JFK - affaire non classée
Jim Garrison
Prix: 5.00 €
Castro, l'infidèle
Serge Raffy
Prix: 26.60 €
S'identifier
inscription
Contacter le Webmaster

This website in english
Livres - Meilleures ventes
Michael Drosnin
Billie Sol Estes, William Reymond
Thierry Lentz
Jacques Legrand (collectif)
William Reymond

Forum
[ Fils - Stats ]
15 janvier 2005 à 21h35
2 mars 2005 à 18h06
6 août 2001 à 22h19
25 août 2004 à 01h35
27 janvier 2004 à 09h02

Revues sur l'assassinat

L'étrange suicide du treizième témoinMort de KennedyOswald n'a pas tiréLe mystère KennedyLe Mystère Kennedy

Photos

Chronologie

Décès de Fletcher Prouty
Mardi 5 juin 2001
16 millions de dollars pour...
Vendredi 16 juillet 1999
3000 pages de l'autopsie dé...
Dimanche 2 août 1998
George W. Hickey débouté
Lundi 29 septembre 1997
Les dossiers de J. Lee Rank...
Jeudi 3 juillet 1997
George W. Hickey porte plainte
Vendredi 21 avril 1995
Décès de Jackie Kennedy
Jeudi 19 mai 1994
Sortie aux USA du film "JFK"
Vendredi 20 décembre 1991

Qui était Roy Truly?

Messages 0 à 20 sur 31 [ 0-1 ]

cyrano
Vendredi 4 février 2005 à 00h41 #12963 Modification de ce message Citer ce message
Bonjour à tous,

Je ne suis jamais intervenu sur ce forum mais je vous lis régulièrement depuis un certain temps. Je voudrais proposer un nouveau fil sur un point qui me chiffonne et pas encore abordé, je crois (sorry pour les erreurs éventuelles ou les enfoncements de portes ouvertes, je suis un pur dilettante): la personnalité de Roy Truly, le directeur du TSBD.

Si on admet la thèse du complot, un des principaux problèmes logiques est l’engagement d’Oswald au TSBD : il se fait via Ruth Paine, qui peut difficilement être soupçonnée (!). De plus, Oswald aurait pu être affecté à d’autres entrepôts et/ou son contrat aurait pu se terminer avant le 22 novembre. Mais comment monter un complot d’une telle envergure avec tant d’inconnues ?

D’où le rôle central de Roy Truly, qui pouvait décider de tout cela, même si, c’est vrai, il semble que ce soit Ruth Paine qui ait téléphoné elle-même – mais Truly n’aurait-il pas pu faire passer l’info du job vacant via la voisine de Paine, sœur de Frazier ?

Je remarque en tout cas deux choses troublantes à propos de Truly :
- il se trouve fort opportunément au pied de l’immeuble juste après les coups de feu et c’est donc lui qui guide le policier Baker. Ils perdent un peu de temps à cause du monte-charges bloqué en haut, prennent les escaliers, croisent Oswald au premier, puis montent finalement jusqu'au toit… où il n’y a rien à voir. Qui des deux a décidé d’aller voir sur le toit plutôt qu’aux étages supérieurs ? On ne le saura jamais, mais dans le feu de l’action Truly pouvait très bien faire cette suggestion à un Baker qui ne connaissait pas les lieux – ce qui laissait un peu de temps à d’éventuels tireurs installés au cinquième étage

- mais surtout, c’est aussi Truly qui remarque très rapidement l’absence d’Oswald, d’où le fait que son signalement ait pu être donné très tôt, donc qu’il soit reconnu au Texas Theater etc. Or, dans l’agitation qui régnait au TSBD 15 minutes après l’attentat, je trouve très suspect que Truly ait pu constater si vite cette absence, et qu’en plus il l’ait trouvée anormale. Car il devait y avoir à ce moment-là un fameux va-et-vient avec d’autres personnes dans le bâtiment (policiers, journalistes…) que les gens du TSBD et surtout il devait ‘manquer’ d’autres membres du personnel qui avaient été voir le cortège ou qui étaient descendus dans le quartier pour aller aux nouvelles, non ? Imaginez qu’on tue le président au pied de l’immeuble où vous travaillez : vous allez rester tranquillement dans votre bureau, vous ? Donc, pourquoi s’étonner justement de cette absence-là (d’autant plus que Truly venait de voir Oswald à la cafétaria : il pouvait donc penser qu’il s’était absenté un moment, ce n’est pas comme s’il ne l’avait plus vu du tout depuis le matin), pourquoi ne pas donner aussi le signalement d’autres personnes ?

