La face cachée du clan Kennedy
Seymour Hersh
Prix: 6.65 €
Les femmes Kennedy
Laurence Leamer
Prix: 7.00 €
S'identifier
inscription
Contacter le Webmaster

This website in english
Livres - Meilleures ventes
Michael Drosnin
Billie Sol Estes, William Reymond
Thierry Lentz
Jacques Legrand (collectif)
William Reymond

Forum
[ Fils - Stats ]
15 janvier 2005 à 21h35
2 mars 2005 à 18h06
6 août 2001 à 22h19
25 août 2004 à 01h35
27 janvier 2004 à 09h02

Revues sur l'assassinat

L'étrange suicide du treizième témoinMort de KennedyOswald n'a pas tiréLe mystère KennedyLe Mystère Kennedy

Photos

Chronologie

Décès de Fletcher Prouty
Mardi 5 juin 2001
16 millions de dollars pour...
Vendredi 16 juillet 1999
3000 pages de l'autopsie dé...
Dimanche 2 août 1998
George W. Hickey débouté
Lundi 29 septembre 1997
Les dossiers de J. Lee Rank...
Jeudi 3 juillet 1997
George W. Hickey porte plainte
Vendredi 21 avril 1995
Décès de Jackie Kennedy
Jeudi 19 mai 1994
Sortie aux USA du film "JFK"
Vendredi 20 décembre 1991

Bonne Lecture à tous!

Messages 0 à 20 sur 66 [ 0-1-2-3 ]

Personne
Mercredi 1er septembre 2004 à 02h56 #11227 Modification de ce message Citer ce message
Avant même de débuter la lecture des 78 points suivants, veuillez apprendre que nous ne détenons pas, loin s’en faut la vérité mais nous désirons comme la plupart la trouver alors un voici un conseil : n’hésitez pas à vous renseigner ailleurs. Nous ne le dirons pas assez fort. Nous laissons l’ensemble des lecteurs de ces lignes libre de leurs opinions. Notre but n’est pas de convaincre mais bien de mettre en avant les problèmes qui grèvent la version officielle.
libre à chacun de croire ce qu’il veut.
Ces quelques points de détail ayant été mis au point, nous vous souhaitons et nous l’espérons une très bonne lecture. Attention c’est très long. Nous en excusons mais vous comprendrez par vous-même ce qui a nécessité la longueur de ces lignes.

1°- Pourquoi le "jet effect" n'a t'il jamais été physiquement constaté à ce jour? Sur quels types de documents le ou les chercheurs s'appuie(nt) il(s) pour émettre une telle théorie?

C'est toi qui l'affirme, moi, j'ai vu des films (tournés au ralenti) où l'effet de jet est bien évident.

Pourriez vous s’il vous plait indiquer les liens pour un examen approfondi ?
Les chercheurs travaillant sur cette théorie sont ils objectifs ou partisans d’une théorie particulière ?
Les conclusions les plus objectives possibles à ce jour seront les plus intéressantes.
Le « Jet Effect » explique le déplacement du buste de Kennedy vers l’arrière en même temps que la tête ?

2°- Pourquoi le docteur Humes a t'il brûlé ses notes d'autopsie le 24 novembre 1963(de son propre aveu)?

C'est à la demande de la famille Kennedy que les notes tachées du sang de JFK ont été détruites. Le Dr Humes a du même signé un affidavit à cet effet, affidavit qui fut recueilli par le Dr. George Burkley, médecin personnel de JFK.

En quoi la famille Kennedy se serait t’elle intéressée à un papier taché de sang ? De plus elle devait bien être la première intéressée à connaître les résultats de l’autopsie au moins pour elle même.
Robert Kennedy et la famille Kennedy ont pu et du soutenir la version officielle de l’autopsie. La raison principale était d’empêcher les enquêteurs officiels et non officiels de mettre en lumière des faits peu recommandables, en particulier les relations prouvées à ce jour entre la Mafia et la famille Kennedy. Kennedy, ce fait a été prouvé fut élu grâce à l’intervention de la mafia sur demande personnelle de son père. De même que les relations entre le père Joe Kennedy et la Mafia n’est pas une invention et ont été largement prouvé aujourd’hui. Obligé à s’en tenir au silence pour ne pas salir l’honneur de la famille Kennedy !!!Voila qui arrangeait tout le monde. A commencer par les partisans du tireur unique. Et les membres de la famille qui ne désiraient pas voir les secrets de la famille exposés en public. Cette théorie, qui n’en reste qu’une, avait l’avantage de faire passer aux yeux des américains, John Fitzgerald Kennedy pour un martyr.
Cependant nous nous posons la question à savoir si ces notes n‘ont pas été brûlé parce qu’elles pouvaient contredire la version officielle de l’autopsie par les résultats qu’elles contenaient ? Ben oui !
D’où leur destruction évidente.
Mais disons le tout net votre réponse vient de nous donner un pont un or. Nous en expliquerons dans les prochaines questions, vous allez voir !

3°- Comment se fait il sachant que TROIS BALLES ont été tirées par Oswald qu'une QUATRIEME BALLE a été retrouvée dans le corps du président durant l'autopsie réalisée par le docteur James Humes?

Faux. Trois balles ont été tirées, mais seulement 2 ont atteind la limousine ou ses occupants. La quatrième balle (CE 141) était encore dans la carabine d'Oswald quand Will Fritz l'a ejectée de l'arme par mesure de précaution.

Un sniper "expert" aurait chargé son arme avec une seule balle, et non 4 comme Oswald...

Cette quatrième balle a été retrouvée lors de l’autopsie sur l’hôpital militaire de Bethesda découverte par le commandant J. Humes et remis aux agents O’neill et W. Sibert du FBI.
Voici le texte du reçu donné à l'officier commandant l'hopital de Bethesda par ces agents auxquels elle avait été remise.
« 22 Novembre 1963
De: Françis X. O'Neill Jr., agent du F.B.I.
James W. Sibert, agent du F.B.I.
A: Capitaine J.H. Stover, officier commandant
U.S. Naval Médical School,
National Naval Medical Center, Bethesda,
Maryland.
Nous soussignés déclarons avoir reçu un missile (sic) extrait par le commandant James J. Humes, USN, à cette date.

(signé)
Françis X. O'Neill Jr.
(signé)
James W. Sibert »

Ce reçu fut transmis à Mark Lane après l'entrée en vigueur de la loi sur la liberté de l'information. Si des fragments de balles ont été retrouvé dans le corps du président pourquoi, les agents JAmes W. Sibert et Françis X. O'Neill n'ont ils pas écrits fragments au lieu de missile? Ils ne savaient pas faire la différence ?
La présence d’une quatrième balle dans la chambre de l’arme attire l’attention. Pour recharger le Carcano, le meurtrier a du donc actionné l’éjecteur après le troisième coup. Le meurtrier a dissimulé une arme encore chargée.
La présence d’une quatrième balle dans la chambre, si ce fait est exact, indique que l’homme avait probablement l’intention d’en tirer un quatrième coup. La question : Pourquoi n’a-t-il pas tiré le quatrième coup ?
Peut être a-t-il du remarqué que Kennedy avait du être touché par ses tirs et que celui-ci emporté par la voiture s’éloignait rendant le quatrième tir impossible. Cependant, il n’a du à cause de la distance en déterminer la gravité. Déterminer la nature des blessures par balle à 80 m est difficile pour un œil humain exercé. Vous avez indiqué que l’homme de s’était pas servi de la mire télescopique ce qui a du l’handicaper pour vérifier les blessures de Kennedy. Il est étonnant qu’emporté par l’action notre homme n’ait pas tiré cette quatrième balle. Il est vrai que cette hypothèse colle parfaitement avec la thèse du tueur isolé. Certains faits des prochaines réponses que nous allons aborder déstabilisent et décrédibilisent cette théorie.
Pour un tireur faible comme Lee Harvey Oswald, 2 coups au but pour 3 balles tirées aurait mérité une décoration à titre posthume.
Au passage, aux Etats-Unis, le Carcano fut surnommé « The Humanitary gun »du fait de son manque de précision durant les tirs et qu’il touchait rarement sa cible.
Photo :[ Lien Web ]
Etrange que Lee Harvey Oswald qui était pourtant formé chez les marines, n’ait pas choisi une meilleure arme. Quel intérêt de rajouter de la difficulté dans ce meurtre quand on connaît la disposition de des Lieux sur Dealey Plaza. La nécessité de se faire plaisir ou par besoin d’émulation ? Quel homme !
Photo du Carcano:
[ Lien Web ]
Et en pièces détachées :
[ Lien Web ]
Et de son levier d’armement :
[ Lien Web ]
Celui-ci qui était important obligeait à chaque rechargement a laisser tomber la cible. Le rechargement prenait 2,6 secondes au minimum à chaque coup sans cibler. Ensuite il fallait réajuster le tir. Ce qui accroissait la difficulté de l’exercice. Et Lee Harvey Oswald n’était un très bon tireur.
L’analyse par le HSCA du film de Zapruder, a prouvé qu’un des tirs est venu 1,6 secondes après l’autre. Ce qui est impossible à réaliser avec un Carcano. Accordons un temps de rechargement et de nouvelle visée à Lee Harvey Oswald un temps de 2,8 secondes tout compris nouvelle visée effectuée, il y a encore un écart de 1 seconde.
Pour référence le premier tir est effectué aux images 173 et 177, le deuxième aux 205 et 208, le troisième est à la 312. Le quatrième et dernier entre les images 328 et 329.
Bonne chance pour explique cette différence ce temps. Vous en aurez besoin.

4°- Pourquoi tous les dossiers relatifs à Oswald ont ils été classés Confidentiel Défense par les autorités ? (ne sont concernés que les dossiers encore en Confidentiel défense à ce jour)

Quels dossiers? Il y a des centaines de milliers de page qui sont sorties des dossiers de la Commission Warren et du HSCA depuis 1964...

La référence porte sur le dossiers fiscaux de Lee Harvey Oswald qui sont toujours à ce jour classés secret défense par le gouvernement américain. L’administration fiscale l’IRS, a toujours refusé de révéler ses dossiers. Pourquoi ?
Hypothèse personnelle : probablement par peur de montrer que Lee Harvey Oswald était rétribué par des agences gouvernementales.
Ce qui mettrait à mal la théorie de l’assassin solitaire mais bien en avant celle d’un agent manipulé ou relation depuis le départ avec les agences gouvernementales de son pays. Ce qui aurait mis pas mal de monde par terre, excuser du peu.
Il est intéressant de noter que les dossiers militaires d’Oswald et de l’ONI ont été détruits en grande partie et ce « par routine ». Ce fait fut remarqué par le HSCA en 1975.

5°- Pourquoi l'agent du Secret Service Lawson, contrairement à la demande du capitaine de police Jesse Curry qui voulait 8 motards encadrant la limousine présidentielle à l'avant et à l'arrière, n'en fait il placé lui que 4 et tous derrière ?

Une chose que je sais, c'est que les motards étaient utilisés comme "wedges" pour ouvrir le chemin... Même s'il y avait eu des motards sur le devant ou sur les côtés, ça n'aurait rien changé concernant la protection contre les snipers haut perchés dans les hauteurs de buildings... Et cela, Kennedy le savait...

JFK sera le dernier président à parader en limousine ouverte...

