Jackie après John
Christopher Andersen
Prix: 18.00 €
La Malédiction des Kennedy
Edward Klein
Prix: 17.96 €
S'identifier
inscription
Contacter le Webmaster

This website in english
Livres - Meilleures ventes
Michael Drosnin
Billie Sol Estes, William Reymond
Thierry Lentz
Jacques Legrand (collectif)
William Reymond

Forum
[ Fils - Stats ]
15 janvier 2005 à 21h35
2 mars 2005 à 18h06
6 août 2001 à 22h19
25 août 2004 à 01h35
27 janvier 2004 à 09h02

Revues sur l'assassinat

L'étrange suicide du treizième témoinMort de KennedyOswald n'a pas tiréLe mystère KennedyLe Mystère Kennedy

Photos

Chronologie

Décès de Fletcher Prouty
Mardi 5 juin 2001
16 millions de dollars pour...
Vendredi 16 juillet 1999
3000 pages de l'autopsie dé...
Dimanche 2 août 1998
George W. Hickey débouté
Lundi 29 septembre 1997
Les dossiers de J. Lee Rank...
Jeudi 3 juillet 1997
George W. Hickey porte plainte
Vendredi 21 avril 1995
Décès de Jackie Kennedy
Jeudi 19 mai 1994
Sortie aux USA du film "JFK"
Vendredi 20 décembre 1991

Chain reaction

Messages 0 à 20 sur 24 [ 0-1 ]

bossa nostra
Dimanche 27 février 2005 à 11h44 #13757 Modification de ce message Citer ce message
Bonjour

Je viens de "feuilleter" un partie des post sur un lien possible de la mafia, m'étant plus intéressé au cas de la mafia ne peut-on pas voir une réaction en chaîne ayant entraîné la décision finale (tué JFK)

En effet dans les opposants il y a: Les anticommunistes....et pour eux la baie des cochons peut-être le déclencheur

Il y a LBJ....et pour lui un risque de déballage de ses affaires sur la place publique

Il y a la mafia....le seul qui "pouvait" retenir ses troupes contre les félons kennedy était L.Lucianon grand parrain de la cosa nostra qui décède 1 an 1/2 avant Kennedy et permet ainsi à d'importants parrains d'agir comme bon leur semble.

La cia...pour de multiples raison que vous connaissez

Et pourquoi pas cuba...mais là c'est peut-être encore la mafia que l'embargo de 61 (comme par hasard un mois après que le capo de tutti capi (luciano) décède)) rend problèmatique les activités mafieuses sur le sol cubain (car la mafia a continué avec castro comme elle le fesait avec batista)

Donc la mafia pour être celle qui a amené le matériel...la cia et LBJ l'assurance du secret

En effet, ruby est "lié" à la mafia"...oswald aux cubains (les mafieux en connaissent beaucoup) et puis si l'on considère la cia comme participante.....elle a déjà bossé avec la mafia

C'est d'ailleurs à ma connaissance les seuls cités dans les possibles commanditaires qui ont déjà "bossé" ensemble

voilà je vous laisse ma réflexion pour avis et débat

simas
Lundi 28 février 2005 à 01h14 #13793 Modification de ce message Citer ce message
Ce qui est sûr dans cette histoire à mon avis, c'est qu'il y a quelque chose de génant pour les officiels, ce qui les amènent à étouffer l'affaire.

Johnson prend la décision de mettre en place une commission pour rassurer le public américain, à la suite de l'éxécution publique d'Oswald par Ruby.

Seul, le FBI aura le droit d'enquêter sur ce crime. Le rapport Warren sera rendu un an après la mort de Kennedy et sera contesté par nombreux spécialistes et amateurs de cette affaire.

Lorsqu'on étudie quelque peu cette affaire, on se rend compte rapidement qu'il y a beaucoup trop de coïncidences, de malfaçons et de conclusions grossières de la part des officiels , pour croire à ce rapport final.

Pour moi la mafia avait sa place dans ce complot, car comme vous le dites plus haut, ils avaient déjà collaboré avec la CIA, et surtout ils en voulaient à mort à Kennedy.

LBJ le texan, trempé dans des affaires criminnelles par l'intermédiaire de celui dont on retrouvera les empreintes au 5eme étage du TSBD du nom de Malcolm Wallace, avait lui aussi son mot à dire. Surtout qu'il était chez lui à Dallas.

Les Cubains anti-castristes, détestaient Kennedy depuis la baie des cochons, opération ratée, à la tête de laquelle se trouvait le Général Cabell, frère du maire de Dallas en 1963.
Il est aisé de comprendre le rôle d'un maire, premier magistrat dans une ville.

De cette même opération Allen Dules, un des boss de la CIA, se fait lourder par Kennedy et il sera quand même nommé membre conseiller de la commission Warren...

En ce qui concerne Castro et Cuba, je ne crois pas trop à cette piste, étant donné que les Kennedy ne désiraient pas vraiment sa perte. Le meilleur exemple c'est l'appuie aérien refusé pour la baie des cochons, et beaucoup de centres d'entraiment anti-castristes démentelés sous l'ordre des Kennedy, dont Lake Pontchartrin.

