Enquêtes sur l'assassinat d'un président
Thierry Lentz
Prix: 21.73 €
Castro, l'infidèle
Serge Raffy
Prix: 26.60 €
S'identifier
inscription
Contacter le Webmaster

This website in english
Livres - Meilleures ventes
Michael Drosnin
Billie Sol Estes, William Reymond
Thierry Lentz
Jacques Legrand (collectif)
William Reymond

Forum
[ Fils - Stats ]
15 janvier 2005 à 21h35
2 mars 2005 à 18h06
6 août 2001 à 22h19
25 août 2004 à 01h35
27 janvier 2004 à 09h02

Revues sur l'assassinat

L'étrange suicide du treizième témoinMort de KennedyOswald n'a pas tiréLe mystère KennedyLe Mystère Kennedy

Photos

Chronologie

Décès de Fletcher Prouty
Mardi 5 juin 2001
16 millions de dollars pour...
Vendredi 16 juillet 1999
3000 pages de l'autopsie dé...
Dimanche 2 août 1998
George W. Hickey débouté
Lundi 29 septembre 1997
Les dossiers de J. Lee Rank...
Jeudi 3 juillet 1997
George W. Hickey porte plainte
Vendredi 21 avril 1995
Décès de Jackie Kennedy
Jeudi 19 mai 1994
Sortie aux USA du film "JFK"
Vendredi 20 décembre 1991

Sources du livre de Pierre et Renée Gosset

19 messages

Tam
Jeudi 26 août 2004 à 12h02 #11143 Modification de ce message Citer ce message
Bonjour,

Je suis actuellement plongé dans la lecture de "L'homme qui crut tuer Kennedy", de Pierre et Renée Gosset. Et ce livre me fascine...

Malheureusement, il me manque les 16 premières pages du bouquin (j'ai tout le texte, mais pas la préface), qui pourraient répondre (peut-être) à ma question: comment les Gosset se sont-ils arrangés pour connaître à ce point les détails de la vie d'Oswald ?

Bien sûr, il y a l'Historic Diary... mais pour le reste ? Ils ont interrogé Marina Oswald ? George de Mohrenschildt ? A quel point peut-on être sûr que les faits relatés ne sont pas parfois "romancés" ?

Si quelqu'un a des infos, je suis preneur !
Tam.

