Les femmes Kennedy
Laurence Leamer
Prix: 7.00 €
Castro, l'infidèle
Serge Raffy
Prix: 26.60 €
S'identifier
inscription
Contacter le Webmaster

This website in english
Livres - Meilleures ventes
Michael Drosnin
Billie Sol Estes, William Reymond
Thierry Lentz
Jacques Legrand (collectif)
William Reymond

Forum
[ Fils - Stats ]
15 janvier 2005 à 21h35
2 mars 2005 à 18h06
6 août 2001 à 22h19
25 août 2004 à 01h35
27 janvier 2004 à 09h02

Revues sur l'assassinat

L'étrange suicide du treizième témoinMort de KennedyOswald n'a pas tiréLe mystère KennedyLe Mystère Kennedy

Photos

Chronologie

Décès de Fletcher Prouty
Mardi 5 juin 2001
16 millions de dollars pour...
Vendredi 16 juillet 1999
3000 pages de l'autopsie dé...
Dimanche 2 août 1998
George W. Hickey débouté
Lundi 29 septembre 1997
Les dossiers de J. Lee Rank...
Jeudi 3 juillet 1997
George W. Hickey porte plainte
Vendredi 21 avril 1995
Décès de Jackie Kennedy
Jeudi 19 mai 1994
Sortie aux USA du film "JFK"
Vendredi 20 décembre 1991

Bonne lecture à tous n°6

1 message

Personne
Mercredi 1er septembre 2004 à 03h03 #11232 Modification de ce message Citer ce message
60°- Pourquoi les membres de la commission Warren n’ont-ils pas eu accès aux documents relatifs à l’autopsie mais seulement des représentations faites de mémoire ?

Parce qu'en 1964, personne n'aurait songé à forcer la main aux Kennedy... Arlen Specter a bien exercé des pressions pour pouvoir consulter les photos et radiographies de l'autopsie... Mais le juge Warren a choisi de respecter la volonté de la famille du président...

Trop simple et vous répondez de manière hors sujet. Le meurtre d’un président est une affaire criminelle alors souci de la famille ou pas on passe au travers. Les photos et radiographies prises au cours de l’autopsie et remise à l’agent Roy H. Kellerman ne furent pas examinées par la commission Warren. Au lieu de ces documents de toute première importance, la commission eu à la place, des dessins faits par des artistes suivant des souvenirs verbaux qu’on leur rapporta. Pour obtenir une vision claire et sincère des faits, c’est le top y a pas à dire.
Donc comment et pourquoi la famille Kennedy aurait elle empêché une commission gouvernementale de trouver la vérité ? Quels auraient été leurs intérêts ? Ne pas éclabousser la réputation de la famille ? Nous l’avons déjà dit pour les liens avec la Mafia.
Que Arlen Specter ait fait des pressions n’indiquent pas que c’est la famille Kennedy qui a bloqué les informations surtout quand on sait en plus que nombre des radiographies de l’autopsie ont été maquillées ou dissimulées. Et comme on l’a vu, ne furent même pas fournies à la commission Warren.
Récapitulons pour faire bonne mesure :le FBI détruit des preuves, la commission partiale charge Oswald, la famille Kennedy empêche l’autopsie de se dérouler correctement pour éviter des révélations que la théorie de tireurs multiples entraîneraient forcément par exploration des commanditaires véritables. Et ben vous parlez d’un tableau. Mais nous sommes presque d’accord pour une fois ! Allez vite à la question n°51.

Je m'excuse, j'ai accidentelleemnt sauté les questions suivantes:

Pas grave, au point où vous en êtes on ne vous en tiendra pas compte.

51°- Pourquoi le Secret Service a-t-il emmené de force le corps du président du Parkland Memorial Hospital vers la base navale de Bethesda ?
52°- Pourquoi de nombreux éléments de l’autopsie réalisée sur cette base ont-elles été classées Secret Défense jusqu’en 1975 ?
53°- Quel crédit peut on apporter à la déclaration du Général Georges Burkley déclarant que c’est à la demande de Me Kennedy que le corps de son mari a été rapatrié sur la base de Bethesda ?
54°- Pourquoi les médecins militaires furent ils supervisés par des civils et des militaires hauts gradés ?
55°- Pourquoi l’examen des vêtements du présidents a-t-il été refusé au docteur Humes ?

réponses:

51° Le corps de JFK n'a jamais été emmené "de force" à Bethesda... C'est le choix de Jackie, et s'il s'en était tenu qu'à elle, il n'y aurait jamais eu d'autopsie sur son mari...