Les motards ne peuvent gêner pour un tir provenant d’un building. Très bien. Mais pas en ce qui concerne des tirs provenant de face ou de sur les cotés. A ce moment l’escorte motorisée représente un obstacle ou une gène certaine pour un ou des tireurs potentiels et ce en fonction de la position de ces derniers. Or le fait de retirer l’escorte motorisée de JFK à l’avant de la limousine présidentielle ne peut s’expliquer, logiquement que par le souci de dégager la zone en avant de du véhicule présidentiel. Pour qui mystère sûrement pas le président qui a été victime d’une balle un peu trop affectueuse à son goût.
[ Lien Web ], tous les motards sont situés derrière.
En temps normal, les motards d’escorte sont une protection importante prévue pour prévenir et empêcher tout débordement.
De plus, les motards placés devant la limousine, auraient pu constituer des obstacles en tant que témoins ou mieux des observateurs éclairés de tout mouvement suspect potentiel.
Votre déclaration « et cela Kennedy le savait » laisse rêveur.
D’une part votre réponse préfère ignorer et minimiser le rôle du Secret Service dans la protection du président Kennedy. D’autre part, selon votre réponse, vous sembler affirmer que le président Kennedy s’occupait personnellement plus ou moins à l’organisation de sa protection rapprochée.
Il est exact que le président Kennedy avait émis le désir d’être vu par le plus grand nombre de texans d’où l’utilisation d’une décapotable et une allure à vitesse réduite pour le cortège. Ceci est un fait vérifié et vérifiable. Ce qui ne devait et ne pouvait pas prendre en toute logique le pas sur la sécurité du président. Le Secret Service pouvait s’adapter aux désirs du président tout en assurant une sécurité maximale. Les mesures suivantes auraient pu être mis en place :
Placer un ou deux agents de police sur chaque toit des immeubles bordant le cortège, faire fermer toutes les fenêtres bordant le cortège. Ce qui ne fut pas fait, faut il le signaler. Ce fait est visible sur l’ensemble des photos et des films disponibles. Ces mesures ne sont pas inventées. Pour la protection rapprochée et les propres directives du Secret Service en 1963 au sujet d’un cortège indiquaient que toutes les fenêtres bordant la voie où circulait le cortège présidentiel devaient être fermées. En cas d’impossibilité pour l’application d’une telle mesure comme le manque d’hommes par exemple, l’installation de la bulle anti-balles était effectuée. Dans le cadre de Dallas les fenêtres sont restées ouvertes et la bulle ne fut pas posée. Et la protection rapprochée était assurée en principe par des professionnels entraînés à réagir à n’importe quelle situation.
Votre réponse suggère que Kennedy était au courant d’une impossibilité de protection vis-à-vis de tireurs placés sur les toits. L’ensemble des mesures proposées aurait pu compliquer sérieusement la tache de ces derniers.
D’après votre réponse, le prédisent Kennedy qui briguait un second mandat, connaissait le risque qu’il pouvait être tué ou blessé par un sniper placé sur un toit ou un étage à Dallas. Et votre réponse suggère qu’il n’avait pas de moyen de s’en protéger efficacement. De plus votre réponse est mal gérée, puisque vous suggérez que la protection motorisée contre des tirs provenant de hauteur, ne pouvait rien faire. C’est exact. Mais John Kennedy, a pu pensé la même chose (et oui lui aussi avait un cerveau) et aurait pu mettre en place d’autres mesures. Aucun document de source officielle ne démontre que le président Kennedy entretenait un état psychique suicidaire ou dépressif. Ce qui au quel cas aurait pu expliquer l’attitude que vous sembler vouloir lui prêter. Avez des documents officiels et vérifiables qui accréditent cette thèse ? Pourriez vous les montrer s’il vous plait ?
Les ressources de sa protection ne se limitaient pas à une escorte motorisée et de deux flingues de deux balles chacun. Il aurait pu mettre en place d’autres mesures de protection qui aurait assuré sa sécurité. Constat : votre réponse n’est pas honnête. Et ce sera pas l’unique fois ou cela sera signalé.
John Kennedy, en tant que président des Etats-Unis d’Amérique et candidat à un second mandat beaucoup d’obligations officielles à gérer. Aucun document ne vient prouver que John Kennedy se chargeait lui-même de sa protection rapprochée durant ses voyages et de tous leurs détails.
Il a émis des désirs particuliers pour le voyage de Dallas mais il n’a produit aucune directive ou ordre ayant pour volonté délibérée et affichée d’affaiblir sa sécurité. Le Secret Service avait deux impératifs à gérer. Un : assurer la sécurité du président et du cortège. Deux : se fier aux désirs du président. Cependant, si le point n°2 doit être pris en compte, l’objectif n°1 restait prioritaire aux yeux du Secret Service. Le Secret Service assurait seul la protection du président. Votre réponse a tendance à minimiser la responsabilité du Secret Service dans la protection du président Kennedy. Ce qui n’est pas possible. Prêter des intentions à John Fitzgerald Kennedy qui relèvent du Secret Service nous apparaît comme malhonnête et fallacieux de votre part.

6°- Pourquoi l'agent Clint Hill, le seul qui ne faisait pas partie de l'équipe du Secret Service de Dallas, a t'il été le seul a réagir avec suffisamment d'efficacité?

Faut croire que le staff du SS était encore dans les vaps du Cellar Club...

lol

L’agent Clint Hill était affecté à la sécurité de la présidente et c’est à le demande de cette dernière qu’il a accompagné le couple présidentiel à Dallas en Novembre 1963. Il ne faisait pas partie de l’équipe du Secret Service de Dallas. Cela pose un discrédit sur l’équipe locale en place à Dallas.
Il nous apparaît singulier que le seul homme qui est bougé fut le seul qui ne faisait pas partie de l’équipe de Dallas.Surtout quand nous mettons ce fait en rapport avec l’attitude des membres du Secret Service de Dallas le soir du 21 octobre 1963.
En 1963, le manuel du Secret Service indiquait que toute consommation d’alcool avant et pendant une mission pouvait faire l’objet du renvoi immédiat du Service Secret. En regard des résultats obtenus le 22 octobre 1963, il nous est étonnant de constater que les agents responsables n’aient pas été sanctionnés. Il est anormal au sens littéral du terme que ces professionnels aient pu consommé de l’alcool dans la nuit du 21 au 22 octobre 1963 à la fois en regard de leurs responsabilités et des règlements en rigueur au sein du Secret Service.
Ce manquement aux règles en vigueur et le manque de réflexes de l’équipe de Dallas nous fait penser que la sécurité du président ne fut pas assuré au mieux. Nous mettons ce fait en relation avec la question n°6.

7°- Pourquoi l'agent William Greer a t'il freiné près du Grassny Knoll (les feux stop sont visibles sur le film de Nix)?

il n'y a aucune preuve de freinage, il semblerait que ce soit plutôt un reflet du soleil sur un feux arrière de la limo. En tout cas, ce phénomène n,est pas visible sur le film Zapruder, qui a été pris de beaucoup plus près que celui de Orval Nix...

Les feux stop de la limousine s’illuminent sur la version restaurée du film de Nix. Ce fait est visible d’après analyse du film, sous Windows Media Player à la 1Oème seconde du film. Vous voulez des lunettes ? Ce fait est attesté par 48 témoins présents sur Dealey Plaza le 22 novembre 1963.
Lorsque nous avons examiné attentivement le film de Nix, nous nous sommes aperçu que la voiture d’escorte du Secret Service a touché le par-choc arrière de la limousine présidentielle. Or cette dernière contrairement à la limousine présidentielle n’a pas à notre connaissance, ralenti.
Nous tenons à signaler que le rapprochement de la limousine par le véhicule par le Secret Service est visible dans les 10 dernières secondes sur le film de Maria Muchmore. C’est aussi visible mais plus rapidement sur le film de Charles L. Bronson. Les 3 films ont filmés un ralentissement de la limousine présidentielle, suivi d’une nouvelle accélération.
Tous les films auquels nous faisons référence sont disponible pour examen à l’adresse internet suivante :
[ Lien Web ]
Le fait que l’agent Greer se soit retourné pendant plusieurs secondes vers JFK avant le tir fatal à la tête, action visible sur le film de Zapruder, ne permet pas pour nous de soutenir le fait qu’il accélérait au même moment. Ce qui signifierait en toute logique qu’il accélérait ou maintenait sa vitesse, sans aucune visibilité par rapport à la route.
Si cela avait été le cas, Greer en se retournant vers son volant aurait du corriger la trajectoire de la limousine. Or sur le film de Zapruder la trajectoire de la limousine est linéaire et sans changements apparents de trajectoire. Nous ne sommes pas expert. Une analyse plus poussée des films Nix et Zapruder le montrerait peut être. Si la voiture présidentielle avait maintenu son allure, Clint Hill aurait du parcourir une distance plus importante que celle visible sur les 3 films. Distance qui au visionnage des trois films apparaît comme étant extrêmement réduite pour ensuite s’agrandir à nouveau.
Nous remarquons à titre personnel qu’une fois les mains de Clint Hill posées sur le capot de la limousine, celui-ci qui doit passer ces jambes, se met à courir sur quelques mètres tracté par la limousine. Ceci est visible sur le film de Nix. Cette analyse demeure strictement personnelle et n’engage que notre propre jugement.

Nous nous permettons de citer ce lien pour information, liberté est laissée aux lecteurs qui le désireront de le consulter. Merci.
[ Lien Web ]

8°- Pourquoi s'est il retourné pendant la fusillade vers le président (frames Z 310 à 320)?

Je crois que Greer et Kellerman se sont retournés tour à tour... pour regarder ce qui se passait derrière. Que serait-il arrivé si Greer avait accéléré alors que Clint Hill tentait tant bien que mal de s'agripper à la limo, pendant que Jackie rampait sur le capot arrière?

Lorsque nous analysons le film de Zapruder, une fois le coup fatal porté à la tête Greer et Kellerman se détournent de Kennedy très rapidement et ne fixent plus que la route. La limousine est en pleine accélération lorsque Clint Hill parvient à s’agripper sur les montants arrière du coffre du véhicule présidentiel et empêcher Mme Kennedy de chuter.
La thèse d’un ralentissement pour permettre à l’agent Clint Hill de monter dans la limousine est difficile à croire pour nous.
Nous fournissons un lien pour examiner les frames du film de Zapruder :
[ Lien Web ]
Personnellement, si Clint Hill était tombé ou n’avait pu monter sur la limousine Greer et Kellerman n’auraient pas ralenti pour l’attendre. Greer et Kellerman ne regardaient plus derrière eux lorsque Clint Hill tenta apparemment d’accéder à l’arrière de la limousine. La preuve strictement personnelle de ce que nous avançons personnellement provient de l’analyse réalisée question n°7.
Sur le film de Jack Daniel, nous nous sommes rendu compte que la limousine présidentielle a dépassé la voiture de police du Capitaine Curry après le pont du « Triple Under Pass », voiture blanche qui ouvrait le cortège. D’après nos informations personnelles, l’agent Roy Kellerman a demandé à ce dernier de lui ouvrir la route.
L’agent Greer, qui a affirmé dans son témoignage devant la commission Warren ne pas connaître le trajet pour atteindre l’Hôpital Parkland, y est parvenu sans problème et sans faire d’erreur malgré et ce d’après son propre témoignage une connaissance des lieux qui devaient lui faire défaut. Nous estimons à notre sens que ce fait contradictoire pose un problème.

9°- Pourquoi a t'il ré accéléré une fois que le président a été touché à la tête? (faits visible sur les images Z 310 à Z 320)

Faut croire qu'il n'était plus "top shape" ce Greer... Et victime, comme les autres, de la confusion sur ce qui se passait derrière lui...

