JFK, le dernier jour
François Forestier
John F. Kennedy
Claude Moisy
Prix: 12.00 €
S'identifier
inscription
Contacter le Webmaster

This website in english
Livres - Meilleures ventes
Michael Drosnin
Billie Sol Estes, William Reymond
Thierry Lentz
Jacques Legrand (collectif)
William Reymond

Forum
[ Fils - Stats ]
15 janvier 2005 à 21h35
2 mars 2005 à 18h06
6 août 2001 à 22h19
25 août 2004 à 01h35
27 janvier 2004 à 09h02

Revues sur l'assassinat

L'étrange suicide du treizième témoinMort de KennedyOswald n'a pas tiréLe mystère KennedyLe Mystère Kennedy

Photos

Chronologie

Décès de Fletcher Prouty
Mardi 5 juin 2001
16 millions de dollars pour...
Vendredi 16 juillet 1999
3000 pages de l'autopsie dé...
Dimanche 2 août 1998
George W. Hickey débouté
Lundi 29 septembre 1997
Les dossiers de J. Lee Rank...
Jeudi 3 juillet 1997
George W. Hickey porte plainte
Vendredi 21 avril 1995
Décès de Jackie Kennedy
Jeudi 19 mai 1994
Sortie aux USA du film "JFK"
Vendredi 20 décembre 1991

Valeriy Kostikov

20 messages

Teigne warreniste
Samedi 24 mars 2001 à 15h34 #26 Modification de ce message Citer ce message
[ Lien Web ]

On sait qu'Oswald a rencontré, lors de sa deuxième visite au consulat soviétique le samedi, 28 septembre 1963, 3 "consuls" dont le sinistre Valeriy Kostikov, un caïd du "Département 13" du KGB. Kostikov était responsable des opérations clandestines du KGB en Amérique du nord... Coïncidence ?

Marshall
Lundi 26 mars 2001 à 01h33 #30 Modification de ce message Citer ce message
Je crois que ce m. Kostikov en avait marre de l'automne soviétique, il est allé au Mexique prendre quelques vitamines C pour l'hiver rigoureux de l'URSS.

Teigne warreniste
Lundi 26 mars 2001 à 06h14 #31 Modification de ce message Citer ce message
Kostikov avait l'air tellement Mexicain, qu'Oswald en le voyant a demandé à voir un consul russe. ;-)

Ladislas
Samedi 2 juin 2001 à 21h18 #369 Modification de ce message Citer ce message
N'y at-il pas des doutes sur la présence de LHO à mexico au consulat soviétique ?

Teigne warreniste
Samedi 2 juin 2001 à 21h31 #372 Modification de ce message Citer ce message
Même de sources ex-Soviétiques, c'est confirmé. Oleg Nechiporenko, agent du KGB, qui a travaillé sous couveture consulaire à Mexico, a confirmé 2 visites d'Oswald, le vendredi 27 septembre, et celle du matin du samedi, le 28.

Ladislas
Samedi 2 juin 2001 à 21h50 #375 Modification de ce message Citer ce message
Bon, personne n'a dit que quelqu'un ne s'était pas présenté !
Comment savoir si la personne en question était bien LHO ?
Faut-il croire sur parole les soviétiques ?
Les photos des visiteurs ne ressemblent pas vraiment à Oswald !

Teigne warreniste
Samedi 2 juin 2001 à 22h03 #378 Modification de ce message Citer ce message
Citation: Le 2001-06-02 21:50, Ladislas a écrit: Bon, personne n'a dit que quelqu'un ne s'était pas présenté ! Comment savoir si la personne en question était bien LHO ? Faut-il croire sur parole les soviétiques ? Les photos des visiteurs ne ressemblent pas vraiment à Oswald !

1) Oleg Nechiporenko, le jour du 22 novembre 1963, a reconnu Oswald, à la télé, comme étant le "névrosé" qui leur avait rendu visite deux mois auparavant. Sa description de la visite du 28 septembre est particulièrement pathétique [réf: Passport to Assassination].