Alors là, votre réponse est à mourir de rire ! Une femme dont le mari vient d’être abattu a ses cotés dont elle tenu le cerveau ou son reliquat dans ses mains, aurait eu la force de demander que l’autopsie ait lieu sur une base militaire. Et puis pour faire bonne mesure, doit on rappeler que suivant la loi en vigueur en 1963 au Texas, l’autopsie aurait su se faire au Parkland Hospital et pas à Bethesda ? Enfin quand on connaît les divergences de vue sur la nature des blessures de Kennedy entre équipe libre, très entraînée et de ses opinions et une équipe de « has been », encadrée et contrôlée par des instances gouvernementales et tenue d’obéir aux ordres ce n’est pas la peine de chercher plus loin. Le but était d’éviter que l’autopsie ne soit réalisée par des médecins professionnels, incontrôlables et surtout qui aurait très bien fait leur boulot. Ce qui aurait mis tout le monde dans la merde du coté des comploteurs. Pardonnez l’expression. Une fois soustrait et à l’abri d’une base militaire on pouvait faire au corps dire ce qu’on voulait. C’est beau l’incompétence.
Et rien que pour mettre un peu plus dans l’embarras, la demande d’examen des vêtements de JFK par le Dr Finck lui fut refusé. On se demande bien pourquoi. L’autopsie a été superbement court-circuitée. Et c’est peu de le dire.
Photo du transport du cercueil : [ Lien Web ]
Et de madame Kennedy : [ Lien Web ]
D’ailleurs pourquoi Me Kennedy aurait elle refusé une autopsie sur le corps de son mari ? Avait elle peur aussi comme Robert Kennedy des possibles révélations qui pouvaient en sortir ? Mais si on continue dans ce sens on est forcé de se dire que l’autopsie n’a pas été correctement réalisé et que la famille Kennedy a peur par voie de conséquence des révélations qui pourraient en découler. Ce qui nous amène à examiner dans les relations sures des Kennedy ce qui aurait pu causer du tort à cette famille : la mafia. Ce qui prouve si Robert Kennedy a réellement piloté l’autopsie, que la mafia a commandité la mort de Kennedy et grâce aux rapports et complicités entrenues avec les différentes agences de renseignement, CIA surtout l’a fait tuer. Le FBI au courant a laissé faire et mieux encore a couvert immédiatement après le coup réalisé. J Edgard Hoover détestait les Kennedy dont il connaissait les secrets et qui voulaient le mettre à la retraite ! Heureusement Johnson lui offrira son désir le plus cher rester à son poste jusqu’à sa mort. La CIA se débarrassa d’un président un brin trop entreprenant à son égard. Il voulait la replacer sous contrôle direct. Même Johnson y gagne ! Kennedy avait l’intention de se séparer de lui pour le prochain mandat. Enfin la mafia y gagnait de la tranquillité et voyait rapidement dans les années suivantes le nombre de procédures à son encontre baisser. La vie est belle !
Chouette comme scénario. Et le plus intéressant, c’est que nous basons sur votre propre réponse, cher Teigne. Merci, ça, c’est un vrai cadeau de votre part!

52°- Pourquoi de nombreux éléments de l’autopsie réalisée sur cette base ont-elles été classées Secret Défense jusqu’en 1975 ?

Le secret entourant l'autopsie de JFK, ne concerne pas une clearance "secret défense", mais un accord fait en 1966 entre Bob Kennedy et les archives nationales concernant l'accès aux documents de l'autopsie de JFK. Cet accord fut violé dès 1968 quand on constitua le panel Clark pour réexaminer les conclusions de l'autopsie.

Pouvez vous produire un exemplaire du texte pour sa consultation ? Ou un lien internet.
Quand les documents et résumé de l’autopsie ont été classé Secret Défense ce fut par décision
Gouvernementale. Enfin si les documents de l’autopsie n’avaient pas été classés Secret Defense, certaines personnes auraient pu arriver à y accéder. L’accord auquel vous faites référence, précisait il en détail les modalités d’accès aux documents ? Quelles en étaient les modalités ? Qu’indiquait cet accord ?
Quelles étaient les conditions de son application ? Merci de faire parvenir une copie de ce document sur le forum, nous voulons à tout prix, le consulter !!!
Que Robert Kennedy soit intervenu pour faire classer les résultats de l’enquête Secret Défense relève d’une possibilité infime mais possible. Nous le reconnaissons complètement. Plus important demeurait la recherche de la vérité.
Sauf si bien sur, on admet que l’intérêt de Bobby était de protéger la réputation de sa famille, qui aurait risqué d’être en proie à de graves scandales inconnus en 1963. Soutien de la mafia à l’élection de 1960 par exemple. La, forcément ça coince pour la vérité. Nous avons l’impression que pour des raisons différentes, les intérêts des comploteurs et de la famille Kennedy se sont rejoint. Un consensus à du forcément s’établir. Du moins c’est ce que nous pensons. Grâce à votre réponse, cher Teigne !!!
Voir à nouveau le développement et l’hypothèse formulée question n°52.