Le fait que Greer soit ou ne soit pas au top de sa forme ne nous renseigne pas sur la raison qui l’a poussé à accélérer une fois uniquement le coup fatal tiré à la tête. Reportez vous, s’il vous plait à la question n°8.
En temps normal, un agent affecté à la protection d’une personnalité lorsque des coups de feux retentissent réagi rapidement avec pour seul objectif de mettre la personne en sécurité en attendant la fin de l’alerte. Même si une fois la situation analysée, la personne à protéger n’était pas visée, l’agent a correctement rempli sa mission. Nous aimerions être corriger si jamais la mission d’un agent affecté à la protection rapprochée d’un VIP n’est pas conforme a ce qui vient d’être déclaré ou bien si certains éléments étaient manquants. Merci.
Quand les agents Greer et Kellerman se retournent à tour de rôle, nous posons la question à savoir dans quel but ? Ne semblaient t’ils apparemment pas attendre la confirmation que la cible était le président ?
Nous posons cette question à titre personnel.
Nous savons que Greer a pourtant reçu la consigne par Kellerman de sortir de la zone de tir. Il se retourne lui aussi, après Kellerman vers le président. Nous nous posons cette question : Pourquoi faire et quel est le but de cette initiative personnelle? Nous pensons qu’il n’a pas entendu l’ordre de Kellerman. Ce retournement nous apparaît comme problématique et nous porte personnellement à porter un jugement négatif sur l’action et les réflexes des agents de la limousine présidentielle le 22 octobre 1963.
Nous avons l’impression après visionnage des films, que l’accélération apparaît uniquement quand le président est touché à la tête. Quelqu’un pourra t’il expliquer ce fait ?
Le fait que se soient deux agents parmi les plus âgés du Secret Service, qui furent affectés à la limousine, bien que ce soit la tradition, n’a pour nous apparemment pas aider à la prévention de l’attentat.
Nous aimerions savoir si quelqu’un sait si cette tradition fut par la suite modifiée ou bien si celle-ci est toujours en vigueur aujourd’hui ? En vous remerciant par avance.

10°- Pourquoi le télex du FBI avertissant d'un possible attentat contre le président à Dallas du 22 au 25 Novembre 1963 a t'il disparu moins d'1 semaine après sa diffusion ? (fait constaté par l’agent William S Walter)

Encore un canular. Si ce télex a réellement existé, et qu'il ait circulé à travers tous les bureaux du FBI à travers les USA, pourquoi n'a-t-on pas retrouvé un seul original de ce télex: la seule copie qui existe du télex, n’est pas originale mais une imitation de ce qu'aurait été le message en question...

C’est une copie de l’original. Cette copie de l’original fut remise en 1976 par l’agent S. Walter à la commission sénatoriale sur les Services de Renseignements présidés par le sénateur Richard Schweiker de l’état de Pennsylvanie.
L’agent William S walter en a recopié l’exacte phraséologie que voici.
URGENT 01H45 EST 17-11-63 HLF 1 PAGE
A : TOUS ASR
DE : DIRECTEUR
MENACE ASSASSINAT PRESIDENT KENNEDY A DALLAS 22 TIRET 23 NOVEMBRE DIX-NEUF SOIXANTE TROIS. DIV. INFORMATIONS CONCERNANT INFORMATION ONT ETE RECUES PAR LE BUREAU (sic) BUREAU A DETERMINER GROUPE REVOLUTIONNAIRE MILITANT POURRAIT TENTER ASSASSINER PRESIDENT LORS SON VOYAGE PROJETTE A DALLAS TEXAS LES 22 TIRET 23 NOVEMBRE DIX NEUF SOIXANTE TROIS. TOUS BUREAUX DE RECEPTION DOIVENT IMMEDIATEMENT CONTACTER TOUS CIS PCIS INDICATEURS SUR GROUPE RACE ET HAINE ET LOGIQUE ET DETERMINER SI BASE EXISTE POUR MENACE. BUREAU DOIT ETRE TENU AU COURANT PAR TELETYPE TOUT FAIT NOUVEAU. AUTRES SERVICES ONT ETE ALERTES FIN ET AC K PLS.
L’agent William S walter qui le reçut le matin du 17 Novembre 1963, prévint 5 agents responsables des enquêtes locales. Il le recopia moins d’une heure après l’assassinat contre Kennedy, le 22 octobre 1962. Peu de temps après l’assassinat, le télex ainsi que sa copie avait disparut.
Son témoignage et la copie du télex furent révélés en 1968. A notre regard personnel, son témoignage indique que le FBI semble avoir détruit ou dissimulé une pièce apparemment très intéressante de l’affaire Kennedy et surtout tout ce qui ne va pas dans le sens dans la culpabilité d’Oswald.
L’agent William S walter n’a pas été jusqu’à présent à notre connaissance, accusé de production de canular en particulier par le FBI qui est l’organisme dont sont il semblerait, que soit remis en cause l’intégrité et le professionnalisme.
Mr S. Walter a-t-il été placé en détention durant ces 30 dernières années relatif à ce télex, inculpé ou poursuivi par le gouvernement ou toute autre instance fédérale et juridique pour la production de faux documents et témoignage? Merci.

11°- Comment se fait il que le Carcano qu'aurait utilisé Oswald était équipé d'un viseur faussé ?

Comment peut-on affirmer celà? l'arme fut démontée à 2 reprises pour trouver des indices dessus, une fois à Dallas, et une autre fois à Washington... Ça m'étonnerait que les gens du labo de la DPD aient pris soin de bien ajuster la mire téléscopique avant de remettre l'arme au FBI le vendredi soir...

De plus, aux distances impliquées (environ 80 mêtres) le jour du 22 novembre, il était plus facile, pour un sniper, d'utiliser la mire fixe (iron sight) que la mire télescopique (telescopic sight)...

Ce qui nous indique d’après votre réponse, que les experts en balistique du DPD n’ont pas utilisés la lunette pour effectuer leurs tirs. Ils l’auraient corrigé et signalé dans leur rapport en toute logique au FBI. Mais rien à ce jour ne signale à notre connaissance, une telle action.
A notre avis, le DPD ne semble pas avoir pris soin de régler la lunette pour des tests avant de remettre l’arme au FBI. Cela signifiait que la lunette était faussée depuis le Texas Book School Depository.
La lunette aurait pu se dérégler lorsque le ou les tireurs l’ont dissimulé au 5ème étage du « Texas School Book Depositary » derrière des cartons. Notez également que cette arme fut dissimulée avec soin si nous rapportons aux témoignages des policiers qui ont découvert l’arme. Cela n’indique pas à notre avis, une précipitation de la part de la personne qui l’a caché. Mais peut être a-t-il forcé pour l’installer dans sa cachette déréglant du même coup la lunette. Mais la disposition de la lunette sur l’arme, situé au dessus et parallèle au canon, nous nous demandons comment le ou les meurtriers potentiels ont caché cette arme.
[ Lien Web ]
D’après nos informations, le FBI qui a reçu le Carcano l’a décrit comme une arme à la culasse rouillée, la crosse éraflée et la lunette mal réglée. Lee Harvey Oswald est censé avoir prémédité son acte. Mais il n’a pourtant pas apporté plus de soin à son arme. Une personne qui désire tuer quelqu’un met se donne à notre idée, en principe les moyens et les conditions d’atteindre son objectif. Et comme nous l’avons déjà signalé le choix d’une telle arme est étrange pour ne pas dire démodé en raison de son âge et des ses performances très limitées en tant qu’arme à feu.
Voici des photos de lui prise par sa femme le montrant avec son fusil sur le lien internet suivant : [ Lien Web ]
La théorie d’un Oswald déséquilibré et impulsif est valable. Cette hypothèse est cependant contredite par la définition d’une impulsion. Une impulsion est une force incoercible et soudaine poussant à un acte qui échappe au contrôle de la personne qui en est la victime. Dictionnaire Larousse.
Une telle définition ne s’applique pas à un meurtre avec préméditation. Il nous faut rappeler qu’une impulsion se manifeste rarement sur une durée longue mais bien sur une durée relativement courte.
La théorie d’un acte impulsif pour expliquer la soit disante responsabilité d’Oswald ne peut à notre sens être retenue. Mais cette hypothèse peut être défendue. A vous de la faire alors.
A notre sens, Lee Harvey Oswald a eu donc une chance incroyable.
Revenons s’il vous plait, à notre problème. D’après votre réponse, pour abattre quelqu’un placé à 80 m dans une voiture en mouvement dans une rue en contrebas, la lunette optique du fusil ne servit à rien à Oswald. La mire de base «iron sight » d’après votre réponse, était suffisante à Lee Harvey Oswald. Cette idée est tirée de votre propre réponse.
Ce fait d’après nos informations, peut il être soutenu en raison des résultats au tir déplorables de Lee Harvey Oswald durant sa formation chez les marines ? Et également de la distance qui devait séparée le tireur de sa cible, soit 80 m, de la position de cette dernière et en mouvement?
Existent-ils des documents officiels prouvant que Lee Harvey Oswald à subit un entraînement de tireur d’élite après sa formation chez les marines ? Si une personne peut nous les fournir, merci.
Nous signalons ce point à part mais qui peut apparaître comme un éclairage intéressant à notre avis personnel des faits: en 1953, Lee Harvey Oswald a passé une série de tests psychologiques. Il était indiqué que Lee Harvey Oswald était un jeune homme curieux, un peu tendu, renfermé et hésitant à parler de ses sentiments. La commission Warren elle-même a reconnu que ce rapport indiquait que Lee Harvey Oswald n’était pas un assassin potentiel.

12°- Pourquoi les trois douilles relatives aux trois coups tirées par Oswald ont elles été retrouvées parallèles les unes aux autres au bord de la fenêtre au 5ème étage?

Faux, ce n’est pas ce que l'on voit sur les photos de scènes de crime... (visibles dans First Day Evidence de Gary Savage)

Voici les photos auxquelles vous faites référence :
[ Lien Web ]
[ Lien Web ]
[ Lien Web ]
[ Lien Web ]
[ Lien Web ]
Nous reconnaissons parfaitement que les douilles ne sont pas placées comme il est indiqué dans notre question. Veuillez accepter toutes nos excuses.
Remarque personnelle: quelqu’un connaît il l’origine de ces photos ? Nous aimerions connaître à la fois leur(s) auteur(s) respectif(s) et les conditions de leurs prises. Merci.
Pourquoi Lee Harvey Oswald qui s’est appliqué à dissimuler son fusil :
[ Lien Web ] ne fit il pas de même pour ses trois douilles ? En toute déduction pour nous, les ramasser et les nettoyer aurait pris trente secondes et ce en même temps que le Carcano. Ce fait est soutenu dans une de vos réponses. Nous la reprenons provisoirement pour tenter s’expliquer le problème des douilles mais nous ne nous la soutenons pas.
Comment pouvons nous analyser ces événements quand on sait que le premier policier rentré au TSBD retrouva Lee Harvey Oswald très calme au 1er étage du TBSD moins de 2 min après la fin de la fusillade un soda à la main devant un distributeur ?
Un homme qui aurait paniqué aurait pu à notre avis laissé le fusil comme les douilles sur place. Or le Carcano, nettoyé d’après vous, a été retrouvé dissimulé sous les cartons. Comment logiquement la présence des trois douilles peut elle être expliqué ? Un meurtrier prend le temps de nettoyer et de cacher son arme mais laisse trois douilles derrière lui qui risque de l’accuser. Comment est ce possible? Merci.
D’ailleurs comment se fait il qu’un tireur qui a nettoyé son arme ne la laisse t’il pas à même le sol ? C’est du temps de gagné !

12°- Pourquoi le test au nitrates d'Oswald était il négatif au soir du 22 novembre 1963 ?

Les tests au nitrate étaient positifs pour la présence de poudre sur les mains d'Oswald, prouvant que ce dernier avait utilisé un révolver. J'ignore pourquoi on a essayé de trouver des traces de poudre sur la joue d'Oswald, ce test ne sert que dans les cas de tir par révolver et non de carabine.