jamesdavisadams
Lundi 30 août 2004 à 18h36 #11178 Modification de ce message Citer ce message
Salut tam,j'ai lu ce bouquin que je possede et je vais te donner ce que tu veux comme renseignements.mais je ne sais pas si c'est ces pages là qui te manque.
au debut il y a ça:"L'humanité ne saurait se passer de boucs émissaires."
et en bas il y avait ça:"Koestler".
ensuite il y a ça:"Etait-il fou?il le faudrait...
sinon,le rapport Warren a menti.Honorablement d'ailleurs,laissant à l'Amérique la paix de son âme.Et par lassitude,par conformisme,par crainte d'une hypothèse pire qui l'aurait menée Dieu sait où,ce monument à la raison d'Etat est en train d'y devenir la vérité historique sur l'assassinat de John Fitzgerald Kennedy.
Ainsi l'apprendront les générations futures des enfants des écoles.
Mais:
,avoue avec simplicité le rapport Warren.
Or,qu'il ait été dément,ce n'est pas l'avis d'aucun de ceux qui ont connu Lee Harvey Oswald en Californie,à Okinawa,au Japon,aux Philippines,à Moscou,à Minsk,à La Nouvelle-Orléan,à Mexico ou au Texas.
Avant ou après l'assassinat.
Autodidacte,idéaliste dévoré d'ambition,mythomne,mégalomane plus que de raison,oui!mais l'opposé d'un fou:un joueur d'échecs au contraire,calculateur,retors,infiniment méticuleux dans toutes ses entreprises,assignant à chacune d'elles un but prècis,jamais atteint.
La chance n'est pas son bord...
Depuis notre première enquête à Dallas,au lendemain de la mort du président,nous avons toujours pensé que la clef de cette énigme historique il fallait la chercher non dans les rapports des experts en balistique ou dans les temoignages convenablement sélectionnés par les enquêteurs officiels,mais dans la vie de cet homme étrange,meurtrier présumé du trente-quatrième président des Etats-Unis.
Après une longue enquête,nous croyons serrer aujourd'hui d'assez près la vérité-ou plutôt ce qui n'a été ni détruit,ni enfoui pour soixante-quinze ans dans des archives scellées,ni enterré avec certains témoins fâcheux,trop bavards-pour pouvoir écrire ce volume.
Si nous l'avons traité en roman,c'est que de 1959 à 1963,la vie de Lee Harvey Oswald en constitue un et de taille.Il aurait eu une autre fin si son regrettable héros,brûlé^par le désir de jouer un rôle,était né en d'autres temps.Si ses vingt ans,fêtés en 1959 sur la place Rouge,il les avait connus au coeur d'une révolution.Ainsi voit-on dévaliser des banques par des héros en puissance nés pour leur malheur entre deux guerres.
Il en reste l'Oswald de 1963.Pitoyable et haïssable,victime d'une société mal faite pour lui et qu'il méprise,refusant de payer le moindre prix pour s'y intégrer--finissant par concevoir que Cuba demeure le seul endroit où un homme tel que lui puisse trouver un rôle à sa convenance.
Dommage qu'il n'ait pu y parvenir!Il s'y voyait déjà,faisant en mieux la carrière d'un Che Guevara,Premier ministre dans vingt ans.
Mais que son entreprise sans cesse découragée se soit terminée dans un éclaboussement de sang,à Dallas,ceux qui l'ont manipulé,inspiré,ceux qui l'ont laissé faire n'en sont certainement pas innocents.
Dans les huit dixièmes de cet ouvrage,personnages,circontances,lieux et même dialogues sont autthentiques:leur recoupement existe dans les milliers d'interrogatoires du F.B.I.,dans le même que tenait Oswald.Pour des raisons évidentes à la lecture,dans les vingt autres protagonistes dont nous pouvons bien avouer qu'ils sont à clef.
Mais ce milliardaire texan composite,ces révolutionnaires cubains,cet officier de la police de Dallas qui découvre Van Gogh,ce tueur professionel aux cheveux blonds,même s'il n'est pas possible de les désigner par leur nom,existent aussi réellement que le colonel Aksonov,de Minsk,qu'Edgar Hoover du F.B.I.,que l'oncle-bûcheront Ilya,de la M.V.D.,que le barman Oreste Pena,que Marina Prusakova,que Celia Sanchez,la ,confidente de Fidel Castro,que Rosa Agafonova,l'interprète au grand coeur de l'Intourist,que l'Agent spécial James Hosty,que le consul cubain Azcue,que Pavel,l'ami soviétique joueur d'échecs,la vieille Marguerite ou l'agent Tippit.
Et finalement que cet autre assassin téléguidé,Jacob Rubinstein,dit Jack Ruby.
Pour l'y avoir longuement poursuivie,cette vérité,nous pouvons dire que les langues se délient plus facilement aujourd'hui à Mexico ou à La Nouvelle-Orléans qu'à Washington,Moscou et surtout qu'à Dallas.
Nous croyons donc l'avoir cernée.Elle offre,à nos yeux,la seule explication plausible de la tragédie de Dallas,à travers la vie du seul homme qui,vivant,eût été capable de la dire devant un tribunal.
Elle ne plaira pas à tout le monde...
Lee Harvey Oswald n'est certe un innocent en aucun sens du mot.Mais,nous ne l'affirmons pas à la légère,les vrais coupables qui courent toujours les rues ne sont pas que des personnages de roman."
voilà j'espère que c'est ça que tu voulais tam.

Personne
Lundi 30 août 2004 à 18h54 #11180 Modification de ce message Citer ce message
Hello,

Ce livre est il encore disponible et si oui à quel prix et chez quel éditeur?

A+

jamesdavisadams
Lundi 30 août 2004 à 19h05 #11181 Modification de ce message Citer ce message
Alors là je n'en ai aucune idée essaye d'aller a une libriarie où te renseigner...
moi je l'ai eut c'est une chance il ma couter que douze franc a l'epoque où s'etait encore en franc et non en euros.
enfin bref,je te soutaite une agreable soirée personne.
jamesdavisadams.