2) Pourquoi les ex-Soviets auraient intérêt à mentir la dessus.

[ Lien Web ]

3) Les Américains procédaient à de l'écoute électronique des ambassades soviétique et cubaine. Ce n'est que le 1er octobre que le nom de "Lee H[...]y Oswald" est prononcé ouvertement dans une conversation avec l'ambassade soviétique. La CIA a cherché Oswald sur ses photos du 1er octobre, mais rien n'indique qu'il se soit rendu physiquement à l'ambassade ce jour là.

Nicolas Bernard
Dimanche 3 juin 2001 à 15h32 #405 Modification de ce message Citer ce message
La visite d'Oswald à l'ambassade d'URSS de Mexico a été attestée par des membres du personnel - voir notamment Norman Mailer, "Oswald, un mystère américain", Plon, 1995, p. 502-509, qui reproduit de longs passages de l'ouvrage de Netchiporenko. Il semble, toutefois, qu'au cours du séjour mexicain de notre futur "assassin présidentiel", un individu ait appelé par téléphone cette ambassade et se soit fait passer pour Oswald. En effet, le FBI a enregistré une conversation téléphonique entre ce prétendu Oswald et l'ambassade. Or, après examen de l'enregistrement par le Bureau, le directeur du FBI, John Edgar Hoover en personne, a tenu les propos suivants au Président Johnson :

"That picture and the tape do not correspond to this man's voice, nor to his appearance. In other words, it appears that there is a second person who was at the Soviet embassy down there."

[ Lien Web ]

Voir également l'article de John Newman, auteur de "Oswald and the CIA" (Carroll & Graf, New York, 1995) :

[ Lien Web ]

Il n'est d'ailleurs pas certain que Oswald se soit rendu au consulat cubain de Mexico. Selon la version officielle, le 27 septembre 1963, un individu se présentant sous le nom d'Oswald aurait provoqué du grabuge dans ledit consulat, devant le manque d'empressement du personnel à lui délivrer un visa de transit pour se rendre en URSS via Cuba.

Première difficulté, le fait que ledit individu ait présenté une carte de membre du Parti communiste américain, alors qu'Oswald n'en était pas membre (mais il a pu en faire un fabriquer une ?).

Deuxième difficulté : le fait que le consul de Cuba à Mexico, Eusebio Azcue, n'ait pas reconnu en Oswald le personnage qui avait rendu visité au consulat le 27 septembre 1963.

Troisième difficulté, le fait que l'assistante du consul, Sylvia Duran (qui n'était pas cubaine mais mexicaine), a, dans un rapport pondu juste après cet événement, donné une description d'Oswald qui ne correspondait pas non plus à celle que l'on connaît - mais elle devait changer d'avis ensuite (ayant été, soit dit en passant, été mise par deux fois en état d'arrestation par les autorités mexicaines, la première fois le 22 novembre 1963). Encore qu'elle devait déclarer en 1978 qu'elle n'était pas tout à fait certaine en fin de compte qu'Oswald était bien la personne qui lui avait rendu visite le 27 septembre 1963.

Déposition de Sylvia Duran devant le HSCA... and decide for iaurecèlphe :

[ Lien Web ]

Certes, les experts en écriture du HSCA ont certifié que les signatures d'Oswald sur la demande de visa étaient authentiques. Le problème est que le consul Azcue a déclaré que l'employée de bureau en charge de la demande d'"Oswald" (Sylvia Duran, donc) avait laissé ce dernier partir du consulat avec le formulaire de demande. D'où l'hypothèse soulevée par certains : la signature d'Oswald aurait été contrefaite, ou bien la personne en question aurait obtenu la signature d'Oswald, qui se trouvait bien à Mexico. Cette dernière hypothèse se trouverait confirmée par le fait que l'individu est retourné au Consulat avec 5 photos d'identité qui représentaient Oswald, comme demandé par le personnel. Ajoutons que si l'on en croit Antony Summers, il semble que les photos n'aient pas été effectuées à Mexico...