Le test aux nitrates est parfaitement applicable aux joues d’un éventuel tireur. Pourquoi ? Lors d’un tir au fusil ou à la carabine le dégagement des gaz de la chambre de combustion, en particulier avec une arme dont la conception remonte à la seconde guerre mondiale, se dépose sur l’environnement proche en particulier le visage du tireur et la main qui actionne la détente. Surtout quand la chambre des gaz est placée en avant dans l’alignement de la tête du tireur. De plus Oswald était rasé ce qui permettait une bonne incrustation des particules de poudre dans les tissus des joues.
Il est intéressant de noter que les joues ne différent pas des mains comme terrain d’accès pour les particules de poudre. Nous savons que Lee Harvey Oswald ne portait aucune cagoule le 22 novembre 1963. Nous signalons aussi que le test aux nitrates négatif fut maintenu plus de 10 mois secret par la commission Warren. Cela nous étonne pour une commission Warren dont la culpabilité de Lee Harvey Oswald était sure et prouvée. Que voulaient ils dissimuler ?
Quelqu’un aurait il la gentillesse de produire un fac-similé de ce test ? Merci.

13°- Comment Jack Ruby était il au courant de l'existence du Fair Play for Cuba Commitee de Lee Harvey Oswald? et surtout assez au courant pour en souffler le nom au procureur Henry Wade durant la conférence de presse face aux journalistes le soir du 22 novembre 1963? Et comment se faisait il qu’il l’assistait durant la conférence et sans n’avoir aucune autorisation ?

Jack Ruby lisait les journaux, la radio et la télé. WFAA radio a même diffusé sur ses ondes des extraits d'une entrevue d'Oswald accordée à WDSU, New Orleans.

D’après ce que nous savons, le « Fair Play For Cuba Commitee » était animé par un seul membre Lee Harvey Oswald et ne faisait que rarement de la publicité. Le seul moment où Oswald pu s’adresser aux journaux se produisit le 9 août 1963 lorsque suite à une distribution de tracts, une bagarre éclata entre Lee Harvey Oswald et des cubains anti-castristes. Nous faisons remarquer que les témoins de la scène et les policiers qui intervinrent, témoignèrent que la bagarre leur apparut comme fabriquée.
Ce qui nous pouvons tenter d(expliquer puisque les tracts distribués portaient l’adresse du « 544 Camp Street », adresse du bureau de Guy Banister. Il est prouvé à ce jour que Guy Banister était impliqué dans une activité de soutien active aux Cubains anticastristes en coordination directe avec la CIA et le FBI et la collaboration de David Ferrie.
Lee Harvey Oswald, un activiste et militant communiste parrainé par Guy Banister, agent en relation avec deux agences gouvernementales la CIA et le FBI. Ces dernières qui luttaient contre le communisme et le tout à Dallas en 1963 et en pleine période de guerre froide ? Voila qui ne manque pas de nous surprendre et de nous intriguer encore plus au possible.
C’est d’ailleurs suite à la bagarre du 10 août 1963 que quelqu’un, son identité n’est pas encore connu à l’heure actuelle à notre connaissance, a organisé pour Lee Harvey Oswald un débat sur la radio WDSU. Ce débat radiodiffusé fut réalisé le 16 août 1963. Le sujet était le capitalisme contre le communisme. Lee Harvey Oswald s’y définissait comme un marxiste. Nous tenons personnellement cette interview comme suspecte d’une part par son organisation. D’autre part du fait que moins d’une semaine après le meurtre de Lee Harvey Oswald des copies de celle-ci furent effectuées et envoyées aux membres du congrès comme preuve évidente qu’Oswald était un communiste. Cette opération implique l’intervention des services secrets.
En termes d’espionnage, nous appelons personnellement cela une opération d’intoxication ou de désinformation.
Cette opération s’inscrit à nos yeux dans la longue logique de faire passer Oswald aux yeux des enquêteurs comme un communiste et ce depuis le début de l’année 1963.
Ce fait logique puisque nous savons que la personne qui lui fournissait ses directives n’était autre que Guy Banister. Précisions supplémentaires, Guy Banister était un ancien haut officiel du FBI, farouchement anticommuniste, proche du groupe paramilitaire d’extrème droite « Minutemen » et appointé par la CIA pour des opérations clandestines menées contre Cuba. Nous trouvons personnellement ces fréquentations étranges pour un homme censé être un communiste militant et qui l’affichait bien haut et fort.
La distribution des tracts n’eut lieu en tout et pour tout que 2 fois durant le mois d’août 1963, ce qui est peu, notons le pour un communiste militant et actif comme l’était apparemment Oswald.
Photo : [ Lien Web ]
A leur sujet nous avons la déclaration intéressante de la secrétaire de Guy Bannister. Celle-ci indiqué que lorsque les provocations de Lee Harvey Oswald lui étaient rapportées, celui-ci ne bougeait pas. Elle a rapporté une autre déclaration de Guy Bannister lui-même, qui indiquait au sujet de Lee Harvey Oswald : « Ne vous inquiétez pas à son sujet, il est avec nous. Il travaille pour nous ».
Guy banister fut retrouvé chez lui décédé d’une crise cardiaque. Avec son fusil à ses cotés. Moins de quelques heures après sa mort l’ensemble des dossiers présents dans son bureau furent emmenés par des agents d’une agence fédérale non identifiés. On les cherche encore.
Rien ne prouve que Jack Ruby ait écouté cette interview le 16 août 1963 comme il ne l’ait pas écouté.
Et que devons nous penser des nombreux témoignages qui prouvent que Lee Harvey Oswald, David Ferrie et Jack Ruby se connaissaient et se rencontraient de nombreuses fois au « Carousel Club » de ce dernier ?
Donc pourquoi Jack Ruby anticommuniste et mafieux de surcroît, connaissait il le « Fair Play For Cuba Commitee » de Lee Harvey Oswald?
Photo de Jack Ruby lors de la conférence de presse du 23 août 1963.
[ Lien Web ]

Et Ruby n'était pas le seul intrus a s,être infiltré dans les locaux de la DPD ce week end...

Exact. Mais ce la pose un autre problème abordé dans une prochaine question. Reportez vous à la question n° 42, s’il vous plait. Quoique le terme « intrus » pour Ruby à nos yeux n’était pas valable. Il connaissait très bien les policiers du cru et y avait ses contacts. Nous tenons pour preuve la réaction des policiers d’escorte de Lee Harvey Oswald dans les sous sols de la police qui reconnurent Ruby avant que celui-ci n’abatte Lee Harvey Oswald. Ces hommes furent filmés par une caméra vidéo.
Quelqu’un connaîtrait un site internet ou nous pourrions tous allez consulter cette célèbre vidéo, merci ?

Plus prosaïquement, nous tenons à signaler la déclaration de monsieur X sur France Inter Samedi 21 Août 2004, qui tient la police de Dallas comme l’une des plus corrompues des Etats-Unis en 1963 et infiltrée par l’extrême droite. Cette déclaration n’engage que son auteur. Mais nous la reproduisons pour savoir si d’autres intervenants du forum pourraient apporter des éléments de réponses qui infirment ou invalident cette théorie? Merci. Prière de ne pas inclure ce paragraphe comme élément de la réponse qui vient d’être donnée. Merci.

14°- Pourquoi la pièce a conviction nCE 399 ne présente t'elle qu'une légère déformation à sa base sachant d'une part qu'elle a occasionné 7 blessures différentes et traverser 2 corps d'adultes?

Parce qu'après avoir traversé le cou de JFK, CE 399 n'était plus stable... et culbutait. Si Connally avait été touché par une balle stable, les blessures du gouverneur aurait été plus nettes.

Le fait que CE 399 soit relativement "intacte" reflète le fait que: 1° cette balle était de type militaire et était plus dure que son équivalent civil, 2° que cette balle à traversé des milieux relativement peu denses du corps humains.

Nous aussi nous culbutons du cerveau quand nous lisons vos réponses.
Notre question ne portait pas sur la nature des blessures du gouverneur Connally mais sur la déformation très faible de la CE 399. Nous sommes désolé d’indiquer que votre première réponse n’y répond malheureusement pas.
Comment une balle même de type militaire peut elle être déformé uniquement à sa base lorsque l’on sait que sait que c’est l’avant de la balle qui percute en premier la cible? N’importe quel expert en arme à feu pourra vous réponde que ce n’est pas physiquement réalisable à moins de ricochets ou d’obstacles sur la trajectoire de la balle. Aucun élément de ce type n’a été à notre connaissance relaté dans aucun rapport balistique sur l’affaire JFK. Images de la balle de devant, arrière et coté.
[ Lien Web ], [ Lien Web ], [ Lien Web ].

Nous incluons une note d’humour dans ces lignes. Ne pas en tenir compte comme élément de réponse, merci.
Cette balle devait faire partie d’un lot du tonnerre « Spéciale attentat contre président des USA, garantie indestructible et réutilisable à volonté. Offerte avec un Carcano !!! » « L’essayer c’est l’adopter »
Témoignage de Lee Harvey Oswald, tireur occasionnel de président : « Superbe, cette balle a fait tout le travail à ma place ! » Merci monsieur Oswald ! « Remboursé si votre cible survit à votre tir » En vente dans toutes les bonnes armureries de la planète.

Quelles sources ou rapports permettent de qualifier la CE 399 comme un balle de type militaire ? Où peut on les consulter ? Le carcano est effectivement une arme militaire dont voici les munitions
[ Lien Web ]
Nous pensons personnellement, que la balle CE 399 de type militaire soit plus dure que le type civil n’explique pas pourquoi elle soit si peu déformée. Même une balle « hydra-choc » pour fusil de tireur d’élite des commandos « seals » de la marine américaine ressortent déformées après une blessure en l’an 2000. Alors une balle de 6,5 mm avec une arme datant de 1940, ben oui, c’est non.
Quelque soit la zone du corps humain traverser par une balle, celle lors de la traversée perd au passage son énergie cinétique provoquant dans le corps de la victime différent traumatismes : rupture des vaisseaux, section de tendons, éclatement d’os. De plus l’élévation de température qui se produit à l’impact du projectile sur sa cible, et même sur un corps humain, produit un dégagement de chaleur ce qui influe sur le métal du projectible et le rend plus malléable aux déformations potentielles.
Voici quelques adresses pour apprécier la déformation d’une balle après un seul impact et les effets sur corps humains. C’est une radiographie pour la deuxième.
[ Lien Web ] observez la pointe en zoom, s’il vous plait.
[ Lien Web ]
Nous sommes cependant parfaitement conscient que ces documents particuliers ne peuvent être pris comme exemple d’explication de la balistique de l’affaire JFK.
Les os présents dans le corps humain sont des zones denses, les plus denses du corps humains pour les pathologistes. Nous aimerions que vous nous citiez si possible avec précisions les zones traversées par la CEE 399. Comment a-t-elle évité la colonne vertébrale de John Fitzgerald Kennedy? Comment la CE 399 dont la trajectoire était descendante, a-t-elle pu remonter au travers du corps de John Fitzgerald Kennedy?
Produisez s’il vous plait, les documents et l’analyse permettant de soutenir cette possibilité. Merci.
La trajectoire irréelle, à notre sens, de cette balle, à la fois zigzagante et montante ne permet pas pour nous à ce jour d’accréditer la thèse de la balle magique.
[ Lien Web ].
[ Lien Web ]
Plus intéressant à nos yeux est ce test réalisé par le FBI en 1963. Voici une photo de deux balles de 6,5mm de Carcano tirées dans de la gélatine à 90 yard de distance soit 82,296m. Nous vous laissons appréciez leur déformation respective. Un yard = 91,44 cm.
[ Lien Web ]
Le fait que Connally soit touché 1,6 secondes après que Kennedy se doit étreint la gorge, nous fait penser que ces deux hommes ont été frappés par deux balles différentes.
Nous signalons que les médecins du Parkland qui soignèrent Kennedy et Connally donnèrent une conférence de presse pour indiquer qu’ils devaient encore retirer une balle de la cuisse de Connally. Par la suite cette balle devint des fragments mais cette balle ne peut être la CE 399. Une balle en morceaux redevenant intacte est physiquement impossible.
L’examen des radiographies du poignet de Connally par le Dr Helpern montra qu’il y avait beaucoup trop de fragments encore présents dans le poignet du gouverneur pour une balle n’ayant perdu que 1,4 et 2,4 grains, puisse en laisser autant. Ce qui nous amène à dire personnellement que la balle magique ne peut avoir crée les dommages que la version officielle lui impute. De notre strict point de vue, son rôle se limite à dissimuler que plusieurs balles ont frappés la limousine et les deux hommes. Et donc par voie de conséquence logique, que plusieurs tireurs étaient présents ce jour la.
D’après les témoignages du dossier John Fitzgerald Kennedy, la balle magique fut retrouvée sur le brancard d’un petit garçon Ronad Fuller. rapport du HSCA, VI, p 128. Ni Darell Tomlinson, découvreur de la balle, ni O.P Wright, directeur de la sécurité de l’hôpital n’acceptèrent d’identifier cette balle comme la balle découverte le 22 novembre 1963. Ce qui jette, d’après nous, un discrédit énorme sur la balle magique et sa théorie.
Nous rapportons une déclaration du Dr Helpern parue dans le New York Times:
« Près d’un os, la peau offre une résistance à une balle supérieure à tout autre type de tissu. Cette théorie (de la balle magique, ndlr) nous demande de croire que cette balle a traversé sept de couches de peau élastique et résistante en plus de traverser d’autres tissus et d’avoir cassé des os. Je ne peux simplement pas croire que cette balle a eut la force de faire ce que la commission dit d’elle. »
A noter que le Dr Helpern est spécialiste en médecine légale et a dirigé plus de 10 000 autopsies.

