J'ai tué Kennedy
Montalban
Prix: 5.00 €
Les nouvelles preuves sur l'assassinat de Kennedy
Caroline Lebeau
Prix: 18.05 €
S'identifier
inscription
Contacter le Webmaster

This website in english
Livres - Meilleures ventes
Michael Drosnin
Billie Sol Estes, William Reymond
Thierry Lentz
Jacques Legrand (collectif)
William Reymond

Forum
[ Fils - Stats ]
15 janvier 2005 à 21h35
2 mars 2005 à 18h06
6 août 2001 à 22h19
25 août 2004 à 01h35
27 janvier 2004 à 09h02

Revues sur l'assassinat

L'étrange suicide du treizième témoinMort de KennedyOswald n'a pas tiréLe mystère KennedyLe Mystère Kennedy

Photos

Chronologie

Décès de Fletcher Prouty
Mardi 5 juin 2001
16 millions de dollars pour...
Vendredi 16 juillet 1999
3000 pages de l'autopsie dé...
Dimanche 2 août 1998
George W. Hickey débouté
Lundi 29 septembre 1997
Les dossiers de J. Lee Rank...
Jeudi 3 juillet 1997
George W. Hickey porte plainte
Vendredi 21 avril 1995
Décès de Jackie Kennedy
Jeudi 19 mai 1994
Sortie aux USA du film "JFK"
Vendredi 20 décembre 1991

Le cas J.Edgar Hoover

19 messages

So What
Mercredi 26 septembre 2001 à 01h14 #1531 Modification de ce message Citer ce message
Que pensez vous du rôle joué par J. Edgar Hoover avant et après l’assassinat de JFK ?

Hoover savait-il et a-t-il laissé faire ? Ne savait-il pas, alors pourquoi a-t-il été si négligent ?

Comment expliquer que le FBI, si prompt à résoudre l’enquête et désigner Oswald comme l’unique coupable, ait pu faire preuve de si peu de prévenance avant les événements, somme toute prévisibles, le 22 novembre 1963 à Dallas (la ville la plus hostile du pays au 35e président des Etats-Unis), et ce malgré qu’Oswald avait été mis sous surveillance par l’agent James Hosty ?

Comment exempter l’immense responsabilité des agents du FBI pour ne pas avoir imposé à la DPD un paramètre de sécurité autour des déplacements du suspect n°1 et ainsi éviter à peu de frais l’assassinat d’Oswald par Ruby ?

Au delà des chantages qu’Hoover aurait exercé sur la vie privée des différentes personnalités politiques ou des médias, comment se fait-il que le public américain, si libre et si bien informé, n’ait pas exigé et obtenu sa démission dès le 23 ou le 25 novembre 1963 face à un tel fiasco collectif des services de renseignements et de sécurité ?

D’ailleurs, la commission Warren a confirmé ces impardonnables carences mais Hoover est passé entre les gouttes...

Ce même Hoover aurait été averti de l’attaque nippone sur Pearl Harbor mais n’en aurait pas tenu compte pour de très fallacieuses raisons, omettant d’en prévenir notamment les autorités militaires américaines et celle de la base à Hawaï. Que pensez-vous du climat de coopération qu’il pouvait régner entre les différences agences du renseignement des Usa en 1963 ?

Hoover ne cachait pas ses sentiments xénophobes et sa sympathie pour l’extrême-droite mais quel était la teneur réelle de ses liens avec la Mafia américaine ? Simple échange de bons procédés ou conjonction réelle d’intérets ?

En gros, Hoover était-il un médiocre imbécile aveugle, parano et incompétent ou un individu grossier mais très intelligent, corrompu, raciste, manipulateur, voyeur et complexé ?

Et depuis Pearl Harbor, Hoover a fait combien de petits ?

Teigne warreniste
Mercredi 26 septembre 2001 à 04h13 #1533 Modification de ce message Citer ce message
1) C'est J. Edgar Hoover qui a transformé un obscur petit corps de police fédérale en une des plus efficaces organisation d'enquête criminelle au monde.