En tout état de cause, Sylvia Duran aurait remarqué que les photos ne correspondaient pas au personnage ! Est-ce si sûr ? Selon Azcue, "occupée comme elle était, elle doit avoir probablement collé la photographie sur la demande de visa sans vérifier." Il est vrai que Oswald ayant provoqué tant de remous au cours de sa visite, Sylvia Duran pouvait avoir hâte d'en finir avec cet encombrant personnage.

Autre hypothèse, soulevée par Gaeton Fonzi, ex-enquêteur pour le HSCA : le montage aurait été effectué à l'intérieur des locaux du Consulat par un agent de la CIA intégré au personnel. Pourquoi pas ? Mais cela reste une hypothèse, comme celles présentées plus haut.

Cf. [ Lien Web ]

Cela dit, je vois mal pourquoi les hypothétiques conspirateurs n'auraient pas tout simplement laissé Oswald agir à sa guise au consulat cubain. Son comportement tel que relaté par les membres du personnel de l'ambassade soviétique indique qu'il pouvait manifester des signes d'énervement et de perte de self-control. Envoyer un autre individu se faire passer pour Oswald au consulat cubain complique quelque peu la procédure, non ?

En conséquence, comme sur pas mal d'autres aspects de l'affaire JFK : cet épisode épaissit le mystère entourant Lee Oswald...

Bon résumé de l'affaire in Thierry Lentz : "Kennedy. Enquêtes sur l'assassinat d'un Président", Jean Picollec, p. 132-135.

Ladislas
Dimanche 3 juin 2001 à 16h03 #409 Modification de ce message Citer ce message
En tout état de cause, une évidence m'interpelle !
Ne dit-on pas qu'Oswald était un désaxé ( misfit ) et qu'il aurait agit seul, par conviction communiste et qu'il vivait d'expédients !!!!
Ben mon colon, il a dû en dépensé du fric avec toutes ses excursions ( mexique, URSS, Nouvelles ORLEANS, ... )
Il a dû soit braquer une banque, hériter, gagner aux jeux de hasard ou alors il a emprunté. ;-)
Il a dû être méchamment motivé pour accomplir toutes ses démarches.
Et puis, pour un homme qui sait qu'il va accomplir un acte qui lui vaudra certainement la mort ( dixit JFK lui même quand on lui demande si il a peur des menaces de mort sur sa personne )
Pourquoi grand dieu se plier à toutes ses péripéties ?
A-t-il besoin de faire tout ce cinéma ?
Encore une fois ce comportement ne colle en rien à quelqu'un qui va accomplir son forfait seul.
De surcroit comment connaissait-il le fait que le parcours présidentiel allait être modifié et par la même choisir le Depository ?
N'a-t-il pas été embauché au préalable ?
Pouvait-il être si sûr de lui ?
De toute manière l'acte était prémédité vu qu'il a acheté une arme , par correspondance pour agir en toute discrétion ;-) !
Cet Oswald, quel homme !!!!

Teigne warreniste
Dimanche 3 juin 2001 à 16h05 #410 Modification de ce message Citer ce message
Oswald était au Mexique du 26 septembre au 3 octobre 1963. Voici sa carte de touriste avec sa signature.

[ Lien Web ]

C'est lui, et personne d'autre, qui a fait du grabuge au consulat cubain, et c'est bel et bien la photo d'Oswald qui est sur le demande de visa cubain. Si ce n'avait pas été Oswald, jamais Sylvia Duran n'aurait accepté de prendre la demande et de la faire suivre vers La Havane...

[ Lien Web ]

Nicolas Bernard
Dimanche 3 juin 2001 à 17h27 #412 Modification de ce message Citer ce message
"Méchant Boris",

1/ Oswald est parti pour le Mexique le 26 septembre 1963. Il a pris le car numéro 5133 de Continental Trailways (trajet Houston-Nuevo Laredo puis Mexico). Départ à 2 h 35 du matin. Arrivée à Mexico : vendredi 27 septembre à 10 heures du matin.

