John et Jackie, mythes et scandales
Christopher Andersen
Prix: 19.95 €
Avec Kennedy
Pierre Salinger
Prix: 20.00 €
S'identifier
inscription
Contacter le Webmaster

This website in english
Livres - Meilleures ventes
Michael Drosnin
Billie Sol Estes, William Reymond
Thierry Lentz
Jacques Legrand (collectif)
William Reymond

Forum
[ Fils - Stats ]
15 janvier 2005 à 21h35
2 mars 2005 à 18h06
6 août 2001 à 22h19
25 août 2004 à 01h35
27 janvier 2004 à 09h02

Revues sur l'assassinat

L'étrange suicide du treizième témoinMort de KennedyOswald n'a pas tiréLe mystère KennedyLe Mystère Kennedy

Photos

Chronologie

Décès de Fletcher Prouty
Mardi 5 juin 2001
16 millions de dollars pour...
Vendredi 16 juillet 1999
3000 pages de l'autopsie dé...
Dimanche 2 août 1998
George W. Hickey débouté
Lundi 29 septembre 1997
Les dossiers de J. Lee Rank...
Jeudi 3 juillet 1997
George W. Hickey porte plainte
Vendredi 21 avril 1995
Décès de Jackie Kennedy
Jeudi 19 mai 1994
Sortie aux USA du film "JFK"
Vendredi 20 décembre 1991

Autopsie d'un crime d'Etat

13 messages

Tam
Vendredi 1er juin 2001 à 21h15 #313 Modification de ce message Citer ce message
Etant donné la chance que nous avons de compter parmi les membres du forum William Reymond, auteur d'un des livres les plus réputés au sujet de l'assassinat de JFK (JFK: Autopsie d'un crime d'Etat), j'aimerais demander si quelqu'un a trouvé d'éventuelles erreurs ou approximations dans ce livre. Et, bien sûr, je me demande si William lui-même ferait quelques corrections à son ouvrage 3 ans après sa publication et s'il a fait d'importantes avancées depuis...

Tam.

Ladislas
Vendredi 1er juin 2001 à 21h41 #314 Modification de ce message Citer ce message
J'ai revisionné pour l'occasion de sa lecture le film "JFK" d'Oliver Stone ou l'on peut déjà noter les avancées dans la compréhension de l'assassinat.
Comme l'objet du meurtre de Tippit et nottament le revolver remis à LHO qui ne fonctionnera pas et pour cause, ne pas risquer la vie de ceux payer pour le tuer, lui un tueur de "Cop"
Bien vu comme scénario

Nicolas Bernard
Vendredi 1er juin 2001 à 22h30 #317 Modification de ce message Citer ce message
Ach, question terrible, Tam ! Je vais être obligé d'être ingrat, et je n'aime pas ça. D'autant que je ne suis pas un chercheur, je ne suis même pas allé à Dallas, je n'ai rencontré aucun témoin, ni aucun enquêteur, je n'ai rien fait par moi-même en ce qui concerne cette affaire, sinon pour me payer des bouquins et imprimer quelques centaines de pages web avec moult schémas sur le parcours de la balle, j'en passe et des pires.

Bon, passé ce moment d'autocritique, j'ai recensé quelques approximations et affirmations invérifiables. Mais bon, c'était il y a deux ans, je venais de m'abonner à Internet, j'étais d'abord tombé sur le site de McAdams, ce qui m'a valu de croire pendant quelques jours à la thèse du tireur solitaire - mais ce ne fut l'affaire que de quelques jours, la balle magique est à nouveau passée par là.

Un des premiers reproches (je sais, je sais, je suis une ordure) que je ferai à la thèse de William Reymond, c'est d'accorder quelque crédit à Fletcher Prouty. Thierry Lentz commet d'ailleurs la même erreur dans "Enquêtes sur l'assassinat d'un Président" (Jean Picollec, 1995 - et si Thierry Lentz se ramenait sur ce forum, au lieu de bosser sur le Consulat ?)

Prouty me paraît être un escroc paranoïaque qui ne sait nullement de quoi il parle et qui a multiplié les mensonges en tout genre.