2)Non, ce n'est pas le FBI qui a désigné Lee Harvey Oswald comme le principal suspect dans l'affaire de l'assassiant de JFK... mais la police de Dallas. Le FBI n'a fait que confirmer les évidences accumulées contre LHO.

3) Le FBI connaissait LHO comme une menace à la "sécurité des États-Unis", non celle du Président. LHO et sa femme Marina étaient des cas de "counter-intelligence". James Hosty [l'agent qui suivait le cas Oswald] ignorait que LHO possédait des armes, et qu'il avait déjà tenté de tuer Edwin Walker. Les choses auraient peut-être pu être différentes s'il avait été mis au courant de ces faits...

Teigne warreniste
Mercredi 26 septembre 2001 à 04h25 #1534 Modification de ce message Citer ce message
Pour ce qui est du rôle qu'a joué le FBI au moment de l'affaire de Pearl Harbour... Disons qu'aujourd'hui, les États-Unis dépensent près de 30 milliards de US dollars en services de renseignements [CIA, DIA, NSA, NRO etc.] et que, malgré tout, ces services furent incapables de prévoir les attentats du 11 septembre 2001 qui ont fait au delà de 6000 morts à New-York et Washington...

Pearl Harbour est arrivé à un moment providentiel, la Grande-Bretagne était au bord de la faillite et avait un besoin urgent du soutient américain dans son effort de guerre contre les forces de l'Axe. Avant Pearl Harbour, le peuple américain était résolument isolationniste, et Franklin D.Roosevelt était contraint à la neutralité par son opinion publique.

Teigne warreniste
Mercredi 26 septembre 2001 à 04h34 #1536 Modification de ce message Citer ce message
Est-ce qu'il y a quelqu'un qui sait pourquoi les Japs ont attaqué les USA à Pearl Harbour??? Il me semble que pour les forces de l'Axe, ce fut une erreur monumentale!!!

Denis Morissette
Mercredi 26 septembre 2001 à 06h05 #1537 Modification de ce message Citer ce message
Bonne question, Boris. Il faudrait le demander aux officiels japonais de l'époque. Tu parles le japonais?

On peut se demander pourquoi les Japonais ont refusé de se rendre malgré les avertissements de Truman. Les Japonais sont si gentils et polis que je me demande comment ils ont pû commettre un tel geste. Qu'esperaient-ils en retirer??? Ca ressemble au geste commis par Laden...

Nicolas Bernard
Mercredi 26 septembre 2001 à 10h31 #1539 Modification de ce message Citer ce message
Citation:
Le 2001-09-26 04:13, Teigne warreniste a écrit:
1) C'est J. Edgar Hoover qui a transformé un obscur petit corps de police fédérale en une des plus efficaces organisation d'enquête criminelle au monde.

2)Non, ce n'est pas le FBI qui a désigné Lee Harvey Oswald comme le principal suspect dans l'affaire de l'assassiant de JFK... mais la police de Dallas. Le FBI n'a fait que confirmer les évidences accumulées contre LHO.

3) Le FBI connaissait LHO comme une menace à la "sécurité des États-Unis", non celle du Président. LHO et sa femme Marina étaient des cas de "counter-intelligence". James Hosty [l'agent qui suivait le cas Oswald] ignorait que LHO possédait des armes, et qu'il avait déjà tenté de tuer Edwin Walker. Les choses auraient peut-être pu être différentes s'il avait été mis au courant de ces faits...


Pour répondre au point 1) : le FBI existait avant Hoover. Ce dernier l'a transformé en agence gouvernementale s'occupant de ses intérêts personnels. L'une des plus efficaces organisations d'enquête criminelle du monde ? Voire... N'est-ce pas le FBI qui disait jusqu'aux sixties que le crime organisé n'existait pas aux Etats-Unis ?