Problème : Oswald habitait la Nouvelle-Orléans, à ce moment. Personne ne se souvient l'avoir vu prendre un car pour Houston dans la journée du 25 septembre. Il est probable qu'il ait été amené à Houston en voiture par des amis (Oswald, rappelons-le, ne savait pas conduire). D'autant plus probable qu'il apparaît qu'il a rendu à 21 heures ce jour-là une petite visite à une exilée cubaine nommée Sylvia Odio domiciliée à Dallas, visite effectuée avec deux "amis cubains" se revendiquant membres d'un groupe anticastriste, la Junte Révolutionnaire (JURE)...

Pour les difficultés posées par le témoignage de Sylvia Odio (la controverse fait toujours rage sur sa fiabilité) :

[ Lien Web ]

2/ La carte que vous nous avez généreusement fournie a été établie le 17 septembre 1963. Le fait est qu'il a attendu plus d'une semaine pour se rendre au Mexique. Sans doute parce qu'il devait percevoir son chèque d'allocation chômage de 33 dollars le mercredi 25 septembre. Un individu a effectivement encaissé ce chèque, mais le FBI n'a pu authentifier la signature...

3/ Je ne nie pas qu'Oswald se soit rendu à Mexico.

4/ Oswald, une fois arrivé à Mexico, a choisi un hôtel, le Comercio, réputé pour avoir été infesté d'anticastristes. Le prix a toutefois pu jouer : 1,28 dollars par jour pour une chambre avec bain. Il n'empêche que la coincidence est troublante. Troublant également le fait qu'il ait fait le voyage en bus avec un activiste d'extrême-droite, ce que la CIA avait nié un temps.

5/ A propos du document fourni (formulaire de demande de visa) : il existe de sérieux doutes que Oswald ait rendu visite au consulat cubain. J'ai énuméré quelques faits et hypothèses au message numéro 405, dont certains éléments relatifs à la manière dont l'individu se faisant appeler Oswald a rempli ledit formulaire. J'ajoute que si j'en crois John Newman, le coup de fil passé à l'ambassade soviétique le 28 septembre par "Oswald" (ce que Hoover a secrètement démenti à Johnson, élément indiquant que quelqu'un s'est fait passer pour LHO) l'a été depuis le consulat cubain. Or le consulat était, de l'aveu du personnel (Sylvia Duran entre autres), était fermé au public le samedi.

Mr. CORNWELL. September 27, 1963, was a Friday. Does that mean that the third visit could have occurred on the following Saturday?
Senor AZCUE. On Saturday, exactly.
Mr. CORNWELL. The consulate was open on Saturday.
Senor AZCUE. Saturday morning--not open to the public.

Ouvert au personnel, mais pas au public. Oswald a pourtant réussi à s'incruster, mais Azcue ne l'a jamais vu donner de coup de fil à l'ambassade soviétique ce jour là.

Déposition d'Azcue devant le HSCA :

[ Lien Web ]

6/ Oswald a quitté Mexico le 2 octobre à 8 h 30 du matin. Il est resté cinq jours entiers au Mexique. Cinq. Qu'a-t-il fait là bas, outre d'aller au cinéma et se rendre à l'ambassade soviétique ?

Teigne warreniste
Dimanche 3 juin 2001 à 17h53 #417 Modification de ce message Citer ce message
Pour moi. il importe peu de savoir quels moyens, Oswald a pris pour se rendre à Mexico, un chose est sûre, le 27 septembre, il a rendu 3 visites au consulat cubain, c'est confirmé par le témoignage de Sylvia Tirado Bazan (connue à l'époque comme étant Sylvia Duran) à Gary Cornwell qui était allé l'interroger au Mexique le 6 juin 1978 pour le compte du HSCA.

photo du formulaire d'Oswald

Sylvia Duran a témoigné qu'à sa deuxième visite, Oswald est arrivé avec 4 photos identiques pour remplir son formulaire de demande de visa, et que l'homme des photos était identique à l'homme qui était devant elle. Elle a ajouté que c'était elle qui avait rempli le formulaire... Et l'homme sur le formulaire est bien LEE HARVEY OSWALD et personne d'autre.