Exemple. On se souvient de cette fameuse séquence du film "JFK" où Donald Sutherland, alias X, alias Prouty, révèle à Garrisson/Costner qu'une unité spéciale de renseignement (le 112th Military Intelligence Group) dirigée par un certain Colonel Reich et chargée à l'origine de la protection présidentielle avait été consignée dans ses quartiers le 22 novembre 1963 et n'avait pu remplir sa mission du fait d'ordres venus d'en haut.

Eh bien c'est faux. Le Colonel Jones, officier des Opérations du 112e MIG, a lui-même confirmé devant le HSCA qu'une escouade de 8 à 12 hommes avait bel et bien été envoyée au Texas pour couvrir le Président :

We provided a small force — I do not recall how many, but I would estimate between 8 and 12 — during the President's visit to San Antonio, Texas; and then the following day, on his visit to Dallas, the regions also provided additional people to assist, that is additional people from Region 2. Hearings Before the Subcommittee on the Assassination of John F. Kennedy of the Select Committee on Assassinations, House of Representatives, Executive Session, Washington, DC., April 20, 1978, p. 1-14.

Cf. [ Lien Web ]

Et il y en a d'autres, des comme ça. Au point que McAdams n'a pas hésité à qualifier les bourdes de Prouty de "Proudyism" !

William
Samedi 2 juin 2001 à 03h04 #332 Modification de ce message Citer ce message
Nicolas,

lorsque l'on décide de publier un livre - et encore plus sur ce genre de sujet- c'est accepter de se confronter à la critique, même si parfois- je ne parle pas pour toi- elle est completement injustifiée. Donc, il n'y a aucun soucis.
Avant de rentrer dans le détail du livre, je voudrais préciser que je n'ai pas la prétention d'avoir écrit un livre parfait.
Depuis sa sortie, certaines coquilles et petites erreurs ont été corrigés sans que cela justifie la mise sur le marché d'une édition revue et corrigée. Si aujourd'hui, je devrais écrire JFK , autopsie d'un crime d'Etat, cela serait un livre pas vraiment différent. Certaines choses seraient modérees, supprimées, mieux expliquées ou étendues, mais dans l'ensemble cela serait le même livre. Pourquoi ? Parce que sa vocation était de réaliser un ouvrage grand public pour le public européen. Je ne dis pas que le livre a été écrit dans cette optique mais au fur et à mesure de mon travail et de mes lectures, je me suis rendu-compte que le problème de 99% de la "production" JFK s'adressait au mieux à la communauté de passionnés, au pire n'intéréssait que son auteur. Aussi j'ai trouvé bon de donner accès au plus grand nombre à un certain nombre d'éléments pas forcément disponible pour le commun des mortels et ensuite y ajouter mon travail personnel.
Concernant Prouty, je ferais aujourd'hui montre de moins d'enthousiasme même si je ne sombrerais pas dans les travers de McAdams ou le rejet pur et simple comme toi. J'ai rencontré le personnage et surtout des gens ayant travaillé pour et avec lui pendant des années. Le tout me fait dire que le personnage a une certaine crédibilité. Reste à se demander si cette crédibilité, ce vécu, s'exprime au mieux dans le cadre de la mort de JFK.
Concernant le futur, il n'y aura pas de JFK, autopsie d'un crime d'Etat, revu, corrigé et augmenté. Mais cela ne veut pas dire que j'en ai terminé avec le sujet ;-)

Pascal
Lundi 4 juin 2001 à 19h38 #451 Modification de ce message Citer ce message
Bonjour à tous. Je suis nouveau sur ce site. Je me permets donc d'apporter ma petite contribution.
Concernant le livre de William Reymond, je dois reconnaître qu'il est passionnant. Il faudrait des journées entières d'analyses pour relever d'éventuelles erreurs. Néanmoins, j'ai eu souvent l'impression, pendant la lecture, que certaines preuves sont avancées sans vraiment de justification. Par exemple, page 279, la description de la photo prise par M. Moorman : cet homme porte un uniforme de la police de Dallas. Je veux bien , mais cette photo est disponible sur un site référencé ici même (jfkuk.co.uk). A la vue de ce cliché, il est difficile de dire qu'il porte un badge et plus encore qu'il s'agit d'un uniforme du DPD. De plus, pourquoi n'avoir pas comparé ce cliché à une photo de Rosco White, puisque c'est de lui qu'il s'agirait ?
De plus, existe-t-il des ouvrages qui traitent de la question de savoir pourquoi Bobby Kennedy, Attorney general à l'époque, est absent de la controverse et particulièrement de l'enquête de Garrison ?