Teigne warreniste
Lundi 28 février 2005 à 05h30 #13795 Modification de ce message Citer ce message
Si ça n'avait été que de Johnson, il n'y aurait jamais eu de "commission Warren"... Lyndon Johnson se serait contenté d'une "Court of Inquiry" texanne sous l'égide du procureur-général du Texas... ou encore du rapport d'enquête du FBI sur les événements de Dallas...

L'idée d'une commission fédérale d'enquête sur l'assassinat de Kennedy est née dans la tête d'Eugene Rostow qui a contacté une confrère d'université, et bras droit droit de Bobby Kennedy au département de la Justice, et j'ai nommé: Nicholas de Katzenbach...

Teigne warreniste
Lundi 28 février 2005 à 05h35 #13796 Modification de ce message Citer ce message
Citation de simas: Les Cubains anti-castristes, détestaient Kennedy depuis la baie des cochons, opération ratée, à la tête de laquelle se trouvait le Général Cabell, frère du maire de Dallas en 1963.
Il est aisé de comprendre le rôle d'un maire, premier magistrat dans une ville.


Les Américains pro-Castristes détestaient encore plus Kennedy, et l'un d'eux, l'a même assassiné...

Pour ce qui est du maire de Dallas, Earl Cabell, c'était un démocrate modéré.

sceptik
Lundi 28 février 2005 à 09h06 #13797 Modification de ce message Citer ce message
Citation de Teigne warreniste:
Pour ce qui est du maire de Dallas, Earl Cabell, c'était un démocrate modéré.


--- Oui et alors ? LBJ aussi était démocrate.

Teigne warreniste
Lundi 28 février 2005 à 14h11 #13806 Modification de ce message Citer ce message
Et bien oui, Earl Cabell était un maire démocrate dans un ville qui avait voté majoritairement républicain en novembre 1960... En fait, Dallas était une enclave républicaine dans le nord-est du Texas... Et l'une des seules grandes agglomérations urbaines des États-Unis à avoir accordé son appui à Richard Nixon en 1960.

Et les républicains de Dallas avaient le très "modéré" Bruce Alger comme réprésentant... Ce sont les extrémistes et partisans d'Alger qui sont livrés à une séance de brasse-camarade contre LBJ et Lady Bird devant l'hôtel Adolphus le 4 novmebre 1960...

sceptik
Lundi 28 février 2005 à 14h18 #13809 Modification de ce message Citer ce message
Je ne vois pas le rapport....???

simas
Lundi 28 février 2005 à 14h20 #13811 Modification de ce message Citer ce message
L'essentiel du sujet est qu'Earl Cabell en plus d'être le maire de Dallas, était le frère de Charles Cabell, général humilié à cause de l'opération de la baie des cochons, et ce à cause de Kennedy, qui leur refusa l'appui de l'US air force.

Nicolas Bernard
Lundi 28 février 2005 à 14h23 #13812 Modification de ce message Citer ce message
Bienvenue dans le monde de Teigne warreniste ! :-/ en attendant, Earle Cabell avait plutôt la réputation d'être un Démocrate, oui, mais... conservateur, et à la texane.

Teigne warreniste
Lundi 28 février 2005 à 14h23 #13813 Modification de ce message Citer ce message
Vous insinuez que JFK aurait été victime d'un complot d'extrême-droite...

Et vous faites d'Earl Cabell une espèce de comploteur, alors que Cabell a été plutôt modéré, dans une ville où un personnage comme Edwin Walker pouvait passer pour un héro...

En fait, saviez-vous que Walker a tenté d'obtenir l'investiture démocrate pour le poste de gouverneur du Texas, investiture qu'il a perdu au profit de John B. Connally, un ancien bras droit du Sénateur Johnson...

sceptik
Lundi 28 février 2005 à 14h31 #13815 Modification de ce message Citer ce message
Si je comprends bien, être démocrate au Texas équivaut à être républicain modéré dans un autre état...
Et être démocrate dans un autre état équivaudrait presque, au Texas,à être communiste...

Teigne warreniste
Lundi 28 février 2005 à 14h35 #13816 Modification de ce message Citer ce message
Citation de Nicolas Bernard: Bienvenue dans le monde de Teigne warreniste ! :-/ en attendant, Earle Cabell avait plutôt la réputation d'être un Démocrate, oui, mais... conservateur, et à la texane.

Faux encore, Cabell n'était pas un "southern democrat", et tentait de profiter de la visite de JFK pour redorer la réputation de la ville, réputation qui était mauvaise... et qui entravait les projets d'expansion économique de la ville...

En septembre 61, Cabell assisté de Jesse Curry ont tout fait pour éviter que se reproduisent à Dallas les incidents disgracieux de Little Rock en Arkansas durant la première rentrée scolaire déségrationalisée à Dallas...

Earl Cabell et son conseil voulaient présenté une image dynamique et progressiste de Dallas, les investisseurs ayant eu beaucoup de difficulté à investir dans une ville qui a eu longtemps le surnom de "Hate Capital of the South"...