Avez-vous d’autres infos sur Truly : depuis quand et comment il était arrivé à diriger le TSBD, s’il est connu à un autre titre, etc ?

C’est peut-être une hypothèse absurde – on va dire qu’on voit des comploteurs partout – mais si elle était vraie, Truly serait le complice parfait : efficace et discret, car je n’ai pas l’impression qu’on le soupçonne beaucoup, même parmi les 'non-warrenistes'.

Enfin, même si ceci est tout à fait farfelu, merci à tous de me répondre sans agressivité inutile...



simas
Vendredi 4 février 2005 à 01h13 #12964 Modification de ce message Citer ce message
Salut Cyrano,

En tous les cas tu fais une entrée honnête, le fil que tu propose est loin d'être ridicule.

En ce qui concerne R. Paine, je crois qu'elle est quand même concernée, même si ce n'est que de loin. Car en effet il me semble que suite à l'épisode de la Nash Rambler garée près du depository et qui était partie de là après avoir pris Oswald à son bord, les policier ont questionné Oswald à propos de ce véhicule. Ce dernier entendant cela s'est énervé et a demandé je cite "de laisser Ruth Paine tranquille, et qu'elle n'a rien à avoir dans tout ça".

Concernant Truly, moi non plus je n'ai jamais entendu personne l'impliquer dans l'affaire, mais pourquoi pas? C'est pas du tout idiot, tes arguments méritent d'être étudiés.

altgens
Vendredi 4 février 2005 à 11h48 #12973 Modification de ce message Citer ce message
Roy S.TRULY wharehouse manager du TSBD.il embauche Oswald le 15 octobre.voila ce que je sais .Mais le plus troublant c'est indique dans ses témoignages que les tirs venaient du KNOLL!voir le mcadams.posc.mu.edu,tapez Roy Truly et lisez

Teigne warreniste
Vendredi 4 février 2005 à 13h17 #12975 Modification de ce message Citer ce message
«Si on admet la thèse du complot, un des principaux problèmes logiques est l’engagement d’Oswald au TSBD : il se fait via Ruth Paine, qui peut difficilement être soupçonnée (!). De plus, Oswald aurait pu être affecté à d’autres entrepôts et/ou son contrat aurait pu se terminer avant le 22 novembre. Mais comment monter un complot d’une telle envergure avec tant d’inconnues ?

D’où le rôle central de Roy Truly, qui pouvait décider de tout cela, même si, c’est vrai, il semble que ce soit Ruth Paine qui ait téléphoné elle-même – mais Truly n’aurait-il pas pu faire passer l’info du job vacant via la voisine de Paine, sœur de Frazier ?»

Je ne vois pas ce que Roy Truly a à faire avec ça... À 19 ans, le jeune Wesley Buell Frazier était bien assez grand pour se rendre compte tout seul qu'on embauchait au 411 Elm Street. Et sa soeur, madame Lynnie Mae Randle était même au courant de celà.

C'est au cours d'une conversation avec sa voisine, madame Randle, que Ruth Paine a pris connaissance de la chose, et sachant que le grand duduche de Lee Harvey Oswald avait un besoin urgent d'emploi et qu'il était sur le point de devenir père pour une seconde fois, qu'elle s'est sentie obligée de faire les démarches auprès de Truly...

altgens
Vendredi 4 février 2005 à 13h22 #12977 Modification de ce message Citer ce message
Ce qui veut dire qu'Oswald n'est pas responsable d'avoir travailler au TSBD,et que le fait d'y etre le 22/11 n'est pas prématuré mais pour des raisons de boulot.

Teigne warreniste
Vendredi 4 février 2005 à 13h38 #12978 Modification de ce message Citer ce message
Effectivement, si madame Ruth Paine ne s'était pas mêlée de lui trouver de l'emploi, Ozzie n'aurait probablement pas travaillé au 411 Elm street...