A propos de la balle magique, nous citons un des très nombreux fils du forum.
[ Lien Web ] Libre à chacun d’entre vous de vous y reporter.

15°- Comment se fait il que les morceaux de balles retirés du poignet du gouverneur Connally soient ils plus nombreux que ceux manquants à la pièce CE 399?

Des preuves ou encore des factoïdes?

Vous pouvez nous donner s’il vous plait, la définition d’un ou de « factoïde » ? La définition n’apparaît dans les dictionnaires. Nous avons peur de ne pas pouvoir vous répondre correctement. Ce qui serait dommage vu la qualité de vos réponses.
La balle magique pèse 158,6 grains, 1grain=0,05g, soit un total de 7,93 g. En temps normal une balle de ce type pèse environ de 160 à 161 grains soit de 8 à 8,05 g. Normalement l’ensemble des fragments retirés du poignet du gouverneur Connally devraient peser ensemble 2,5 grains soient 0,125g. Or les fragments retirés lors de l’intervention étaient trop gros et dépassaient ce poids. Ce fait a été confirmé par le Dr Helpern qui a examiné les radiographies du poignet de Connally.
Nous vous invitons à consulter le témoignage de l’infirmière Audrey Bell et du Dr Robert Shaw.
En cas de doute, consultez s’il vous plait, le film du forum [ Lien Web ] ainsi que le fil suivant : [ Lien Web ]
Nous tenons personnellement à remercier pour ce fil, Nicolas Bernard, don le travail sur ce dossier est exemple pour l’ensemble des interventions dont il nous fait la joie de donner. Toutes très bien documentées, très rigoureuses et très sérieures, c’est un plaisir sincère et communicatif de le lire.
Enfin sachant que la théorie de la balle magique est issue d’ Arlen Specter agent du FBI en 1963,
[ Lien Web ], nous ne pouvons pas lui accorder pas la moindre. Nous nous expliquerons de cette attitude personnelle tout le long des autres questions.

16°- Pourquoi le film d'Orville Nix a t'il altéré par des coups de cutter après été récupéré par le FBI?

Comme pour les frames 154-155 et 208-209-210-211 du film Zapruder, même les techniciens photos peuvent faire des gaffes...

Nous ne partageons personnellement pas cette hypothèse. S’agissant d’un fil lié au meurtre du plus haut dirigeant, toutes les précautions sont prises pour assurer le meilleur développement possible. Les techniciens responsables étaient des personnes expérimentées. Aucun gouvernement ne prendrait à notre connaissance, le risque de donner un tel travail à un stagiaire de passage. Votre réponse est étonnante et carrément stupide.
Si le film de Nix a été altéré après sa récupération par le FBI, qui a démontré si besoin est, sa maîtrise dans le domaine de la destruction de preuves liées à l’affaire ce fut sur ordre et volontairement.
Ce qui signifie qu’Orville Nix a filmé des éléments à notre propre avis, des faits qu’il n’aurait pas du filmer. Cette explication est corroborée à notre avis personnel, par le nombre de documents détruits, falsifiés, classés Secret Défense par le gouvernement américain. Ce comportement gouvernemental ne plaide pas du tout pour « une gaffe » des techniciens photos. Quel document officiel vous permet de faire cette déclaration ? Nous espérons qu’il ne sera pas du même type que la déclaration de Hoover suite au retournement de certains plans critiques du film de Zapruder qui se serait produit « par inadvertance au montage ». Dans le cas contraire, cela serait fortement dommageable pour la validité d’une telle théorie à nos yeux.
Au passage nous mettons à votre disposition, un lien internet intéressant pour comparer deux films sur le même plan. Le film de Nix a un arrière plan trop sombre pour être naturel.
[ Lien Web ]

17°-Pourquoi deux plans cruciaux du film de Zapruder (frames Z312 et 313) ont elles été inversées au montage par le FBI?

Par le FBI? Ou par ceux qui ont numéroté les frames pour la commission Warren dans les 26 volumes d'annexes???

C’est le FBI qui a réalisé l’inversion. Le but de la manœuvre était d’après notre analyse perssonnelle , d’étayer le fait que la balle fatale provenait de derrière et non de devant. Tentative de désinformation pour nous, plus que délicate mais qui démontre bien à quel point le FBI a tenté de réduire la thèse de plusieurs tireurs à zéro.
Un tel acharnement du FBI à détruire ou dissimuler tous les éléments prouvant la présence d’un complot pour éliminer JFK, nous amène à penser que cette agence n’est pas étrangère aux événements survenus à Dallas en 1963. Ce n’est pas la première fois, nous l’avons écrit et montré que le FBI se distinguait par une tendance de destruction de preuves ou de leur modification dans l’affaire Kennedy.
Nous restons cependant ouvert à toute théorie à condition qu’elle s’appuie sur des faits vérifiés et sans entraîner aucune déformation de ces derniers.
D’ailleurs, si jamais il nous arrivait de modifier un fait ou élément d’une manière ou d’une autre, merci de nous le signaler le plus rapidement possible.

18°- Pourquoi le film de Bervely Oliver (dit babushka Lady) a t'il été saisi par l'agent du FBI Regis Kennedy et depuis ce jour n'a plus jamais été visible?

Affirmations gratuites.

1°Berverley Oliver n'a jamais été en mesure de prouver qu'elle était la "Babushka Lady".

2°Regis Kennedy n'était pas agent du FBI à Dallas, mais à la Nouvelle-Orléans, et était en charge du dossier Carlos Marcello...

3° Il semblerait que si Baushka Lady prennait des photos, au moment crucial, elle avait la vue voilée par Charles Brehms qui se trouvait juste devant elle... Si elle a photographié ou filmé quelque chose, ça aurait du être par dessus l'épaule de Brehms...

Pouvez vous s’il vous plait, nous citer les sources de vos affirmations?
Son film fut saisi le 25 novembre 1963. Regis Kennedy était agent du FBI à la Nouvelle Orléans. Ce fait avéré ne remet pas en cause à notre connaissance le témoignage de Berverly Oliver qui l’a identifié comme l’agent du FBI ayant confisqué son film. A nos yeux, une fois de plus et jusqu’à preuve du contraire, le FBI apparaît comme un organisme gouvernemental destructeur de preuves.
Lorsque nous examinons les films Zarpruder, Mme Bervely en retrait par rapport à Mr Chambers, est décalée sur la gauche. Lorsque nous regardons regarde le film de Zapruder au ralenti, Me Beverly tient à nos yeux dans ses mains un appareil. Caméra ou appareil photo ?
La position décalée de Mme Beverly est également attestée par le film Muchmore.
Enfin d’après sa position sur le film de Zapruder et son témoignage, elle a filmé la limousine depuis le virage de Elm Street jusqu'à son départ précipité sous le pont. Son film a donc suivi l’ensemble de la fusillade. Il est intéressant de noter que les deux films ayant filmé l’arrivée de la limousine dans Elm Street ont été soit confisqués soit maquillés. Nous reviendrons plus précisément sur ce point dans les prochaines questions. Mais voyez s’il vous plait en cas de besoin la questions n°21, s’il vous plait.
Enfin nous savons que de nombreux documents de cette affaire ont disparu la plupart du temps entre les mains des agences gouvernementales, alors quelque soit le type des preuves de Miss Oliver, peu de chance qu’elles aient échappé au coup de filet. De toute façon, ça vaut mieux pour vous.

19°- Pourquoi le film de Charles L. Bronson a t'il été gardé par le FBI durant 15 ans sous prétexte qu'il ne montrait pas le Texas School Book Depository ? (ce qui est faux puisqu'il s'agit de ce bâtiment au contraire)

Le film de Bronson, comme d'autres montrent le TSBD, mais rien de concluant concernant la présence de "suspects" aux fenêtres...

C’est exact. Sur la copie que nous avons visionné. Alors pourquoi si ce film ne montrait aucun mouvement le FBI a-t-il cherché à le cacher durant 15 ans ? Nous aimerions que quelqu’un nous explique cette attitude de la part du FBI. Enfin à nos yeux le fait que ce film soit resté 15 ans entre les mains du FBI nous pose un problème quand à son authenticité. Nous n’avons à ce jour aucune preuve qu’il n’a pas été manipulé. Nous reconnaissons parfaitement que le contraire est tout aussi vrai.

Ce paragraphe est extérieur à notre réponse : Nous aimerions que quelqu’un explique le point suivant, s’il vous plait : voici deux photos du 5ème étage du TSBD. Ce sont les même sauf que la deuxième est complète.
Situées au paragraphe : « Le deuxième tireur du Texas School Book Depository »
[ Lien Web ]
Un coup de cutter maladroit ? Si ces photos ne sont guères très lisibles, pourquoi cependant en avoir tronqué le coté gauche ?
Sur le film de Hughes, nous pouvons percevoir des présences au 5ème étages du TBSD. Ces mouvements sont perceptibles à nos yeux des secondes 20 à 24 du film. Nous aimerions connaître l’avis des autres participants au sujet du film de Hughes. Merci.

20°- Pourquoi le film de Maria Muchmore, qui a filmé les dernières secondes de la fusillade du coté opposé à zapruder, porte t'il des traces d'altération après sa saisie par le Secret Service?

Ah oui? Mais il est aussi net que le film Nix...

Nous sommes désolé de vous indiquer que votre réponse est inexacte.
Le film a été réquisitionné par le Secret Service. La partie du film montrant la blessure à la tête a été mutilée d’un coup de lame. Après le FBI, le Secret Service à nos yeux, est responsable de la destruction de preuves. L’altération d’après notre analyse se produit à la trentième seconde du film de Muchmore.