Teigne warreniste
Dimanche 3 juin 2001 à 18h22 #419 Modification de ce message Citer ce message
Le samedi, 28 septembre, vers 10.h00 du matin, Oswald a réussi à se faire admettre au consulat sovétique, bien que celui-ci était fermé au public les week-ends. Il y a rencontré 3 "consuls"; Pavel Yatskov, Oleg Nechiporenko, Valery Kostikov... Tous agents du KGB!

Oswald va y jouer une scène pathétique, où il se prétend persécuté par le FBI, et être obligé de se promener armé pour se protéger[Oswald a exhibé son Smith & Wesson]. Les trois larrons croîront avoir à faire à un névrosé, Oswald était au bord de la crise de larmes!

Mais la bureaucratie sovétique n'allait pas se laisser attendrir pour si peu...

réf: Nechiporenko, Oleg: "Passport to Assassination" pages 75 à 81

Nicolas Bernard
Dimanche 3 juin 2001 à 23h05 #421 Modification de ce message Citer ce message
Plusieurs éléments indiquent que le témoignage de Sylvia Duran n'est pas si fiable qu'on veut le croire :

- il a toujours été contredit par le consul cubain Eusebio Azcue ; l'employé du consulat Alfredo Mirabel Diaz a un temps confirmé le témoignage de Duran, mais a reconnu qu'il avait vu l'individu brièvement. C'était en effet Sylvia Duran qui s'était occupée du cas d'"Oswald".

- Sylvia Duran a été arrêtée deux fois, la première le 22 novembre 1963, par la Direccion Federal de Seguridad. Si j'en crois William Reymond ("Autopsie...", p. 395), la señora Duran a été "soumise pendant trois jours à un interrogatoire musclé mené par... la station mexicaine de la CIA". Je n'ai pas retrouvé la source de cette affirmation, mais la CIA a manifesté un intérêt plutôt élevé vis-à-vis de Sylvia Duran. Voir par exemple :

[ Lien Web ]

- si je suis Thierry Lentz ("Enquêtes...", p. 133), Sylvia Duran a, dans un rapport rédigé peu après les faits, donné une toute autre description d'Oswald de celle que l'on connait.

- la personne appelée "Oswald" a quitté le consulat cubain avec le formulaire de demande de visa. Il est possible que cette personne ait pu obtenir la signature du formulaire par le vrai Oswald. D'autres parlent de contrefaçon.

- à propos des photographies, selon le consul cubain Azcue, "occupée comme elle était, elle doit avoir probablement collé la photographie sur la demande de visa sans vérifier."

Pour les autres mystéres entouant le voyage d'Oswald à Mexico, voir les messages n°405 et 412.

Conclusion : de sérieux doutes existent quant à la fiabilité du témoignage (évolutif ?) de Sylvia Duran.

Teigne warreniste
Lundi 4 juin 2001 à 04h54 #433 Modification de ce message Citer ce message
Nicolas déclare maintenant que le témoignage de Sylvia Tirado Bazan (alias Duran) fait aux représentants du HSCA en juin 1978, n'est pas fiable...

C'est pourtant vous qui avez donner ce témoignage [36 pages] en référence. Moi, je n'ai fait que lire le témoignage et trouvé que ça prouvait le contraire de ce que vous avanciez.

Je crois Sylvia Tirado quand elle affirme catégoriquement que l'homme qui s'est présenté au consulat est bien l'homme qui a été arrêté pour l'assassinat de JFK. La dessus, Gary Cornwell, Ed Lopez Harold Leap et Dan Hardway qui l'ont interrogé, lui ont posé la question à plusieurs reprises au cours de son témoignage qui a duré environ 4 heures, et en aucun temps ses réponses furent ambigües sur ce point et celà 15 ans plus tard!

Nicolas Bernard
Lundi 4 juin 2001 à 15h17 #445 Modification de ce message Citer ce message
(désolé, message long, mais je cite texto le HSCA)

Etonnant que vous fassiez confiance à un témoin s'exprimant 15 après les faits ! Les défenseurs du Rapport Warren (et d'autres) ont critiqué David Lifton pour moins que ça...