En fait, le même journée du 15 octobre, l'agence d'emploi l'avait reféfé comme bagagiste dans un aéroport... Comme ça, il aurait pu tuer Kennedy directement à Love Field ou encore mettre à exécution un vieux projet: celui de détourner un avion sue Cuba...

Teigne warreniste
Vendredi 4 février 2005 à 13h52 #12979 Modification de ce message Citer ce message
En fait, le 22 novembre Ozzie était encore chanceux de travailler au TSBD... Et lui même, avait élaboré un "plan B" au cas où il n'aurait plus travaillé là...

Dans la semaine qui précède la visite de JFK à Dallas, Lee Harvey Oswald aurait arpenté Main street, à la recherche d'une possible cache de rechange à celle du Sixth Floor... Il aurait rendu visite à deux reprises à un parking étagé, une première fois pour s'enquérir de la vue du toit, et une seconde fois pour y demander de l'emploi...

Teigne warreniste
Vendredi 4 février 2005 à 14h07 #12980 Modification de ce message Citer ce message
Le fait que Roy Truly ait remarqué l'absence de Lee Harvey Oswald n'a rien de suspect.

En redescendant du toi avec Baker, Truly a remarqué que la police interrogeait les employés présents à l'intérieur du TSBD, or une absence fut notée, celle de Lee Harvey Oswald. Oswald était présent à l'intérieur du TSBD au moment de la tuerie, et était l'un des 15 employés qui avaient accès aux étages supérieurs et particulièrement le "6th floor"...

Mais la police ne s'en est pas inquiétée tout de suite de son absence, ce n'est que plus d'une heure plus tard, et voyant qu'on arrivait toujours pas à le retracer que la DPD allait émettre un mandat d'arrestation contre un certain "Lee Harvey Oswald" résidant au 2515 W Fifth street à Irving; l'adresse de Mme Paine qu'avait fournie Oswald...

Teigne warreniste
Vendredi 4 février 2005 à 14h10 #12981 Modification de ce message Citer ce message
Excusez les fautes, mais comme Tam ne me permet pas de corriger mes posts...

cyrano
Vendredi 4 février 2005 à 14h26 #12982 Modification de ce message Citer ce message
Merci pour vos premières réactions.

Je réponds d’abord à Simas et à Altgens :

Pour Simas :
Vous dites que Ruth Paine n’est pas au-dessus de tout soupçon, mais elle ne pouvait pas régler toute seule les modalités de l’engagement d’Oswald: elle ne pouvait que téléphoner, sans décider où et quand il travaillerait, ni même s’il serait effectivement engagé. Et surtout, tout le reste de sa vie et de sa personnalité ne colle pas avec le profil de quelqu’un qui tremperait dans un vaste complot impliquant des gens de la pègre et/ou des services secrets et/ou des militants anticastristes…
Personnellement, j’ai du mal à y croire.

Pour Altgens : ‘tapez Roy Truly sur le site de McAdams’, mais où et comment ? Ce n’est pas la première fois que j’ai du mal à faire une recherche sur ce site, je ne vois pas une fonction de recherche comme sur ce site-ci, par exemple (ou alors, on est renvoyé sur d’autres sites, d'autres forums etc.). 'Truly' ne figure pas non plus dans son index de noms.

cyrano
Vendredi 4 février 2005 à 14h43 #12984 Modification de ce message Citer ce message
Pour Teigne warreniste.
Message 12975 : évidemment que Frazier était assez grand pour communiquer l’info du poste vacant, mais là on est donc dans le scénario classique de l’embauche fortuite et spontanée. Or moi, ça m’a toujours posé problème, car j’ai du mal à imaginer un complot - je sais bien que vous n’y croyez pas, je marque un but dans mon propre camp, là - qui préparerait son coup assez longtemps à l’avance, trouverait un pigeon à qui on s’efforce de donner un vague profil de marginal gauchiste et puis qui attendrait en se demandant où placer ce type sur le trajet du défilé: dans la foule, dans un immeuble de Main Street, à l’aéroport ?... Et alors, ô miracle, l’amie de sa femme prend elle-même l’initiative de téléphoner au directeur du TSBD et parvient à lui trouver un job juste au bon moment et au bon endroit. Même Thierry Lentz admet que cet argument des anti-conspirationnistes ‘n’est pas dénué de bon sens’, mais sans vraiment le réfuter. D’où mon hypothèse Truly, pas pour le plaisir d’en faire une nouvelle mais parce que d’autres détails relatifs à Truly, et notamment le fait qu’il ait si vite remarqué l’absence d’Oswald, me paraissent aussi assez troublants. Ceci dit, je reconnais que votre explication du message 12980 est plausible.