21°- Pourquoi le film de Zapruder a été placé au NPIC durant la nuit du 22 novembre 1963?
(NPIC:National Photo Interpretation Center. Centre de la CIA servant à produire de faux documents)

Ah oui, jamais entendu parler de ça... La famille Zapruder n'en parle pourtant pas dans son vidéo... Pour ce qui est du NPIC, ça ressemble plutôt à un centre d'interprétation photographique qu'à un centre de production de "faux documents"...

lol

En 1963, le NPIC était situé à Suitland dans l’état du Maryland. Le soir du 22 novembre 1963, quatre copies du film de Zapruder arrivé dans la soirée, y furent réalisées et recadrées. Un document de la CIA, l’item 450, a révélée ce fait en 1976. Les techniques de trucages étaient parfaitement au point en 1963. Walt Disney sortit la même année le film « Marry Poppins » pour donner un ordre d’idée de la qualité des trucages de l’époque.
Il est tout a fait exact que le NPIC a aussi servi de centre de d’analyse de documents. Dans un moment très particulier de l’histoire mondiale puisque ce fut effectivement la que les photos des avions espions U2 furent développées et analysées et qui déclenchèrent la crise de des missiles de Cuba en 1962.
A notre sens, qu’un organisme fédéral ai pris soin du film de Zapruder et qu’il se soit retrouvé au NPIC, organisme détenu par la CIA, indique qu’il a été trafiqué. Nous mettons cette information en rapport des altérations subit par les autres films. Nous vous prions également de vous reportez pour plus de précisions à la question n°22.

22°- Pourquoi le film de Zapruder a t'il été recadré?
(pour faire disparaitre trois éléments:
- le motard Bobby Hargis dont le torse et le casque sont maculés du sang du président
- les feux stop allumés de la limousine présidentielle
- les mouvements désordonnés des spectateurs.)

Affirmations gratuites et sans fondements... Aucun commentaire... Vous en êtes rendus à affirmer que le film Zapruder est un faux... C'est hilarant, votre démence n'a plus de limites

Notre affirmation que le film de Zapruder a été trafiqué, est démontrable. Elle s’appuie sur des faits que nous encourageons tous les lecteurs potentiels de cette page à aller vérifier et analyser pour pouvoir comparer leurs impressions. Et même si celles-ci sont négatives.
Remarque : Il ne nous a pas été aisé de placer certains personnages. Aussi, si jamais nous avions produit la moindre erreur quand au placement des personnages du film Zapruder, nul n’est parfait, nous vous prions de bien vouloir accepter d’avance toutes nos excuses. Signalez nous toute erreur possible, nous la corrigerons immédiatement.
Certains mouvements des spectateurs du film de Zapruder sont impossibles à réaliser.
Ainsi Hugh Betzner se déplace de quelques mètres en une demi seconde. Linda Willis fait un tour sur elle-même de 180° en 1/3 de secondes. Ces faits sont visibles dans les secondes 8 et 9 du film en haut à droite de l’écran et à gauche de la petite fille en robe rouge qui court, format Windows Media Player.
Pendant que les coups de feux retentissent, Jacqueline Kennedy bouge son bras en un dix huitième de seconde. Visible entre les secondes 16 et 17 du film, juste après le coup à la tête. Le réflexe humain le plus rapide à ce jour est le clignement de l’œil. Il prend exactement au minimum un dixième de seconde.
Lorsque que nous regardons le film de Zapruder, il se produit une coupure entre l’arrivée du premier motard de l’escorte présidentielle qui annonce l’arrivée de la limousine et celle-ci. Le film est coupé entre les secondes 6 et 7. Il reprend quand la limousine est engagée sur Elm Street. Le passage du virage à 120 ° est manquant. Or Zapruder qui ne connaissait pas l’ordre du défilé n’avait aucun intérêt à couper sa caméra. Il connaissait encore mal son matériel vu qu’il l’essayait pour la première fois et que la mise en route et le réglage pouvaient prendre plusieurs secondes.
Une fois que la limousine a dépassé le panneau « Stemmons », l’image procure à nos yeux la sensation d’un zoom avant sur la limousine pour masquer les 3 éléments indiqués dans la question. A partir de la seconde 13 sur le film.
Zapruder a toujours affirmé ne pas avoir touché ni au défilement de sa caméra ni à son grossissement, qui était réglé au maximum.
Une étude de la tache qui apparaît suite au coup fatal sur le visage de JFK et Jacky montre qu’elle n’est pas réelle, secondes 15 à 17 du film. Cette analyse a été réalisé par le professeur Ryan, spécialiste en trucages et ancien ingénieur de chez d’ « Eastman Kodak ». Il a détecté que cette tache était un effet de peinture.
Enfin nous mettons ces faits en rapport avec les altérations qu’ont subit les autres films. Il serait étonnant à nos yeux que ce film qu perçut le mieux la scène n’est pas reçu un traitement dont ne venons d’expliquer les effets visibles. Notamment du fait qu’il a été placé au NPIC.
Mais nous répétons que nous ne sommes pas expert.

Enfin une remarque d’ordre strictement personnelle : la démence n’a jamais fait rire personne sauf vous peut être. Si vous en êtes réduit à critiquer ou faire douter de la santé mentale de celui ou celle qui vous pose ces questions, permettez nous de douter de la validité de vos réponses.

23°- Pourquoi les polaroids de Mrs Moorman ont ils été altérés après avoir été rendu par le FBI? (En particulier ceux qui montraient butte gazonnée)

Comment fait-on pour altérer une photo Polaroïd? Les photos Polaroids se détérioraient d'elles-mêmes avec le temps et le modèle dont s'est servi Mary Moorman n'était pas particulièrement à la fine pointe du perfectionnement...

Mme Moorman se tenait juste devant Jean Hill lorsque les coups de feu claquent. Elle prit un total de 6 polaroids du président. Le FBI lui en confisquera trois. Les deux, montrant le mieux la butte gazonnée, sont rendus mutilés. Pourquoi ? Une fois encore a nos yeux, le FBI a détruit une preuve importante.

24°- Pourquoi le premier fusil retrouvé par la police de Dallas dans le TSBD est
un Mauser de 7.65 mm et pas un Carcano? (identifié par l’officier Weitzman ainsi que le Sherif Roger Craig)

Ni Weitzman, et encore moins Craig n'ont touché à la carabine. C'est le lieutenant Day qui l'a dégagée de sa postion entre des caisses près de la cage d'escalier. La police de Dallas n'a jamais identifié l'arme que comme étant une carabine italienne de calibre 6.5 mm portant le numéro de série C 2766 et équipée d'une mire télescopique japonaise 4X.

C'est le FBI qui a identifié l'arme comme étant un Mannlicher-Carcano 91/38 6.5 mm.

Nous signalons le témoignage du capitaine Jesse Curry, ancien du FBI et habitué des armes a feu qui a identifié le fusil comme un Mauser et ce devant des journalistes. D’après nos informations, ce fut dans les locaux de la police que l’identification de l’arme fera référence à un Carcano.
Nous savons que l’officier Seymour Weitzman qui était sur les lieux, a identifié à la demande du chef de la police criminelle de Dallas Will Fritz, l’arme découverte l’après midi du 22 novembre 1963. Il identifia un 7.65 mm Mauser. L’officier sheriff adjoint Roger Craig à témoigné parfaitement du mot MAUSER gravé dans le métal.
D’après nos sources, dans la nuit du 22 novembre 1963, l’attorney général n’a-t-il pas indiqué que l’arme retrouvée était un Mauser ? Pourrions nous comprendre comment le contenu du premier rapport de police qui indique la découverte d’un Mauser de 7,65 mm arme allemande hautement perfectionné idéale pour un tir de loin qui est retrouvée au 5éme étage du TSBD ? A nos yeux les hommes de la police de Dallas savaient tous lire et écrire. A moins que quelqu’un ne produise une preuve du contraire, comment se fait il qu’autant de personnes aient pu lire ou se tromper sur la nature même de l’arme ? Pourrions nous obtenir une explication logique quant à ce phénomène ? Nous ne croyons personnellement pas que tous les policiers arrivés dans les minutes de l’attentat et par la suite les officiels qui ont rédigé les premiers rapports, ont tous été victime de la même erreur d’identification. A nos yeux strictement, la thèse du Carcano dans les premières minutes ne semble pas êt

oswaldiste
Mercredi 1er septembre 2004 à 21h19 #11236 Modification de ce message Citer ce message
Avant même de débuter mes réponses, je tiens à dire que j'apprécie déjà le ton donné à ce dabat! un vrai débat à priori... on devrait donc pouvoir faire avancer les choses tous ensemble, et c'est bien là le principal!

Par contre étant donné la somme des questions, je vais y répondre tranquillement à mon rythme (libre à d'autres d'y aller plus vite que moi ;) )

1°- le "jet effect":
Pour être tout à fait sur de bien comprendre le "jet effect" il faut consulter les travaux du Docteur Luis Alvarez (prix nobel de physique).
Pour en savoir plus, il faut tout simplement consulter "a physicist examines the kennedy assassination film" dans le "american journal of physics" volume 44, n°9, septembre 1976, p819. (ne m'en demandez pas plus, je n'ai pas ce document).
Alors qu'est-ce que dit Alvarez: il a accompli des reconstitutions de tirs, et des calculs savants en laboratoire pour montrer qu'en fait la force créée par le cerveau et les tissus en explosant, ont créé une force vers l'avant plus forte que celle véhiculée par la balle.
En gros, avec l'explosion, cela a créé un certain recul (comme avec une arme: en tirant, vers l'avant, on recul avec la force crée par le coup de feu).
Donc comme la balle est sortie à l'avant droit, donc elle part vers l'arrière gauche, à l'opposé du point de sortie.

Je peux pas en dire beaucoup plus, le reste étant trop savant pour moi.
Cela dit, d'autres chercheurs ont étudié le mouvement de la tête. Ce qui ressort c'est que:
- le mouvement vers l'avant aperçu entre les images 312 et 313 (le premier à l'avoir vu étant Josiah Thompson, partisan du complot) est suffisament rapide pour être une réponse à une balle qui rentre dans un crane.
- le mouvement "vers l'arrière et vers la gauche" est aperçu entre les images 314 et 318, il est trop lent pour être une réponse à une balle qui rentre.
Sur ce point, voir la déposition du Docteur Oliver devant la comission Rockfeller:

[ Lien Web ]

Pour une critique du jet effect, voir cette critique d'un ingénieur:

[ Lien Web ]

Mais là c'est trop complexe pour moi, donc si tu y comprends quelque chose, je veux bien une explication.

Pour les reconsitutions montrant le jet effect, voir le site de mcadams:
[ Lien Web ]
(dans la rubrique "back and to the left...").

Cela dit le HSCA a déterminé que le mouvement vers l'arrière était peut être également du à un réflexe neuromusculaire contractant les muscles, notamment du cou.

J'invite tout le monde à faire ce test: mettez quelqu'un allonger par terre, sur le ventre, tirez lui une balle dans la tête de l'arrière et vous verrez que la tête va partir vers l'arrière, vers le tireur, suite à une réaction musculaire (il va également relever les pieds mais tel n'est pas notre sujet ici).

Bon cela dit, tout cela est succeptible d'être contesté, mais il faut bien dire qu'il faudrait revenir sur tous les autres points montrant qu'il y a bien eu que des tirs de l'arrière ;)

oswaldiste
Mercredi 1er septembre 2004 à 21h27 #11237 Modification de ce message Citer ce message
2°- Pourquoi le docteur Humes a t'il brûlé ses notes d'autopsie le 24 novembre 1963(de son propre aveu)?