William
Lundi 4 juin 2001 à 20h13 #452 Modification de ce message Citer ce message
Pascal,

pour faire court disons qu'aujourd'hui si je devais reecrire le livre je tenterais d'eviter ses erreurs d'enthousiasme.

William
Mardi 5 juin 2001 à 00h03 #462 Modification de ce message Citer ce message
Pascal,

avec le temps de la reflexion, une petite explication qui n'est pas une jsutification. Mon interpretation de la presence d'un policier de Dallas sur la photo de Moorman est née après avoir pu apprecier le travail de Gary Mack et Jack White. La photographie (postée dans d'autres messages dans ce forum ) laisse deviner un patch sur le bras et les reflets d'un insigne sur la poitrine. Exactement comme l'uniforme de la police de Dallas. D'accord pourrais-tu me dire, comme la plupart des uniformes de policiers US de l'époque. Je suis d'accord mais- sans tenir compte du temoignage de Beverly Oliver par exemple- si un tueur avait choisi de porter un uniforme de la police pour passer inapercue, le meilleur choix aurait été un uniforme de la police de la ville. D'où ma conclusion

Pascal
Jeudi 7 juin 2001 à 00h11 #516 Modification de ce message Citer ce message
William,

Je ne discute pas du fait qu'il s'agisse bien d'un uniforme du DPD ou non. Ma remarque visait simplement à traduire ma première impression à la lecture de ton livre : le début est scrupuleusement étayé de faits avérés tandis que la fin (la description des coups de feu) semble prendre certains raccourcis. Le livre paraît s'accélérer en multipliant les révélations. Cela ne signifie pas que le contenu soit faux ou que je le conteste. Je tiens à préciser que je suis absolument convaincu que la thèse officielle est une absurdité.
N'ayant pas la connaissance de tous les détails découverts depuis 1963, je ne me permttrai pas de contester un tel travail, mais simplement de livrer une impression.
Cela dit, la question fondamentale que je me pose n'est pas de savoir qui a tiré quand et de quel endroit (même si c'est passionnant), mais de savoir pourquoi et comment la vérité a toujours pu être cachée et pourquoi aujourd'hui encore "on" arrive à faire gober des mensonges aussi gros ou pire, pourquoi, alors que beaucoup de gens sont convaincus du complot, personne (je parle des gens de pouvoir) ne bouge. Le coup d'état "modèle Dallas 63" peut encore fonctionner aujourd'hui et personne ne s'en inquiéterait !!!!!!

William
Jeudi 7 juin 2001 à 00h49 #517 Modification de ce message Citer ce message
Pascal,

que tu es largement étudié les documents relatifs aux évenements de 1963, que tu es rencontré ou pas les témoins, que tu es lu ou pas le rapport Warren... peu m'importe. Ton avis m'est important et je prends chaque critique comme une nécéssité de faire mieux la prochaine fois. Tu sais c'est un privilège rare pour un auteur de pouvoir discuter avec ses lecteurs.
Concernant la deuxième partie de ta question, je crois que nous rentrons ici sur le terrain glissant de la nature humaine. La mort de JFK, les affaires en France, l'immunité du président.. et l'attitude passive du citoyen, vaste débat. Pour simplifier, je crois que les gens sont près a réagir lorsque quelque chose touche leur quotidien. Tu augmentes les taxes sur le prix de l'essence, t'es politiquement mort. Tu mets sur place un système de faux élécteur, tu es réélu dans le V°arrondissement. La mort de JFK si a émotionnellement touché les Américains n'a rien changé en apparence à leur vie de tous les jours.
Prends un autre exemple qui m'a longtemps agacé. Disons qu'environ 80% ne croit pas aux conclusions de la commission Warren. Et alors ? Quelle en sont les conséquences ? Aucune. Qu'est ce que cela change pour l'Américain moyen ? Rien. Le gouvernement a menti ? Big deal ! Lee Harvey Oswald est peut être un patsy ? Dommage pour lui...

Nicolas Bernard
Jeudi 7 juin 2001 à 02h36 #520 Modification de ce message Citer ce message
Un élément pourrait peut-être jouer : combien a coûté la Commission Warren au contribuable ? Le HSCA, pour sa part, a fait l'objet d'âpres critiques dans la presse en raison du coût de son enquête, et c'est l'une des raisons - avouées - pour lesquelles il n'a pu continuer. Je crois que les travaux du HSCa ont coûté quelque 6 millions de dollars, non ?