Personne
Lundi 30 août 2004 à 19h32 #11182 Modification de ce message Citer ce message
Merci.

Avez vous écoutez monsieur X sur France Inter l'interview est disponible sur France Inter. Il faut Real Player. Basic n°8 suffit.

et si oui qu'en pensez vous?
Vers la fin de l'émission, monsieur X indique que 10 ans après la fin du HSCA, une commission sénatoriale réunie par la maison blanche et composée des sommités policères et médicales les plus importantes se réunirent. leurs conclusions révélèrent que les rapports d'autopsie avaient volontairement maquillés.

De même que, en 2001, un magazine scientifique relayé par la Washington Post révéla qu'un deuxième homme se trouvait derrière Lee Harvey Oswald.

Quelqu'un peut possède des informations corroborant ces déclarations?
D'avance merci à tous.

jamesdavisadams
Lundi 30 août 2004 à 19h39 #11183 Modification de ce message Citer ce message
Franchement j'ai ecouter le reportage de monsieur x sur france inter et j'ai pas tout noter mais il y a des choses que j'ignorais c'est ce que tu me dis que j'ignorais totalement je suis desoler de ne pas pouvoir t'aider.

l'homme derrière Oswald n'etait autre que Malcom Everett Wallace porte flingue et homme a tout faire de LBJ.
c'est tout ce que je sais.
jamesdavisadams.

Personne
Lundi 30 août 2004 à 20h04 #11184 Modification de ce message Citer ce message
Oui. Ce fait fut révélé par Paris Match en 2002 si notre mémoire est bonne.
Comme quoi tout tout doucement se recoupe.
merci.

jamesdavisadams
Lundi 30 août 2004 à 20h06 #11185 Modification de ce message Citer ce message
Mais de rien.
as-tu des informations sur la piste française de william reymond?
si oui peux tu m'en donner?

Personne
Lundi 30 août 2004 à 20h32 #11186 Modification de ce message Citer ce message
Celle faisant intervenir l'OAS?
Navré de vous répondre mais nous n'avons aucun documents en notre possession pour pouvoir répondre.

Nous en sommes désolé.

par contre si tous les personnes de ce forum commencaient à travailler ensemble, nous nous demandons si on ne pourrait pas recréer la commission JFK.FR en honneur à Tam qui a crée ce site.
En deux de boulot et de multiples recoupements et partcicipation, l'affaire serait quasiment résolue.

Qu'en pensez vous?
voila qui serait très intéressant.

oswaldiste
Lundi 30 août 2004 à 21h11 #11187 Modification de ce message Citer ce message
Bon vous allez encore dire que je suis borné, mais pour moi la "preuve" d'une deuxième personne derrière Oswald n'a jamais été prouvé.

Il ne s'agit là que de spéculations basées sur l'empreinte "inconnue" retrouvée au 5ème étage.
Il s'agit là bien entendu d'une piste sérieuse! Et Nathan Darby a reconnu l'empreinte comme étant celle de Mac Wallace.
Le seul souci est que des personnes critiquent cette découverte. En effet, s'il suffit de 6 points de concordance pour démontrer l'appartenance d'une empreinte, il ne faut pas oublier qu'un seul point de discordance pour disculper le présumé innocent. Or là il semblerait qu'il y a des points de discordances.

Bref je ne rejette pas du tout cette piste, mais pour l'instant elle n'est pas encore sure...
Il n'y a pas des tonnes d'autres preuves quand même, que des spéculations.

Personne
Lundi 30 août 2004 à 21h44 #11190 Modification de ce message Citer ce message
Hum hum.
6 poinst de concordance sont necessaires pour faire condamner quelqu'un aux Etats Unis.
12 points ont été découvert.
Mais peut être n'est ce pas suffisant.
Le fait qu'une autre empreinte ai été retrouvé indique une autre personne.
Et quand cette personne ne faisait pas partie des employés du TSBD, on peut de demander logiquement la raison de sa présence dans ce lieu à cette heure.