Les notes ont été brulées à la demande de la famille Kennedy. Bon là j'apporte pas grand chose en disant ça.
Mais il faut rajouter une chose: les notes ont été brulées pour éviter que ce document ne risque de devenir une pièce que l'on aurait pu retrouver aux enchères quelques années après.
Eviter que ce document, dépositaire du sang de JFK ne devienne une sorte de relique.

Je pense pour ma part que c'est la solution. Quant au fait que la version officielle arrange bien les Kennedy: je suis d'accord avec toi sur ce point! (enfin avec vous car vous êtes deux en fait!). Les Kennedy ne voulaient pas éclabousser leur réputation en se lançant dans un grand débalage. Alors comme de coutume dans ces moments là, on lave son linge sale en famille et on fait illusion devant les caméras... pour ne pas compromettre la famille et tuer toute chance de voir un autre Kennedy à la maison blanche (l'attorney général Robert Kennedy!)...

oswaldiste
Mercredi 1er septembre 2004 à 21h54 #11238 Modification de ce message Citer ce message
3°- Comment se fait il sachant que TROIS BALLES ont été tirées par Oswald qu'une QUATRIEME BALLE a été retrouvée dans le corps du président durant l'autopsie réalisée par le docteur James Humes?

Houla alors là ça se complique, j'espère quand même que la difficulté ne va pas croissante, sinon je suis mal moi lol

Alors, quid de cette fameuse balle retrouvée dans le corps de Kennedy. Sibert et O'Neil ont reçu de la part de Humes deux fragments extraits du corps de Kennedy. Ils ont signé un reçu pour ces deux fragments. C'est Chester H. Boyers qui a tapé le reçu pour les deux fragments. Il a déclaré au HSCA qu'il s'agissait bien de deux fragments et non d'un missile entier. Boyers se rappele très bien d'avoir donné deux fragments à Sibert et O'Neil!
Ces derniers ont confirmé devant le HSCA qu'il s'agissait bien de deux fragments.

(vous pouvez trouver tout cela dans le volume 7 du HSCA).

Bref il "semblerait" qu'il ne s'agisse que d'une erreur: des fragments de missile et non pas un missile... Ils ne pouvaient se douter à ce moment là de l'importance que pourrait avoir cette erreur...

Bon après on peut toujours dire que Boyers, Sibert et O'Neil mentent... pour couvrir le complot...

Personne
Mercredi 1er septembre 2004 à 21h59 #11239 Modification de ce message Citer ce message
Effectivement ceci demeure une possibilité envisageable.

Nous tenterons de savoir comment ces deux agents ont pu commettre une indvertance de ce type.
On se demande bien comment des agents du FBI ce sont trompé! Mais bon c'est une possibilité que nous laissons parfaitement à la vue de tous.

Par contre, il serait intéressant de connaitre à nos yeux l'origine de ces fragments.
Quelqu'un connait il à ce jour l'origine de ces fragments?

Personne
Mercredi 1er septembre 2004 à 22h01 #11240 Modification de ce message Citer ce message
En ce qui concerne le Physicine luis Alvarez, Qulequ'un peut il préciser si il est exact que ce physicien est partisan d'une théorie particulière?
En vous remerçiant tous à l'avance.Merci.

oswaldiste
Mercredi 1er septembre 2004 à 22h27 #11241 Modification de ce message Citer ce message
Oups dans mon empressement j'ai oublié une partie du point 3°!!

Alors pourquoi 3 tirs et pas le 4ème? et bien parceque dans son viseur il pouvait peut être voir Kennedy? et qu'il a vu le coup à la tête?
qu'après le tir, le temps qu'il recharge la voiture était trop loin?

Pourquoi Oswald a t-il acheté un Carcano? et bien pour la simple et bonne raison qu'Oswald était avant tout....radin! et que le Carcano représentait le meilleur rapport qualité prix! (14$90 il me semble).
Concernant le Carcano, il s'agit quand même du fusil de l'armée italienne! une belle référence quand même non? il serait surprenant qu'un état envoie ses armées en guerre avec des fusils qui les transformeraient en mannequins innofensifs non?

Oswald n'était pas un bon tireur: le 21 décembre 1956 Oswald fait un score de 212, 2 points au dessus du score requis pour le grade de "sharpshooter" dans les marines. Cela correspond à une capacité à toucher une cible de 25cm à 200 yard 8 fois sur 10!
Or à Deleay Plaza, la plus longue distance de tir était de 88 yards! (et Kennedy ne faisait pas 25 cm).
En 1959, peu de temps avant de partir, alors qu'il était quand même plus très motivé, il a fait un score de 191. Il était donc légèrement au dessus de la moyenne... pour le Marines! cela veut dire qu'il est largement au dessus de la moyenne de l'Américain moyen!
Bien sur, des collègues d'Oswald dans les marines ont certifié qu'il était nul. Delgado par exemple (je me souviens plus de son prénom...), mais il n'était pas affecté avec Oswald quand il a effectué son score de 212!
En revanche, ses instructeurs ont dit qu'il était largement capable d'un tir aussi simple que celui effectué sur Kennedy: le Sergent Zahm, le major Eugene Anderson.

Quant à la difficulté des tirs: Delea Plaza est bien plus petite que ne ressort des photos, la voiture avançait lentement, il y avait une petite inclinaison de la pente...

Par contre pour moi le premier tir a eu lieu entre les images 154 et 160, le deuxième vers la 212 et le troisième vers 312.
Mais j'avoue que là j'ai un souci: tous les témoins ont entendu le deuxième et le troisième plus rapprochés l'un de l'autre, ce qui ne correspond pas à ce timing...

oswaldiste
Mercredi 1er septembre 2004 à 22h44 #11242 Modification de ce message Citer ce message
4°- Pourquoi tous les dossiers relatifs à Oswald ont ils été classés Confidentiel Défense par les autorités ? (ne sont concernés que les dossiers encore en Confidentiel défense à ce jour)

Pourquoi classer des dossiers secret défense? tout simplement parceque ce genre d'agence a une certaine manie de tout classer secret défense! ils ont la culture du secret, et souvent pour rien! Parmis les dossiers classés, on a retrouvé des photocopies d'articles de presse!
Bref ils ont tout classé, et au fur et à mesure, sous la pression, ils ont déclassifié bon nombre de documents, avec une certaine mauvaise volonté, car selon eux, ils n'avaient pas d'index ce qui ne faciliter pas les recherches!
Et parmis ces dossiers déclassifiés, il y a eu le dossier fiscal d'Oswald (cf ARRB il me semble)! Et que révèle t-il? rien, comme pour beaucoup de documents!

oswaldiste
Mercredi 1er septembre 2004 à 22h54 #11243 Modification de ce message Citer ce message
5°- Pourquoi l'agent du Secret Service Lawson, contrairement à la demande du capitaine de police Jesse Curry qui voulait 8 motards encadrant la limousine présidentielle à l'avant et à l'arrière, n'en fait il placé lui que 4 et tous derrière ?

Concernant les mesures de sécurité, je dois dire que je n'ai pas d'explication sur les lacunes des services secrets... Il est vrai que Kennedy ne voulait pas d'un étalge de sécurité car il voulait montrer qu'il se sentait en sécurité au Texas, il ne voulait pas faire preuve d'une quelconque appréhension... il voulait donner une image sereine... De plus, Kennedy se sentait invulnérable! il avait reçu plusieurs fois l'extrême onction, et était toujours revenu d'entre les morts!
Cela dit, je n'explique pas pourquoi ils n'ont pas fait fermer toutes les fenêtres...

Personne
Samedi 4 septembre 2004 à 10h02 #11263 Modification de ce message Citer ce message
Envoyez le lien permetttant une consultation des dossiers fiscaux de Lee Harvey Oswald.

Ou bien leurs présence dans quelque ouvrage que e fut

en vous remerçiant par avance.

hmoderne
Samedi 4 septembre 2004 à 10h17 #11265 Modification de ce message Citer ce message
Remarque d’Oswaldiste : « Concernant le Carcano, il s'agit quand même du fusil de l'armée italienne! une belle référence quand même non? il serait surprenant qu'un état envoie ses armées en guerre avec des fusils qui les transformeraient en mannequins inoffensifs non? »
Tu remarqueras quand même que dans l’Histoire l’Italie est un pays qui n’a jamais terminé une guerre du côté où elle l’avait commencée. Alors les armées italiennes… Pour info, c’est d’ailleurs à cause de l’armée italienne qui n’a pas réussi à occuper la Grèce qu’Hitler a envoyé l’armée allemande les secourir, détournant de ce fait une partie de ses divisions de la Russie. Du coup, il en perdit la guerre. Heureusement soit dit en passant !
Ok c’est légèrement hors sujet, mais plus ridicule que l’armée italienne je ne vois pas…

oswaldiste
Dimanche 5 septembre 2004 à 03h45 #11280 Modification de ce message Citer ce message
Je pense qu'Alvarez était partisan du tireur unique. C'est pourquoi je me demande quand même si ces travaux ne sont pas juste une tentative de prouver par la physique l'existence de ce tireur unique.
Et comme je ne suis pas assez bon technicien pour juger ses travaux (je n'ai pas le niveau d'un prix nobel, je le reconnais volontier...) je ne peux pas juger.
Cela dit, lui étant quand même calé dans le domaine, j'aurais tendance à vouloir le croire à partir du moment où sa théorie n'est pas complétement en opposition avec les témoins.
Or là il ne semble pas complétement irréaliste que ce qu'il dise rentre dans le scénario de ce qu'il s'est passé ce jour là...

Quant aux dossiers fiscaux d'Oswald, j'avais lu quelque part qu'il avait été déclassifié, mais j'arrive plus à remettre la main sur cet éléments... dès que je les retrouve, je présiserai ce point ;)

oswaldiste
Dimanche 5 septembre 2004 à 04h04 #11281 Modification de ce message Citer ce message
6°- Pourquoi l'agent Clint Hill, le seul qui ne faisait pas partie de l'équipe du Secret Service de Dallas, a t'il été le seul a réagir avec suffisamment d'efficacité?

Rappelons quand même que tout cela s'est passé dans un lapse de temps très court. Au moment du premier tir, tout le monde pense à un pétard saluant le passage de Kennedy.
Les agents du Secret Service dans la voiture située juste derrière Kennedy, réagissent différement:
- ceux situés sur la partie droite de la voiture se retournent vers le TSBD
- celui situé sur la gauche, derrière Clint Hill, regarde vers la droite
- Clint Hill lui reste focalisé sur le président.

Que peut on en déduire:
- certains ont vérifié l'origine du bruit
- le président ne semble pas blessé par ce premier tir car Clint Hill ne réagit pas.

Ensuite, les deux autres tirs vont être tirés (car je rappelle que l'hypothèse de trois tirs uniquement est coroborée par 90% des témoins présents ce jour là). Ces deux tirs sont plus rapporchés que le premier, ils n'ont que 2secondes pour réagir!

Seul Clint Hill aura le temps de réagir, car c'est le seul qui était resté concentré sur Kennedy. Les autres n'auront pas le temps de réagir, car leur attention avait été détourné par la première détonation.

Ensuite tout s'enchaine, et la priorité n'est plus de sauter sur la voiture de Kennedy car il est évident qu'il est touché très sérieusement, la voiture accélère donc à fond et fonce vers Parkalnd.

siberian_khatru
Dimanche 5 septembre 2004 à 08h31 #11282 Modification de ce message Citer ce message
"Rappelons quand même que tout cela s'est passé dans un lapse de temps très court. Au moment du premier tir, tout le monde pense à un pétard saluant le passage de Kennedy. "

De z160 à z313 cela fait 8.4s selon la version officielle.