J'ai enfin retrouvé les remarques initiales faites par Sylvia Duran sur "Oswald". De septembre 1963 qu'elles datent, ces remarques, consignées dans son rapport au consulat. Et vous savez comment elle décrit le gars ? Blond et de grande taille.


Extrait de sa déposition devant le HSCA (j'ai souligné les points importants) :


CORNWELL - Okay. And you also I believe pointed to number 57 when you went through the book.

TIRADO - Yes.

CORNWELL - And who do you think that is?

TIRADO - Oswald.

CORNWELL - Lee Harvey Oswald. Now, many of the pictures in the book are not that clear, of course. When you saw him the first time in the book, you indicated that that looked like him except that as you recalled him, he had EITHER BLUE OR GREEN EYES AND BLOND HAIR. Correct?

TIRADO - Yes.


C'est un grand moment. Les enquêteurs du HSCA ont pointé une contradiction dans la vision qu'avait Sylvia Duran d'Oswald. Celle-ci va essayer de se rattraper en jouant un peu sur les mots. De blonde, la chevelure de l'homme qui s'est amené au consulat cubain va simplement passer au clair...


CORNWELL - When you say BLOND hair, what color is that? Is it very light?

TIRADO - Light.

CORNWELL - Let's see if we can find an example. Looking in the second book--that's all you found in the first book, correct?

TIRADO - Yes.

CORNWELL - All right. Looking in the second book, uh, take as an example, Number 266 04 268, would that be basically what you recall to be the color of his hair, blond?

TIRADO - Yes. Here it looks very, very light, not that light.

CORNWELL - Okay. That would be what you describe as blond but your memory is that it was close but not quite as light as that?

TIRADO - Yes.

CORNWELL - Okay, but the tape recorder was back away from us so just to make sure we got that answer, you picked out in the first book photograph #57. You stated that it looked like the way you recalled the man who came ot the Consulate except that he had blue or green eyes and blond hair. And then we were trying to determine what shade you recall the blond hair being, and I asked you--all these are black and white--if it would be similar to photos #266 and #268 in the book 7549? And you said in those pictures that it looks very light and that it would not have been that light, quite that light to your memory. Is that right?

TIRADO - Yes.(Long break.)

CORNWELL - I don't know how, working with black and white photos, we can do much better than that? But--

TIRADO - A little lighter than my eyebrows? There's another photo...In the second book, number 26 or 27. You also pointed to those photos when you went through the book. Would the color of that hair approximate the way you remember it?

TIRADO - No, because he had very light, almost white...

CORNWELL - Okay, again, it would be not as light as that?

TIRADO - No.


En somme, on ne peut vraiment pas déterminer, compte tenu de la déposition de Madame Tirado née Duran, que cette dernière a formellement reconnu Oswald dans la personne qui a rendu visite au consulat cubain de fameux 27 septembre 1963.

Je rappelle qu'en novembre 1963, Sylvia Duran a été arrêtée deux fois par les autorités mexicaines, la CIA ayant apparemment eu droit de regard sur cette arrestation. Jusqu'à sa comparution devant le HSCA, elle avait apparemment passé sous silence cet épisode de sa vie.

A noter que le consul cubain Azcue, qui par trois fois a eu affaire à "Oswald" au cours de cette journée et le lendemain, a déclaré qu'"Oswald" était... blond, tout en précisant longuement en quoi l'individu appelé "Oswald" ne correspondait pas à notre Lee Harvey Oswald...

Extrait de sa déposition devant le HSCA :

Mr. CORNWELL. What color hair did the individual have to the best of your memory who visited the consulate?

Senor AZCUE. He was blond, dark blond.

Mr. CORNWELL. Did the individual you saw in the movie, the person who was killed by Jack Ruby, resemble more closely the individual in these photographs to your memory than the individual who visited the consulate?

Senor AZCUE. I believe so.


[...]