Pour répondre au point 2) : le FBI n'a rien confirmé du tout... et a même démenti ses propres rapports (cf. le cas des G-Men présents à l'autopsie, et qui parlent d'une 4e balle retrouvée sur Kennedy ainsi que d'une balle entrée dans le dos et non dans la nuque). Dès le 22 décembre, Hoover ferait savoir qu'Oswald était l'assassin, le seul et l'unique (cf. Summers : "Le plus grand salaud d'Amérique", p. 266). Sa conviction en serait bien plus renforcée le 24 novembre, après l'assassinat du suspect numéro 1 par Ruby : "Ce qui me préoccupe, confierait-il à la Maison-Blanche deux heures après ce meurtre, c'est de présenter quelque chose qui puisse convaincre le public qu'Oswald était l'unique assassin." (ibid.). Tous les vétérans du FBI chargés de l'enquête ont témoigné de la hâte avec laquelle leur directeur a voulu à tout prix charger Oswald, quitte à bâcler l'enquête.

Pour répondre au point 3) : d'accord sur ce point, encore qu'il existe un certain message capté par le FBI quelques jours avant les assassinats de Dallas et rendu public par l'agent William Walter. En voici le texte :

INFORMATION HAS BEEN RECEIVED
BY THE BUREAS [sic] BUREAU HAS
DETERMINED THAT A MILITANT
REVOLUTIONARY GROUP MAY ATTEMPT TO
ASSASSINATE PRESIDENT KENNEDY ON
HIS PROPOSED TRIP TO DALLAS TEXAS
NOVEMBER TWENTY TWO DASH TWENTY
THREE NINETEEN SIXTY THREE. ALL
RECEIVING OFFICES SHOULD IMMEDIATELY
CONTACT ALL CIS, PCIS LOGICAL RACE
AND HATE GROUP INFORMANTS AND
DETERMINE IF ANY BASIS FOR THREAT.

Contrairement à la légende, ce télex ne mentionne nullement des exilés cubains et reste dans le vague. Notons toutefois que pas un agent du FBI n'a confirmé les propos de Walter (soit dit en passant, on s'en doute bien). Plus sérieux, l'ex-épouse de Walter a également dénié toute vraisemblance à son histoire. Mais ladite ex-épouse travaillait... pour le FBI.

Cf. [ Lien Web ]_

En tout état de cause, l'histoire Walter établit formellement une négligence du FBI. Sinon pire.

Je suis d'avis qu'Hoover n'a pas commandité le meurtre de Kennedy. Il n'y avait aucun intérêt : cette opération le mettrait à la merci du chantage et il n'avait pas besoin de faire supprimer un Président qu'il faisait lui-même chanter du fait de ses aventures extra-conjugales.

Hoover a-t-il couvert le crime après-coup ? Certainement, lorsque l'on voit avec quelle hâte il se mettrait à défendre, envers et contre tout, la thèse du tireur isolé. Hoover avait en effet l'habitude de laver le linge sale de l'establishment...

Nicolas Bernard
Mercredi 26 septembre 2001 à 10h34 #1540 Modification de ce message Citer ce message
Citation:
Le 2001-09-26 04:34, Teigne warreniste a écrit:
Est-ce qu'il y a quelqu'un qui sait pourquoi les Japs ont attaqué les USA à Pearl Harbour??? Il me semble que pour les forces de l'Axe, ce fut une erreur monumentale!!!


[ Lien Web ]

Teigne warreniste
Mercredi 26 septembre 2001 à 15h28 #1544 Modification de ce message Citer ce message
INFORMATION HAS BEEN RECEIVED
BY THE BUREAS [sic] BUREAU HAS
DETERMINED THAT A MILITANT
REVOLUTIONARY GROUP MAY ATTEMPT TO
ASSASSINATE PRESIDENT KENNEDY ON
HIS PROPOSED TRIP TO DALLAS TEXAS
NOVEMBER TWENTY TWO DASH TWENTY
THREE NINETEEN SIXTY THREE. ALL
RECEIVING OFFICES SHOULD IMMEDIATELY
CONTACT ALL CIS, PCIS LOGICAL RACE
AND HATE GROUP INFORMANTS AND
DETERMINE IF ANY BASIS FOR THREAT.



Ce message est selon toute probabilité un autre canular diffusé par la partie de la conspiration. Le FBI n'avait pas la responsabilité de la sécurité présidentielle, et n'avait pas à diffuser cet avertissement sur son réseau. À supposer que cet avertissement fut authentique, le FBI n'avait que pour seul obligation de transmettre le renseignement au US Secret Service.