"Les agents du Secret Service dans la voiture située juste derrière Kennedy, réagissent différement:
- ceux situés sur la partie droite de la voiture se retournent vers le TSBD"

à quel frame déjà?? après ou avant 225?

"- Clint Hill lui reste focalisé sur le président."

pas tout le temps, vers 242 il regarde ailleur.
Même les motard ne regarde plus kennedy vers z242.

"Que peut on en déduire:
- certains ont vérifié l'origine du bruit"

après z225...

"- le président ne semble pas blessé par ce premier tir car Clint Hill ne réagit pas."

lequel tir, celui de z225 ou de z160 d'ou personne réagit?

"Ensuite, les deux autres tirs vont être tirés (car je rappelle que l'hypothèse de trois tirs uniquement est coroborée par 90% des témoins présents ce jour là). Ces deux tirs sont plus rapporchés que le premier, ils n'ont que 2secondes pour réagir! "

Mais ou est situé le premier tir? z160 ou z225?
Pourquoi ils ne réagissent pas à z160?
90% ont entendu 3 tirs, pourtant plusieurs agents et témoins ont entendu 3 tirs, 1 tir, une pause et 2 tirs rapides.
Ou est ce que Hill a placé le premier tir déjà?

"Seul Clint Hill aura le temps de réagir, car c'est le seul qui était resté concentré sur Kennedy."

Hill s'est précipité au coup à la tête car il regardait d'ou provenait le premier coup à sa droite vers z242.

"Les autres n'auront pas le temps de réagir, car leur attention avait été détourné par la première détonation. "

Lequel détonation? Pourquoi ils ne foutent rien à z160? Y a-t-il eu vraiment une détonation?
Pourquoi les agents placent le premier tir vers 225 dans leur rapport? la boisson??
Quel est la preuve incontestable qu'il y a eu des tirs avant z225?
Est ce Alvarez qui selon les "blurs" du film de Z en a déduit qu'il y avait eu des coups de feu avant z225?
Pourtant Zapruder a entendu 2 tirs, pourquoi réagir quand il n'y a pas eu de coups de feu pour animer des "blurs" dans le film? Il a entendu le premier quand kennedy s'est penché vers sa femme et le deuxième à la tête.
Désolé pour toutes ces question mais j'aimerais bien savoir quels sont les preuves d'un tir à z160 ou avant 225!

oswaldiste
Lundi 6 septembre 2004 à 20h32 #11308 Modification de ce message Citer ce message
"à quel frame déjà?? après ou avant 225?"
à priori au même moment que l'image 255, donc après la 225. Cela correspond donc au 2ème tir.
Donc en gros personne n'a réagit au premier tir, mais au deuxième.
Ensuite vu que les deux tirs suivant sont très rapides, ça laisse peu de temps quand même...

Quant à la question du tir vers z160, on s'appuie sur le témoignage des témoins, qui ont donné des précisions: un tir a bien eu lieu avant z225, et à priori entre z155 et Z165...

Par contre moi j'ai un souci de timing en fait!
A priori on a:
- z160 (environ) premier tir
- z225 deuxième tir
- z313 troisième tir.

Problème: cela fait un écart entre le deuxième et le troisième tir plus important qu'entre le premier et le deuxième, contrairement ce qu'ont dit les témoins...

oswaldiste
Lundi 6 septembre 2004 à 21h21 #11309 Modification de ce message Citer ce message
7°- Pourquoi l'agent William Greer a t'il freiné près du Grassny Knoll (les feux stop sont visibles sur le film de Nix)?

Bon alors je veux bien des lunettes moi, car je vois pas bien les feux de stop! Cela dit il est très possible qu'il ait freiné un peu.

"nous nous sommes aperçu que la voiture d’escorte du Secret Service a touché le par-choc arrière de la limousine présidentielle": heu alors la par contre il va me falloir m'expliquer en fait: si la voiture du secret service a touché le pare-choc arrière Clint Hill a du être écrasé entre les deux non? enfin bon je dis ça mais je ne vois pas la voiture s'approcher à moins d'un mètre moi...
Sur le film de Muchmore on voit effectivement la voiture se rapprochée, pour que Clint Hill puisse être proche de la voiture de Kennedy.

Pour moi Greer ralentit un peu au moment où il se retourne, puis voyant la blessure, il attend que Hill ait atteint la voiture puis il réaccelère.
Ces réflexes douteux sont à mettre sur le compte de son âge... qui a été déjà abordé par ici.

Nicolas Bernard
Lundi 6 septembre 2004 à 21h29 #11311 Modification de ce message Citer ce message
[message initialement posté le 2 juin 2001]

Pour juger Greer, il faut tenter de se mettre à sa place. Le 22 novembre 1963, Greer n'est plus tout jeune : il a 54 ans. Ce n'est pas une preuve de sénilité, mais au Secret Service, il faut avouer que ce type d'âge n'est pas recommandé. Mais la tradition du SS voulait que les agents les plus âgés soient les plus proches du Président. Quel âge avait l'agent responsable Kellerman, assis à la droite de Greer dans la limousine présidentielle ? 48 ans.

Par ailleurs, le temps de travail des agents était éprouvant : près de 50 à 80 heures supplémentaires en moyenne par mois. Une phrase en forme de constat désabusé revenait souvent chez ces Men in Black : "A 40 ans, nous sommes déjà des vieux."

Ajoutons à cela qu'il n'y avait pas encore chez le Secret Service de procédure destinée à tester les réflexes de chaque agent.

Source : William Manchester, "Mort d'un Président", Robert Laffont, 1967, p. 51.

En ce qui concerne le fait que Greer se soit retourné :

"Roy Kellerman crut entendre le Président s'exclamer de sa voix reconnaissable entre toutes : 'Mon Dieu, je suis touché !' Roy regarda par dessus son épaule gauche. Greer, à côté de lui regardait par dessus son épaule droite ; la voiture zigzaguant lentement, commençait à se ranger, et ils virent que Kennedy était effectivement touché." (Manchester, op. cit., p. 177)

Greer ne réagira que fort tardivement, sur ordre de Kellerman, laissant le temps à l'agent Clint Hill de rejoindre la voiture au pas de course.

Greer était âgé, il ne connaissait pas le trajet, il n'était pas suffisamment expérimenté, ou du moins ne l'était plus. Ajoutez à cela les circonstances particulières : une fusillade extrêmement rapide, de l'ordre de moins de huit secondes. Il s'agissait du premier assassinat présidentiel auquel assisterait Greer. Le dernier Président à avoir été assassiné, McKinley, avait été tué bien avant la naissance de Greer...

Seul l'agent Clint Hill et quelques rares badauds et policiers ont réagi (Kellerman, par exemple, n'a rien tenté et a également réagi fort tardivement, en se retournant pour voir ce qui se passait). Greer n'avait pas de réelle excuse, sur un plan professionnel : il devait protéger le Président. Seulement, il n'était peut-être plus apte à accomplir pareille mission.

J'ai beaucoup de mal à admettre que Greer ait fait partie d'une conspiration. Son comportement sur Dealey Plaza peut tout à fait constituer un banal exemple de l'"erreur humaine".

A noter que Greer a été partisan de l'idée que la Commission Warren a mis fin à son enquête trop tôt, et qu'"il pouvait y avoir eu une conspiration dans une autre partie du pays."

Nicolas Bernard
Lundi 6 septembre 2004 à 21h39 #11312 Modification de ce message Citer ce message
> Nous tenons personnellement à remercier pour
> ce fil, Nicolas Bernard, don le travail sur ce
> dossier est exemple pour l’ensemble des
> interventions dont il nous fait la joie de
> donner. Toutes très bien documentées, très
> rigoureuses et très sérieures, c’est un
> plaisir sincère et communicatif de le lire.

Ca me fait très plaisir, ce que vous écrivez là, mais hélas : j'ai depuis changé d'avis, sur la théorie de la balle unique ! :-/ Même si tous les aspects de cette hypothèse ne me convainquent pas (l'aspect pratiquement intact de la pièce à conviction 399, pour tout dire), je pense qu'une seule balle a frappé Kennedy et Connally, vers les images 223-224 du film Zapruder.

J'avais pourtant, dans le cadre de ce débat décisif ([ Lien Web ]), énuméré tous les arguments "anti-balle magique" que je connaissais (et qui m'avaient, en un temps, convaincu), mais tous n'étaient pas pertinents, et certains étaient même erronés : ainsi par exemple les agents du FBI ayant parlé de la réception d'un "missile" ont reconnu ultérieurement devant le HSCA avoir voulu parler de "fragments". Comme ces deux agents ne font certainement pas partie d'une conspiration (ils croient eux-mêmes en l'idée d'un complot !), force est de considérer qu'ils sont crédibles dans leurs affirmations.

oswaldiste
Lundi 6 septembre 2004 à 21h43 #11313 Modification de ce message Citer ce message
8°- Pourquoi s'est il retourné pendant la fusillade vers le président (frames Z 310 à 320)?

Ils se sont à mon avis avant tout pour voir ce qu'il se passait! voir si kennedy n'était pas touché!
Concernant le trajet pour aller à Parkland, il me semble qu'on a du lui indiquer, mais je me souviens plus qui ni comment...

Nicolas Bernard
Lundi 6 septembre 2004 à 21h47 #11314 Modification de ce message Citer ce message
> Envoyez le lien permetttant une consultation
> des dossiers fiscaux de Lee Harvey Oswald.

Ben, ça risque d'être difficile dans l'immédiat, mais pas par la faute du Gouvernement des Etats-Unis. Par la faute, en vérité, de deux chercheurs "conspirationnistes".

L'ARRB, en cherchant à rendre publics ces dossiers, a en effet découvert que deux chercheurs, Ray et Mary LaFontaine (auteurs d'"Oswald talked" : [ Lien Web ]), possédaient lesdits documents. Ils avaient obtenu de Marina Porter, ex-Oswald, une décharge leur permettant d'y avoir accès et de les conserver. En dépit de leur promesse, ils n'ont pas restitué ces dossiers aux Archives nationales.

Les responsables ne sont dès pas ceux que l'on croit. Voir : [ Lien Web ]

Pour être justes, ce sont les LaFontaine qui ont dissipé le mythe des fameux "clochards" en retrouvant leur véritable identité : Doyle, Gedney et Abrams. Qui étaient de vrais clochards. Curieusement, sur ce coup là, les partisans du Rapport - John McAdams en tête - n'ont pas cherché à les contredire.

[ Ce Forum est fermé ]

[ Ce fil est clos ]

De nombreux livres très rares sur Chapitre.com: Avec Kennedy Pierre Salinger La fausse énigme de Dallas Armand Moss Portrait de Lee Oswald Robert Oswald L'affaire Kennedy Thierry Lentz L'assassin du Président Kennedy Dominique Venner Réduction de 5 euros avec le code "CADEAU"


Jack Ruby, John F. Kennedy, Howard Hughes, Lee Harvey Oswald, Billie Sol Estes, Sam Giancana, Bill Greer, J.D. Tippit, Fidel Castro, John Ligget, David Ferrie, Clay Shaw, Jean Hill, Lee Bowers, Earl Warren, Craig Zirbel, Frank Church, William Whaley, Betty Mc Donald, Robert F. Kennedy, Thomas Dillard, Jeane Dixon, Valery Kostikov, Edward Haggerty, Caroline Lebeau, John Gedney,...

Santo Trafficante Jr: Ce chef de la Mafia en Floride est accusé d'avoir menacé plusieurs fois la vie de JFK. Trafficante fut très impliqué dans des plans de la CIA destinés à assassiner Fidel Castro. On dit qu'il aurait...