53°- Quel crédit peut on apporter à la déclaration du Général Georges Burkley déclarant que c’est à la demande de Me Kennedy que le corps de son mari a été rapatrié sur la base de Bethesda

L'amiral Burkley était le médecin personnel de JFK...

Oh ? Et bien sa déclaration peut être remise en doute pour deux raisons évoquées précédemment. Une jeune femme choquée qui vient de voir son mari mourir sous ses yeux et qui trouve encore la force de demander de faire l’autopsie sur un hôpital naval militaire ? Nous en doutons.
Enfin l’empressement du Secret Service à embarquer le corps pour Air Force One ne se fît sûrement pas à la demande de la présidente. Mais nous pouvons parfaitement faire erreur !
Merci de revoir vos réponses et de répondre plus sérieusement. Ce qui n’est pas gagné comme on le voit depuis le début.

54°- Pourquoi les médecins militaires furent ils supervisés par des civils et des militaires hauts gradés ?

Humes, Boswell et Finck ont subi les pressions indues de Bobby Kennedy via l'amiral Burkley et le brigadier-général Godfrey McHugh... Je ne connais pas beaucoup de cas d'autopsie s'étant déroulée dans de telles circonstances...

Et ça ne vous pose pas de problèmes ? Vous êtes bien le seul du moins si on oublie tout les warrenistes de la planète. A partir du moment ou l’autopsie a été téléguidée par des hauts gradés et des civils deux constations s’imposent d’elles même :
D’une part, les médecins légistes n’ont pas été libres d’agir à leur guise.
D’autre part, la présence de multiples autorités de différentes natures, armée et agences gouvernementales, prouve que l’intérêt de ces dernières pour l’autopsie était loin d’être innocent. A parier que l’autopsie a été contrôlée de manière à éviter que les médecins légistes ne fassent des découvertes qui n’allaient pas dans le bon sens : celle de la culpabilité d’Oswald.
Sinon pourquoi un officier leur demanda t’il d’arrêter leur exploration de l’entrée de balle située dans le dos comme celui de l’examen des organes du cou? Et que l’examen des vêtements du président leur fut refusé ? Quand on sait que le praticien le plus calé parmi les trois choisis pour l’autopsie, le Dr Finck avait un peu d’expérience sur les blessures par armes à feu, c’est à se demander si on n’a pas voulu pénaliser l’autopsie ?

55°- Pourquoi l’examen des vêtements du présidents a-t-il été refusé au docteur Humes

Ça faudrait le demander à Bobby, c'était lui le sécrétaire à la justice et grand curateur des intérêts Kennedy...

A vous écoutez Bobby Kennedy a tout dirigé. Manque de pot, il est mort. On fait comment pour l’interview? Tant qu’à faire, pourquoi Robert Kennedy n’était il pas présent durant l’autopsie ? Cela aurait pu simplifier les choses, non ?
Mais l’intérêt de l’autopsie passe en temps normal avant celui des familles. Sinon à ce moment la ce n’était pas la peine d’en faire une. Surtout pour raconter des bobards à tous les niveaux ensuite.
Tiens question toute bête, Robert Kennedy était secrétaire de la justice. Sur une base militaire, le responsable en chef c’est ou bien le commandant de la base, les généraux d’états-majors ou encore mieux le secrétaire de la Défense. Comment se pouvait il que Robert Kennedy puisse donner ses ordres à des militaires qui n’étaient pas censés lui obéir ? Et l’amiral Burkley était il censé obéir à Robert Kennedy ? De même que Godfrey McHugh ? Enfin nous n’allons pas trop casser la tête car vous ne nous fournissez pas de réponse valable. Nous la traduisons : « faut lui demander je n’en sais rien », ah bon ?
Vous savez qu’il fallait répondre sérieursement. ? c’est drole nous aurions juré l’avoir précisé quand nous avons posté ce questionnaire sur ce forum. Au moins vous ne pourrez pas vous plaindre, vous n’avez pas été pris en traître. Et si vous n’avez pas lu ce passage, ce n’est pas notre faute. Voyez ça avec vos yeux si nécessaire.