Mais je trouve peut-être une lueur d’explication dans votre message relatif au ‘plan B’ d’Oswald, à la recherche d’une cache de rechange. Ca pourrait vouloir dire ‘dans ma logique’ (qui est celle d’un Oswald coupable et faisant sans doute partie des tireurs mais aussi membre d’un réseau plus large) :
- l’engagement d’Oswald au TSBD est dû au pur hasard et Truly est tout à fait innocent dans ce coup-là (paix à ses cendres !)
- Oswald et ‘le réseau’ n’étaient donc pas sûrs que LHO serait encore au TSBD le 22 novembre et cherchaient une solution de rechange au cas où.

PS: comment ça, 'Tam ne vous permet pas de corriger vos posts'?? On peut corriger toute faute de frappe dans le message même avant de l'envoyer et encore le rectifier dans les 30 minutes suivantes, non?

Teigne warreniste
Vendredi 4 février 2005 à 14h43 #12985 Modification de ce message Citer ce message
«Je remarque en tout cas deux choses troublantes à propos de Truly :
- il se trouve fort opportunément au pied de l’immeuble juste après les coups de feu et c’est donc lui qui guide le policier Baker. Ils perdent un peu de temps à cause du monte-charges bloqué en haut, prennent les escaliers, croisent Oswald au premier, puis montent finalement jusqu'au toit… où il n’y a rien à voir. Qui des deux a décidé d’aller voir sur le toit plutôt qu’aux étages supérieurs ? On ne le saura jamais, mais dans le feu de l’action Truly pouvait très bien faire cette suggestion à un Baker qui ne connaissait pas les lieux – ce qui laissait un peu de temps à d’éventuels tireurs installés au cinquième étage»

Un scénario "à la Garrison"... Pourquoi faire ça simple quand on peut faire ça compliqué?

Le policier Baker s'est tout simplement adressé au responsable de l'immeuble, et comme par hasard, le responsable a son bureau au rez-de-chaussée, presqu'en rentrant...

C'est Baker qui a demandé à Truly comment faire pour aller sur le toit, et Roy Truly l'a tout simplement guidé.

Dans la cage d'escalier Roy Truly était presque rendu au niveau du Third Floor (second étage) quand l'officier Marrion Baker a remarqué que la porte du Second Floor (premier étage) se refermait. Il a remarqué que quelqu'un se dirigeait vers la salle de repos des employés de bureau, l'individu, sera intercepté par Baker devant la machine à Coke.

simas
Vendredi 4 février 2005 à 15h07 #12988 Modification de ce message Citer ce message
"Dans la semaine qui précède la visite de JFK à Dallas, Lee Harvey Oswald aurait arpenté Main street, à la recherche d'une possible cache de rechange à celle du Sixth Floor... Il aurait rendu visite à deux reprises à un parking étagé, une première fois pour s'enquérir de la vue du toit, et une seconde fois pour y demander de l'emploi..."

Tu veux dire qu'Oswald était au courant du parcourt avant même son annonce officielle le 19 Novembre? Ou alors il aurait fait ce que tu décris, à partir du 19. Je ne pense pas que la teigne puisse faire un pareil anachronisme.

altgens
Vendredi 4 février 2005 à 15h11 #12989 Modification de ce message Citer ce message
Excusez moi donc tu vas ce site
[ Lien Web ]
tu tombes sur la page d'acceuil,tu verras recherche sur le site et là tu tapes Roy Truly
tu cliques sur search et hop tu as tout ce que tu veux sur Truly

oswaldiste
Vendredi 4 février 2005 à 15h14 #12992 Modification de ce message Citer ce message
Juste pour aider Altgens, je vous donne la bonne adresse pour le site de mcadams, sinon vous pouvez pas y aller à partir de son lien ;):