Libre à vous de trouver et de voir ce que vous voulez voir...

jamesdavisadams
Lundi 30 août 2004 à 22h26 #11193 Modification de ce message Citer ce message
Par contre si tous les personnes de ce forum commencaient à travailler ensemble, nous nous demandons si on ne pourrait pas recréer la commission JFK.FR en honneur à Tam qui a crée ce site.
En deux de boulot et de multiples recoupements et partcicipation, l'affaire serait quasiment résolue.

Qu'en pensez vous?
voila qui serait très intéressant.



je te reponds personne est je suis tres interesser par ta proposition mais comment feraient ont?
j'attends ta reponse tres impatiemment.

oswaldiste
Lundi 30 août 2004 à 22h34 #11195 Modification de ce message Citer ce message
Je ne dis pas que Wallace est hors du coup!
Il y a des points de concordance, c'est un fait! Mais si des points de concordance sont importants pour accuser quelqu'un, il suffit d'un seul point de discordance pour l'innocenter.
Pour l'instant certains disent qu'il y a des points de discordance. Pour cela tu peux aller voir le site d'Alex42 consacré à Wallace ([ Lien Web ]) pour voir les empreintes.
Compte notamment le nombre de lignes entre le point 4 et 6 sur les deux empreintes: entre les deux tu ne trouves pas le même nombre de lignes!

Cela pourrait être un point de discordance qui pourrait innocenter Wallace!

Bref tu vois, le débat semble encore ouvert. Mais je ne suis pas contre la culpabilité de Wallace.. Je n'ai rien à gagner à l'une ou l'autre des thèses...

Personne
Lundi 30 août 2004 à 22h57 #11197 Modification de ce message Citer ce message
Nous pensons par un recoupement d'informations permanentes, avec vérification des événements sources et de tout ce qui s'en suivra.
quelques règles seraient à mettre ensemble:
1-Interdiction formelle de modifier un événement pour le faire coller aussi bien à une thèse qu'à une autre.
2-Interdiction formelle d'ignorer un fait ou un événement.
3-vérification obligatoire de tous les faits et événements supposés afin que ne subsiste aucune contestation possible.
4-Interdiction de posséder une vision subjective des faits et des événements et encore moins sélective. Seule l'objectivité de tous les membres et une impartialité de la commission rendra les choses possible.

Voila qui pourrait constituer un bon début. Mais nous le reconnaissons, il faudrait encore énormément dégrossir cette trop légère esquisse mais c'est possible. La constitution de groupes de travail afin de rassembler et d'échanger le maximum d'informations ferait progresser les choses très rapidement.
Qu'en pensez vous?

jamesdavisadams
Lundi 30 août 2004 à 23h05 #11198 Modification de ce message Citer ce message
Je suis d'accord avec toi personne.
là je vais devoir aller me reposer il se fait tard je repondrais egalement à ton message demain matin si bien sur tu m'en envois un.


bonne fin de soirée.
et a+.
jamesdavisadams.

Personne
Lundi 30 août 2004 à 23h12 #11199 Modification de ce message Citer ce message
Bonne nuit

jamesdavisadams
Lundi 30 août 2004 à 23h13 #11200 Modification de ce message Citer ce message
Merci toi aussi bonne nuit et j'espère beaucoup discuter avec toi.
a+.

jamesdavisadams
Mardi 31 août 2004 à 10h50 #11205 Modification de ce message Citer ce message
Bonjour personne j'espère que tu vas bien.
bon alors comment va-t-on proceder a ce que tu m'as proposer?
je te repondrais des que je peux là c'est juste un petit passage.
bonne journée.
jamesdavisadams.

Nicolas Bernard
Mardi 31 août 2004 à 11h49 #11206 Modification de ce message Citer ce message
Bonjour,

Je sors quelques secondes de la grotte dans laquelle je me suis réfugié depuis plusieurs semaines pour donner mon avis sur ce livre, que je possède aussi : c'est un roman très bien écrit. Les auteurs n'indiquent aucune source à l'appui de leurs dires, et reconstituent souvent des dialogues à partir de faits relatés dans le Rapport Warren et autres spéculations. En d'autres termes : l'ouvrage est à la fois insuffisant et dépassé.