Teigne warreniste
Lundi 28 février 2005 à 14h39 #13817 Modification de ce message Citer ce message
Citation de sceptik: Si je comprends bien, être démocrate au Texas équivaut à être républicain modéré dans un autre état...
Et être démocrate dans un autre état équivaudrait presque, au Texas,à être communiste...



À la fois, les Républicains et les Démocrates avaient des ailes "gauche" et "droite", et le parti républicain n'était pas plus à droite que le parti démocrate... Les partis politiques aux USA ne sont que de machines électorales qui ne servent qu'à consituer des coalitions pour prendre le pouvoir...

Teigne warreniste
Lundi 28 février 2005 à 14h44 #13818 Modification de ce message Citer ce message
En fait, je me demande bien ce que vous considérez comme "conservateurs", parce que vous ne semblez pas avoir la moindre idée que ce que ça pouvait signifier dans le Sud...

Et Johnson ne pouvait même pas être considéré comme "conservateur"... il était plutôt "réformateur" et partisan d'un Sud, nouveau, ouvert et fort...

Nicolas Bernard
Lundi 28 février 2005 à 14h54 #13820 Modification de ce message Citer ce message
Teigne, cessez donc de me faire dire ce que je n'écris pas - ça fait quatre ans que ça dure. "Conservateur" ne veut pas dire "extrémiste de droite". Cabell était conservateur, ni extrémiste à la Goldwater, ni modéré à la Kennedy. Qu'il ait cherché à moderniser l'image de sa ville ne saurait faire oublier qu'il était l'élu de cette ville.

Nicolas Bernard
Lundi 28 février 2005 à 14h58 #13821 Modification de ce message Citer ce message
Citation de Teigne warreniste: En fait, je me demande bien ce que vous considérez comme "conservateurs", parce que vous ne semblez pas avoir la moindre idée que ce que ça pouvait signifier dans le Sud...

Mort de rire. C'est vous qui écriviez que Cabell était un démocrate modéré, et c'est moi qui ai rappelé ce qu'il en était au sens classique, puis en précisant le contexte texan : un leader démocrate à la texane est un démocrate conservateur. Arrêtez donc de prendre vos lecteurs pour des imbéciles.

simas
Lundi 28 février 2005 à 22h37 #13824 Modification de ce message Citer ce message
Quoi qu'il en soit, démocrate conservateur ou pas, il reste qu'Earl Cabell devait avoir de la rancune envers John Kennedy.

Je ne dis pas qu'il ait participé à une quelconque élaboration de complot, si complot il y avait, mais je pense que son rôle pouvait être décisif dans la campagne de cover-up post-assassinat.

simas
Lundi 28 février 2005 à 23h08 #13828 Modification de ce message Citer ce message
Bossa Nostra a écrit: "Il y a la mafia....le seul qui "pouvait" retenir ses troupes contre les félons kennedy était L.Lucianon grand parrain de la cosa nostra qui décède 1 an 1/2 avant Kennedy et permet ainsi à d'importants parrains d'agir comme bon leur semble."

Vous pouvez trouver la biographie de Sam Giancana sur la rubrique de droite de ce forum, et lire les fils très intéressants qui s'y rapportent.

FEE des Logis
Mercredi 2 mars 2005 à 17h32 #13837 Modification de ce message Citer ce message
Ouai ouai, mais on serait pas un peu anti gauche et anti juif içi ?
Les discours de certains frisent l'anti communisme des années 50 aux Etats Unis.

sceptik
Mercredi 2 mars 2005 à 18h14 #13843 Modification de ce message Citer ce message
Citation de FEE des Logis: Ouai ouai, mais on serait pas un peu anti gauche et anti juif içi ?
Les discours de certains frisent l'anti communisme des années 50 aux Etats Unis.


--- Je n'en ai pas l'impression...(?!)
Le but ici n'est pas d'inclure notre opinion personnelle, mais plutôt de tenter de savoir quel était l'état d'esprit américain *à l'époque*...

[ Ce Forum est fermé ]

[ Ce fil est clos ]

De nombreux livres très rares sur Chapitre.com: De Dallas à Montréal Maurice Philipps Comment ils ont tué Kennedy Michaël Eddowes JFK - affaire non classée Jim Garrison Enquêtes sur l'assassinat d'un président Thierry Lentz John Kennedy, un homme de bonne volonté Marcel Lecomte Réduction de 5 euros avec le code "CADEAU"


Jack Ruby, John F. Kennedy, Howard Hughes, Lee Harvey Oswald, Billie Sol Estes, Sam Giancana, Bill Greer, J.D. Tippit, Fidel Castro, John Ligget, David Ferrie, Clay Shaw, Jean Hill, Lee Bowers, Earl Warren, Craig Zirbel, Frank Church, William Whaley, Betty Mc Donald, Robert F. Kennedy, Thomas Dillard, Jeane Dixon, Valery Kostikov, Edward Haggerty, Caroline Lebeau, John Gedney,...

Santo Trafficante Jr: Ce chef de la Mafia en Floride est accusé d'avoir menacé plusieurs fois la vie de JFK. Trafficante fut très impliqué dans des plans de la CIA destinés à assassiner Fidel Castro. On dit qu'il aurait...