On montre à Azcue la photo de passeport d'Oswald, dite pièce JFK F-434.


Mr. CORNWELL. Did the individual who visited the consulate look like that individual?

Senor AZCUE. No.

Mr. CORNWELL. What differences were there?

Senor AZCUE. Many differences. The individual who visited the consulate is one whose physiognomy or whose face I recall very clearly. He had a hard face. He had very straight eyebrows, cold, hard, and straight eyes. His cheeks were thin. His nose was very straight and pointed. This gentleman looks like he is somewhat heavier, more filled, his eyes are at an angle with the outside of his eye, at an angle with his face. I would have never identified him or
recognized him.
I believe I can recall with fairly good accuracy the individual in such a way that I could recognize him now in a group of 100, that is better than a photograph of him because obviously during a period of 15 years he might change. I think I could recognize him, and this is not him.


Voilà qui confirme les premières déclarations de Sylvia Duran. Et :


Mr. CORNWELL. The staff of the committee has had an opportunity to speak to Mrs. Sylvia Duran, and during the interview with her she expressed no doubt about the fact that the person who was killed in Dallas by Jack Ruby was the individual who visited the consulate.
Do you have any reason to question her memory or the reason that her memory might differ from yours?

Senor AZCUE. Categorically, I could not affirm it without any doubt.
However, it is possible that she might be more susceptible to impression or more impressionable than I. I remember what I saw on the film and also what I saw on TV later or maybe before. I remember that moment when he was killed and I remember I did not recognize him. I did not have any prejudices or preconceptions.
I wanted to recognize, however, only 2 months had gone by. It was between September and November. At that time I was much younger. That was 15 years ago, and I think that because of my own profession I probably had better eyes. And because of the impression that was made by this person who visited the consulate, for these reasons, maybe my version is correct or more correct.

Cf. [ Lien Web ]


Pour les intéressés, voir l'article de Dave Reitzes, qui fait le point sur le voyage à Mexico :

[ Lien Web ]

Teigne warreniste
Mardi 5 juin 2001 à 04h01 #475 Modification de ce message Citer ce message
Citation: En somme, on ne peut vraiment pas déterminer, compte tenu de la déposition de Madame Tirado née Duran, que cette dernière a formellement reconnu Oswald dans la personne qui a rendu visite au consulat cubain de fameux 27 septembre 1963.

Madame Sylvia Tirado est née Tirado, elle est devenue madame Duran en épousant Horatio Duran, un architecte, dont elle divorça en juillet 1968. En 1978, elle s'appelait Sylvia Tirado Bazan...

Vous auriez appris celà si vous aviez lu son témoignage d'un bout à l'autre. J'ai trouvé ce témoignage instructif. Je me propose de lire le témoignage du consul Azcue bientôt au complet.

Nicolas Bernard
Mardi 5 juin 2001 à 18h20 #477 Modification de ce message Citer ce message
Au temps pour moi, à propos de cette erreur... mineure. Mais il demeure que Sylvia Duran décrit l'homme qui a rendu visite au consulat cubain sous le nom d'Oswald comme un blond. Ce que confirme le consul Azcue dont les seuls doutes mémoriels (à ma connaissance) surviendront lorsqu'on lui établira que les signatures d'Oswald sur le formulaire de demande de visa étaient authentiques. Encore que, comme je l'ai dit dans un autre message, on sait que l'individu a eu l'autorisation de quitter le consulat avec le formulaire pour se procurer des photos d'identité. Ces photos montraient Oswald portant costume et cravate, alors que la description qu'en font Azcue et Duran ne mentionne pas ces détails... Les photos auraient ainsi été effectuées ailleurs qu'à Mexico.