Il est tout de même significatif que l'affaire Kennedy n'ait pas soulevé la presse, en tout cas que les évidentes contradictions du Rapport Warren n'aient pas été mises à l'index par les plus grands quotidiens. Le Watergate a semble-t-il eu plus d'effet sur la mentalité américaine, en ce sens qu'il a abouti à la destitution du cabinet présidentiel, chef de l'exécutif inclus. Une réaction sélective : alors que Nixon devient la bête noire de l'Amérique, ou plutôt sa mauvaise conscience, rares sont les Américains à s'intéresser à l'affaire Kennedy au point de s'engager dans une action de contestation du Rapport Warren.

Sans doute le sentiment qui prédomine est-il le suivant : Kennedy est mort, son ère est morte, point n'est besoin de revenir en arrière. Victime d'Oswald peut-être, d'un complot probablement, de la fatalité surtout. Ce qui compte n'est pas de savoir qui l'a tué, mais le fait qu'il ait été tué. Le reste n'appartient qu'aux spéculations les plus diverses. Le 22 novembre 1963 est-il en passe de devenir une légende urbaine ?

RUBY
Mardi 12 juin 2001 à 22h49 #624 Modification de ce message Citer ce message
WILLIAM,
il se peut que je n'ai pas bien compris ce paragraphe(p.397tout en bas)tu dis que l'itineraire aurait changé entre le 8 et le 11 NOVEMBRE???Mes sources m'indiquent que le parcours du cortège a été modifié le jeudi 21 NOVEMBRE au soir par EARL CAMPBELL et sa fine équipe!!le jeudi 21 NOVEMBRE au matin,la presse annonçait que le cortège continuerait sur "MAIN"!!mais comme je te l'ai dis,il se peut que j'ai mal compris!!mes sources sont de GARRISON...

RUBY
Mardi 12 juin 2001 à 22h55 #625 Modification de ce message Citer ce message
Par contre,j'ai trouvé une petite erreur mais sans importance,le deuxième fusil retrouvé est un MAUSER 7.65!

jamesdavisadams
Vendredi 14 mai 2004 à 01h12 #10308 Modification de ce message Citer ce message
William,j'ai lu votre livre et je trouve tres bien il n'y a rien a dire sauf qui manque beaucoup d'element que vous oublier de nous dire meme sur la piste française elle n'est pas entièrement complète,je ne trouve rien de dire que il y avait a dallas un français du nom de "max",il n'y avait pas assez de renseignement en fait sur lui,alors que nous tous nous avions pensé que le fameux "max",n'etait d'autre que "Alain De la Tocney",alors qu'en vous vous nous disiez sur un des fil que non ce n'est pas cet homme qui est "max" car d'autre on utiliser ce nom-là.alors je voudrais avant tout que vous me disiez un peu plus de renseignements sur le fameux "max" et surtout sur la piste française,merci d'avance william,j'attends votre reponse de votre part.
amicalement votre.

[ Ce Forum est fermé ]

[ Ce fil est clos ]

De nombreux livres très rares sur Chapitre.com: Les quatre jours de Dallas Morvan Duhamel Le procès de Dallas Frédéric Pottecher Enquêtes sur l'assassinat d'un président Thierry Lentz L'assassin du Président Kennedy Dominique Venner L'Affaire Oswald Léo Sauvage Réduction de 5 euros avec le code "CADEAU"


Jack Ruby, John F. Kennedy, Howard Hughes, Lee Harvey Oswald, Billie Sol Estes, Sam Giancana, Bill Greer, J.D. Tippit, Fidel Castro, John Ligget, David Ferrie, Clay Shaw, Jean Hill, Lee Bowers, Earl Warren, Craig Zirbel, Frank Church, William Whaley, Betty Mc Donald, Robert F. Kennedy, Thomas Dillard, Jeane Dixon, Valery Kostikov, Edward Haggerty, Caroline Lebeau, John Gedney,...

Santo Trafficante Jr: Ce chef de la Mafia en Floride est accusé d'avoir menacé plusieurs fois la vie de JFK. Trafficante fut très impliqué dans des plans de la CIA destinés à assassiner Fidel Castro. On dit qu'il aurait...