61°- Pourquoi Blakey a-t-il fortement cherché à limiter les recherches du HSCA qui visait à démontrer la possible culpabilité de la CIA et du FBI dans le meurtre de Kennedy ?

Parce que Robert Blakey, en tant qu'ancien collaborateur de Bobby Kennedy était persuadé que c'était la Mafia qui était derrière l'assassinat de John F Kennedy...

Ah oui et que dire de la collaboration de 30 ans qui a lié Blakey au FBI et la CIA, pour laquelle il a travaillé pendant 30 ans ? Un simple fait qui n’a pesé en rien durant son sur travail au HSCA ? Oseriez vous l’affirmez sans crainte et sans sourcillez. Et s’il vous plait, citez vos sources qui doivent être formidables à n’en pas douter.
Si le HCSA n’a pas reproduit pas les mêmes erreurs que la commission Warren et se sont donné les moyens de ses investigations grâce à des enquêteurs indépendants, force est de constater que l’orientation donnée par certains, en particulier le conseiller principal Robert Blakey en tête, handicapa son travail. Il fut cependant nettement meilleur que celui de la commission Warren. Néanmoins il reste encore à améliorer, on vient de voir pourquoi.
Autre chose à dire ?

P.S. L'enquête du HSCA ne visait pas à prouver la culpabilité de la CIA ou du FBI dans l'affaire JFK... Ça c'est une "p'tite vite" que tu essayes de nous passer...

En plus d’arrêter d’être de mauvaise foi ce qui serait formidable pour ceux qui vous lise, vous devriez apprendre à lire ou acheter des lunettes, il est marqué « possible culpabilité » et non pas sure et avérée.
Une enquête impartiale aurait du conduire les conseillers à explorer toutes les directions. Ce qui grâce au conseiller principal Blakey ne put être entièrement fait en plus de la mauvaise volonté par le FBI et la CIA de participer à l’enquête. Et ce quelle que soient les directions et leur aboutissants.
Si vos réponses passe par une interprétation et une déformation des questions posées, cela laisse présager avec quel sérieux vous avez répondu à l’ensemble du questionnaire. De façon complètement nulle. Nous vous l’avions dit. Maintenant c’est confirmé ! bravo !

62°-Pourquoi le FBI et la CIA ont-ils faits de la rétention d’information vis-à-vis du HSCA lorsque celui-ci enquêtait sur les liens entre Ruby Lee Harvey Oswald et la Mafia ?

On en apprend à tous les jours... je n'ai jamais entendu parler de ça...

Alors il est temps que vous vous renseignez. Il apparaît de plus en plus que vous n’êtes pas aussi calé que votre rigueur intellectuelle exemplaire et votre connaissance puissante et objective des faits ne le laissaient supposer. Quel dommage !
Les faits : les documents détenus par la CIA prouvant la présence d’Oswald dans les locaux diplomatiques soviétiques et cubains les 27 et 28 septembre 1963 n’ont été montré. Plus drôle encore, les enregistrements de la voix d’Oswald censé se trouver dans l’ambassade furent détruit quelques jours avant que le HSCA ne se réunisse. Or ces éléments étaient des morceaux essentiels de l’accusation.
Voici la photo censée prouvée la venue d’Oswald à locaux diplomatiques :
[ Lien Web ] Très ressemblant, c’est à s’y méprendre ! Peut être que Lee Harvey Oswald avait fait un régime grossissant qui sait ?
Encore plus fort, la CIA qui a caché pendant plus de 15 ans l’existence d’un dossier code 201, n’en a fourni qu’une version incomplète au HSCA. Un dossier 201 est composé de deux parties. Une pour les renseignements personnels sur l’agent et l’autre pour ses codes et opérations. On les cherche encore aujourd’hui. Reportez vous pour plus de précisions à la question n° 70.
Il faut rappeler que la collaboration entre les services gouvernementaux et la mafia ne datent pas d’hier. Voir les services rendus à l’armée américaine par la mafia pour préparer le débarquement en Sicile et en Italie, opération connue sous le nom de code « Underworld ». De même que l’emploi par la CIA de tueurs de la Mafia pour régler le compte de certaines personnes et la participation de ces deniers aux opérations clandestines. A la longue forcément, cela forge des relations. Qui est truand qui est agent, des fois, on ne sait plus très bien.