J'ajoute deux points :

1.- vous vous souvenez de la manière dont Oswald a obtenu son visa pour le Mexique, le 17 septembre 1963 ? Une liste a été dressée pour les demandes de visa de la journée au consulat mexicain de la Nouvelle-Orléans. Un individu précèdait Oswald sur cette liste (ce que le FBI a nié jusqu'en 1975). Cet individu se nommait William G. Gaudet. Même si le HSCA l'a nié, beaucoup considèrent - pour des raisons qui m'échappent (la volonté d'en faire trop ?) - que ce type était en contact avec la CIA. Gaudet éditait en tout cas un opuscule financé par l'United Fruit Company, la multinationale qui finança, avec l'aide de la CIA, l'action anticommuniste en Amérique centrale (dont le coup d'Etat contre Arbenz au Guatemala en 1954).

Gaudet a confirmé qu'Oswald, David Ferrie et Guy Banister se connaissaient. Il l'a reconnu devant le HSCA et devant Antony Summers. Il s'est d'ailleurs rendu à Mexico, mais pas en bus : non, en avion.

2.- un des passagers de l'autocar qui a transporté Oswald jusqu'à Mexico s'appelait Albert Osborne, aussi connu sous le nom de John Howard Bowen, qui a déclaré plus tard au FBI être prédicateur. Il était membre de l'extrême-droite américaine. Autre coïncidence troublante... qui peut n'être qu'une coïncidence, après tout.

Teigne warreniste
Mercredi 6 juin 2001 à 03h38 #488 Modification de ce message Citer ce message
Ce qui m'intrigue le plus dans le témoignage de Sylvia Tirado Bazan, c'est qu'elle fut congédiée par le consulat cubain, deux jours après l'assassiant de Kennedy. Curieusement, Gary Cornwell et ses compaires ne lui ont jamais demandé pourquoi.

Nicolas Bernard
Mercredi 6 juin 2001 à 18h20 #509 Modification de ce message Citer ce message
Sans doute le fait qu'elle ait été arrêtée et interrogée par la DFS (Direccion Federal de Seguridad) mexicaine dès le 22 novembre 1963 ? Si l'on en croit Sylvia Duran, les Mexicains n'ont pas été d'une grande courtoisie :

"all the time they tell me that I was a Communist ... and they insisted that I was a very important person for ... the Cuban Government and that I was the link for the International Communists - the Cuban Communists, the Mexican Communists and the American Communists, and that we were going to kill Kennedy, and I was the link. For them I was very important."

Citation extrait de :

[ Lien Web ]

La DFS s'en tenait apparemment à une thèse impliquant Cuba dans un complot international destiné à abattre Kennedy. C'est du moins ce que révèlent les rapports de la station mexicaine de la CIA. Les Cubains ont peut-être voulu se débarrasser d'une assistante devenue bien encombrante, questions d'intérêt diplomatiques obligent.

Voir également :

[ Lien Web ]

Voir aussi les conversations entre certains enquêteurs non-officiels (Antony Summers, John Newman, pour ne citer qu'eux) et des personnalités cubaines en 1995 :

[ Lien Web ]

Et l'article de Dave Reitzes :

[ Lien Web ]

[ Ce Forum est fermé ]

[ Ce fil est clos ]

De nombreux livres très rares sur Chapitre.com: La victoire de Kennedy Th. White L'héritage des Kennedy Theodore C. Sorensen La fausse énigme de Dallas Armand Moss Avec Kennedy Pierre Salinger Le jour où Kennedy fut assassiné Luc Bernières Réduction de 5 euros avec le code "CADEAU"


Jack Ruby, John F. Kennedy, Howard Hughes, Lee Harvey Oswald, Billie Sol Estes, Sam Giancana, Bill Greer, J.D. Tippit, Fidel Castro, John Ligget, David Ferrie, Clay Shaw, Jean Hill, Lee Bowers, Earl Warren, Craig Zirbel, Frank Church, William Whaley, Betty Mc Donald, Robert F. Kennedy, Thomas Dillard, Jeane Dixon, Valery Kostikov, Edward Haggerty, Caroline Lebeau, John Gedney,...

Santo Trafficante Jr: Ce chef de la Mafia en Floride est accusé d'avoir menacé plusieurs fois la vie de JFK. Trafficante fut très impliqué dans des plans de la CIA destinés à assassiner Fidel Castro. On dit qu'il aurait...