[ Lien Web ]

cyrano
Vendredi 4 février 2005 à 16h22 #13009 Modification de ce message Citer ce message
Si je peux me permettre de corriger un point de détail dans le message 12985 de la Teigne (ouh là là là, à quoi je me risque, moi ?). Vous écrivez :

« Le policier Baker s'est tout simplement adressé au responsable de l'immeuble, et comme par hasard, le responsable a son bureau au rez-de-chaussée, presqu'en rentrant... »

Vous semblez donc impliquer que Truly était dans son bureau au rez-de-chaussée et que c’est là que Baker s’est adressé ?

En réalité, d’après son témoignage devant la Commission Warren, Truly était allé voir le cortège juste devant l’immeuble, avec le sous-directeur Campbell, et il se trouvait donc parmi les spectateurs au pied du TSBD.

Do you remember where you were standing with Mr. Campbell?
Mr. Truly.
I would judge out in Elm Street, 10 to 15 or 20 feet from the front steps. We first stood on the steps, the bottom steps a few minutes, and then we walked out in the line of spectators on the side of Elm Street.

C’est là qu’il a vu Baker gravir en courant les escaliers et se diriger vers le TSBD. Ce qui me faisait donc supposer qu’il avait pu occuper volontairement cette position stratégique pour pouvoir intercepter facilement les premières personnes qui voudraient pénétrer dans l’immeuble et les ‘guider’... Mais comme je l’ai dit, vos messages précédents me poussent de toute façon à remettre en doute mon hypothèse de la complicité de Truly. Ce n’est donc vraiment qu’un point de détail.

altgens
Vendredi 4 février 2005 à 16h39 #13011 Modification de ce message Citer ce message
Cyrano,la dernière phrase de ton dernier message,ça me dit quelque chose!j'aime pas la lire car je crois qu'elle a été employée par un gros con de facho français.Excuse moi

oswaldiste
Vendredi 4 février 2005 à 16h43 #13012 Modification de ce message Citer ce message
Oui enfin bon le mot "détail" n'est pas l'apanage du gros con (enfin des gros du FN)...

Cyrano a donc le droit de parler de point de détail quand il s'agit d'un détail...

simas
Samedi 5 février 2005 à 01h31 #13035 Modification de ce message Citer ce message
"Cyrano,la dernière phrase de ton dernier message,ça me dit quelque chose!j'aime pas la lire car je crois qu'elle a été employée par un gros con de facho français.Excuse moi"

Yes sir!

altgens
Samedi 5 février 2005 à 13h09 #13045 Modification de ce message Citer ce message
Bien, c'est bien pour ça que j'ai demandé qui était le personnage qui court dans le film de Couch. Baker on la voit bien cette petite courrir vers le TSBD,mais avant de rentrer elle rencontre un autre personnage qui court avec elle. Est-ce Truly ?

[ Ce Forum est fermé ]

[ Ce fil est clos ]

De nombreux livres très rares sur Chapitre.com: L'héritage des Kennedy Theodore C. Sorensen Les assassins de Kennedy Richard H. Popkin John Fitzgerald Kennedy président Hugh Sidey Le Rapport Epstein Edward Jay Epstein L'assassin du Président Kennedy Dominique Venner Réduction de 5 euros avec le code "CADEAU"


Jack Ruby, John F. Kennedy, Howard Hughes, Lee Harvey Oswald, Billie Sol Estes, Sam Giancana, Bill Greer, J.D. Tippit, Fidel Castro, John Ligget, David Ferrie, Clay Shaw, Jean Hill, Lee Bowers, Earl Warren, Craig Zirbel, Frank Church, William Whaley, Betty Mc Donald, Robert F. Kennedy, Thomas Dillard, Jeane Dixon, Valery Kostikov, Edward Haggerty, Caroline Lebeau, John Gedney,...

Santo Trafficante Jr: Ce chef de la Mafia en Floride est accusé d'avoir menacé plusieurs fois la vie de JFK. Trafficante fut très impliqué dans des plans de la CIA destinés à assassiner Fidel Castro. On dit qu'il aurait...