Pour le FBI, le dossier de Lee Harvey Oswald n’a pas été communiqué en totalité. La partie du dossier qui recelait toutes les informations sur les différentes personnes qu’il a rencontrées ne fut pas communiquée au HSCA. De plus nous signalons que le FBI a fortement critiqué les conclusions du HSCA. Vu la nullité de leur enquête, il aurait mieux valu qu’il la ferme !

D’après monsieur X, que nous citons sous réserve, le FBI a procédé à la destruction de son dossier dès la nouvelle de son arrestation. Voila qui est très intéressant quand on recoupe cet événement à la volonté affichée du FBI de détruire l’ensemble des preuves pouvant les lier. Si jamais, quelqu’un avait apporté à la presse la preuve que Lee Harvey Oswald était bien un informateur du FBI, inutile de le préciser, pardonnez nous cette expression, quel merdier cela aurait entraîné.

Tiens et puisque nous sommes sur le HSCA, 6 membres de l’état major du FBI qui devaient tous témoigner sont morts cette année la, de 1977. Une terrible année 1977.
William C Sullivan, ancien n°3 et chef de la division 5 contre-espionnages, fut abattu près de sa maison par un homme qui le prit pour un cerf. Aucune enquête effectuée.
James Cadigan, expert du FBI devant la commission Warren, a fait une chute chez lui.
Louis Nichols, ancien n°3 a participé à l’enquête sur JFK, attaque cardiaque.
Alan H Belmont, assistant spécial de Hoover et expert devant la commission Warren, longue maladie.
Donald Kaylor, expert du FBI en empreintes digitales, attaque cardiaque.
J M English, ancien chef du laboratoire d’analyses médico-légale du FBI, attaque cardiaque.

63°- Comment se fait il que la « balle magique » fut retrouvée sur un brancard au Parkland Memorial Hospital ?

Parce que CE 399 après avoir pénétrer Kennedy et Connally et infliger 6 blessures, en a infligée une septième superficlelle à la cuisse gauche, d'où elle est tombée...

Et personne ne fut assez concentré pour la remarquer ou bien a-t-elle couru sur ces petites jambes? Blague à part la théorie de la balle magique et son parcours à l’hôpital Parkland est contredit par le témoignage des médecins qui soignèrent Connally.
Et leur témoignage ne fut pas état d’une blessure superficielle à la cuisse mais bien de la présence d’une balle. Ce point a déjà été abordé nous n’y revenons pas. Mais peut être avez-vous quelque chose à redire ?

64°- Pourquoi durant les jours qui ont suivi l’attentat plusieurs autres impacts de balles ont été constaté en différents endroits mais que rien n’a été faits pour les exploiter ?

Jamais entendu parler... C'est de Dealey Plaza dont on parle?

Oui. Mais apparemment vous avez de graves problèmes de vue. Reportez vous à la question n°45. Vos yeux se ferment dès qu’ils s’approchent de faits différents de l’optique de la commission Warren. Est-ce soignable ?


[ Ce Forum est fermé ]

[ Ce fil est clos ]

De nombreux livres très rares sur Chapitre.com: L'incroyable procureur Jim Garrison Malcolm J. Diller John Fitzgerald Kennedy président Hugh Sidey Le courage dans la politique John F. Kennedy John Fitzgerald Kennedy - Le second complot Mattew Smith Avec Kennedy Pierre Salinger Réduction de 5 euros avec le code "CADEAU"


Jack Ruby, John F. Kennedy, Howard Hughes, Lee Harvey Oswald, Billie Sol Estes, Sam Giancana, Bill Greer, J.D. Tippit, Fidel Castro, John Ligget, David Ferrie, Clay Shaw, Jean Hill, Lee Bowers, Earl Warren, Craig Zirbel, Frank Church, William Whaley, Betty Mc Donald, Robert F. Kennedy, Thomas Dillard, Jeane Dixon, Valery Kostikov, Edward Haggerty, Caroline Lebeau, John Gedney,...

Santo Trafficante Jr: Ce chef de la Mafia en Floride est accusé d'avoir menacé plusieurs fois la vie de JFK. Trafficante fut très impliqué dans des plans de la CIA destinés à assassiner Fidel Castro. On dit qu'il aurait...