenir sur le sol américaine c'était rentré en conflit direct avec Hoover, avec tout ce que cela pouvait entraîner.

Si la CIA a eu un rôle dans l'affaire Kennedy, c'est à posteriori, en gardant pour elle certains éléments, qui ont été depuis déclassifiés.

Teigne warreniste
Samedi 2 avril 2005 à 15h32 #14430 Modification de ce message Citer ce message
Pour ce qui est de la CIA, elle n'a pas juridiction sur le territoire des USA, ne peut enquêter sur un citoyen américain vivant aux USA et n'a pas de pas de pouvoir d'arrestation... (En fait, la CIA peut enquêter sur le passé des citoyens américains qui font des demandes d'emploi à l'agence)

Les activités de contre-espionnage étant du domaine du FBI...

Teigne warreniste
Samedi 2 avril 2005 à 15h33 #14431 Modification de ce message Citer ce message
Certains seraient portés à faire porter le blâme par la CIA pour le coup fumant du Watergate durant la campagne électorale de 72...

Howard Hunt, Bernard Barker, James McCord, Frank Sturgis et les autres "plombiers" cubains... Tous des anciens de la Baie des Cochons recrutés secrètement par le CREEP: le comité pour la réélection du président...

Nixon aurait voulu que l'opinion publique croit que le Watergate n'était qu'une "affaire de la CIA", et non une vulgaire opération de petite politique sale... Malheureusement, pour lui, le hush money (environ un million de US dollars) versé par l'organisation politique de Nixon aux "plombiers" n'a pas suffit à acheter leurs consciences...

Deux ans plus tard, Nixon était contraint de démissionner dans la disgrâce, un sort pire que l'assassinat... Kennedy, lui, pouvait toujours passer pour un "martyr libéral", alors que Nixon ne sera à jamais que le sinistre "Tricky Dick"...

sceptik
Samedi 2 avril 2005 à 16h15 #14433 Modification de ce message Citer ce message
  Citation de oswaldiste: Le point commun entre tous les "coups d'états" présentés par Simas est celui-ci: ils sont tous à l'extérieur des Etats Unis.

Celà montre surtout l'incroyable pouvoir et l'impunité de cette organisation.


  Mais la CIA n'a aucun mandat pour intervenir sur le sol américain. S'ils avaient du abattre Kennedy, ils se seraient débrouiller pour le faire en dehors des Etats Unis.

Synthol apporte un réponse intéressante :
  Donc il est abusif de dire : c'est la faute de la CIA, du FBI. Mais à partir du moment où il y a conjonction d'une part du non-traitement, du non suivi intentionnel et public des dirigeants suprêmes, d'une affaire visant nommément tel président, et d'autre part d'une volonté activiste de sbires zélés, tout devient possible.



  Citation de oswaldiste:Intervenir sur le sol américaine c'était rentré en conflit direct avec Hoover, avec tout ce que cela pouvait entraîner.

A moins qu'il ne soit d'accord...


  Si la CIA a eu un rôle dans l'affaire Kennedy, c'est à posteriori, en gardant pour elle certains éléments, qui ont été depuis déclassifiés.

Quel degré de déclassification y-a-t'il eu ?
N'aurait-elle pas surtout déclassifié ce qui n'était pas dangereux pour elle ?

Teigne warreniste
Samedi 2 avril 2005 à 16h25 #14434 Modification de ce message Citer ce message
Le FBI et la CIA ne faisaient pas bon ménage. En 1947, J. Edgar Hoover a tenté en vain de s'oppsoser à création d'une agence centrale de renseignement qui allait remplacer la défunte OSS dissolue à la fin de la guerre...

Hoover aurait bien aimé conserver le monopole du renseignement, à la fois extérieur et intérieur comme celà existait avant la création de l'OSS.

Et les relations entre les diverses agences de renseignements n'ont jamais été très cordiales et coopératives... Il ne faut pas oublier que ceux qui opèrent ces agences et bureaux sont d'abord et avant tout des fonctionnaires imbus de leur propre pouvoir et souvent impliqués dans des chicanes de juridiction...

Il faudra attendre le 11 septembre 2001, pour forcer les diverses agences de sécurité et de renseignement à coordonner leurs activités sous la houpette du département de la Homeland Security...

sceptik
Samedi 2 avril 2005 à 16h43 #14435 Modification de ce message Citer ce message
Ne pouvait-il pas y avoir, de temps à autre, en cas de force majeure, et quand les intérêts de l'un et de l'autre avaient à y gagner, ou bien étaient compromis, ne pouvait-il pas y avoir, donc, de trève et d'alliance ponctuelle ? (comme ce fut le cas -de force majeure-, comme tu le soulignes, le 11/09/2001 ?

Peut-on vraiment exclure une alliance ponctuelle de ces 2 organisations pour le 22/11/1963 ?

Teigne warreniste
Samedi 2 avril 2005 à 16h53 #14436 Modification de ce message Citer ce message
Je me demande bien où vous voulez en venir. En 1963, la CIA était dirigée par un homme de paille: John McCone, un homme que les Kennedy avait mis en place en novembre 1961 après la mise à la retraite forcée du maître-espion Allen W. Dulles

En fait, Bobby Kennedy était non seulement devenu le patron de J. Edgard Hoover (en tant qu'Attorney général), mais était virtuellement devenu directeur de la CIA particulièrement pour ce qui est des opérations clandestines au Vietnam et à Cuba (les anti-castristes de Miami, Tampa et New Orleans étaient sous son contrôle)...

Et tout le monde sait que Bobby était le principal conseiller de son frère Jack...

sceptik
Samedi 2 avril 2005 à 17h11 #14437 Modification de ce message Citer ce message
  Citation de Teigne warreniste: Je me demande bien où vous voulez en venir.

Curiosité.

Les chefs changent, mais est-ce que les mentalités au sein des organisations changent pour autant ?
Les vieilles habitudes ne se perdent pas si facilement...

Teigne warreniste
Samedi 2 avril 2005 à 17h18 #14438 Modification de ce message Citer ce message
Pour ce qui est de la CIA, en 1963, la CIA n'avait que 16 ans d'existence et relevait du National Council of Security dont faisait partie Bobby Kennedy entre autre...

Et ça m'étonnerait que des fonctionnaires fassent plus de zêle qu'en exigent leurs patrons... La CIA pêchait plutôt par sa mentalité du "Can do, boss"... alors qu'envisager un échec était une option à écarter surtout quand le boss l'exigeait...

En novembre 61, JFK a remplacé Allen Dulles, pas tellement pour son incompétence, mais plutôt pour lui substituer un homme plus malléable, et plus tolérant à l'égard des interventions indues de Bobby Kennedy dans les affaires de la CIA...

sceptik
Samedi 2 avril 2005 à 17h35 #14439 Modification de ce message Citer ce message
  Citation de Teigne warreniste:
Et ça m'étonnerait que des fonctionnaires fassent plus de zêle qu'en exigent leurs patrons...


Celà pourrait dépendre du taux de graissage de leurs pattes...

Et à la vue du topo esquissé par Simas (voir + haut, #14422), j'en déduis que ça ne devait pas être du bénévolat...

Leurs patrons avaient-ils tout contrôle sur leur personnel ?
Et celui-ci était-il uniquement constitué de bénis-oui-oui ?

[ Ce Forum est fermé ]

[ Ce fil est clos ]

De nombreux livres très rares sur Chapitre.com: John Kennedy, un homme de bonne volonté Marcel Lecomte Dallas : l'affaire Ruby Frédéric Pottecher Le procès de Dallas Frédéric Pottecher Mort d'un président William Manchester John F. Kennedy Claude Moisy Réduction de 5 euros avec le code "CADEAU"


Jack Ruby, John F. Kennedy, Howard Hughes, Lee Harvey Oswald, Billie Sol Estes, Sam Giancana, Bill Greer, J.D. Tippit, Fidel Castro, John Ligget, David Ferrie, Clay Shaw, Jean Hill, Lee Bowers, Earl Warren, Craig Zirbel, Frank Church, William Whaley, Betty Mc Donald, Robert F. Kennedy, Thomas Dillard, Jeane Dixon, Valery Kostikov, Edward Haggerty, Caroline Lebeau, John Gedney,...

Santo Trafficante Jr: Ce chef de la Mafia en Floride est accusé d'avoir menacé plusieurs fois la vie de JFK. Trafficante fut très impliqué dans des plans de la CIA destinés à assassiner Fidel Castro. On dit qu'il aurait...