Nicolas Bernard
Mercredi 26 septembre 2001 à 19h04 #1545 Modification de ce message Citer ce message
***Ce message est selon toute probabilité un autre canular diffusé par la partie de la conspiration.***

Possible, en effet. Le FBI a toujours nié avoir diffusé (pour usage interne) ce télex. Même l'épouse de Walter, celui qui par qui l'histoire a été révélée, a démenti son propre ex-mari, mais il faut dire que 1/elle faisait partie elle-même du FBI et 2/elle était l'ex-femme de Walter... ;-)

***Le FBI n'avait pas la responsabilité de la sécurité présidentielle, et n'avait pas à diffuser cet avertissement sur son réseau.***

Le FBI avait la responsabilité des missions d'infiltration d'associations pouvant menacer la sécurité des Etats-Unis. Il s'agit là d'une information visiblement obtenue au sein d'un groupe d'extrême droite (ce genre d'assoce, on l'oublie constamment, était infiltré par le Bureau - tout comme les assoces réputées "communistes" et depuis l'ère Kennedy, la mafia). Qu'un groupe d'extrémistes aient eu l'idée non pas de faire sauter des bombes mais d'abattre le Président, et le FBI aurait été mis au courant de toutes façons : ce télex le prouve. A dire vrai, ce type de document est parfaitement "banal", normal, si vous voulez. Rappelons que pour le cas de Joseph Milteer, cet activiste d'extrême-droite qui avait annoncé l'assassinat de Kennedy à Miami pour le mois de novembre 1963, c'est le FBI qui a été mis au courant le premier, grâce à un informateur payé par ses soins, Somersett.

Je ne vois pas pourquoi le FBI n'aurait pas à diffuser ce genre d'info sur son réseau interne. Pourquoi se contenterait-il d'avertir le Secret Service ? Une certaine conception de la sécurité nationale, de l'efficacité d'action et aussi une dose non négligeable de rivalité interservices s'opposent à cette interprétation. D'autant que le FBI précise bien :

ALL
RECEIVING OFFICES SHOULD IMMEDIATELY
CONTACT ALL CIS, PCIS LOGICAL RACE
AND HATE GROUP INFORMANTS AND
DETERMINE IF ANY BASIS FOR THREAT.

C'est-à-dire : mobiliser les informateurs présents dans les groupes susnommés pour évaluer la pertinence de l'information.

***À supposer que cet avertissement fut authentique, le FBI n'avait que pour seul obligation de transmettre le renseignement au US Secret Service.***

Je considère que l'avertissement est authentique. Si je ne m'abuse - et je peux parfaitement me tromper, dans ce cas qu'on me contredise -, les seuls éléments invoqués contre l'histoire de Walter consistent dans les dénégations de ses collègues du FBI (inclus : son ex-épouse), ce qui a suffi au HSCA. Personnellement, je ne vois pas pourquoi des agents du FBI iraient corroborer la révélation de Walker, ne serait-ce que par solidarité avec le Bureau ou souci de carrière. Car il faut bien se rappeler d'une chose : tous ces témoignages d'agents sont reproduits dans des affidavits made in FBI. Hormis Sharon Covert, l'ex-épouse de Walter, pas un ne semble avoir été interrogé en personne par le HSCA. Voir en tout cas le passage que consacre la Commission de la Chambre à Walter :

[ Lien Web ]

Les notes de bas de page sont accessibles ici :

[ Lien Web ]
(cf. page 627)

Admettons donc que le télex soit authentique. Le FBI n'aurait-il eu que cette obligation ? Non. Le FBI devait d'abord évaluer la pertinence de ladite information.

Compte tenu de la conduite du Secret Service, beaucoup plus zêlé pourtant dès qu'il s'est agi de démanteler des tentatives d'assassinat réelles ou imaginaires montées à Chicago et Miami, on ne peut que conclure à deux solutions :

- le FBI n'a jamais transmis cette information au SS : négligence, donc ;

- le FBI a transmis l'information au SS : ce dernier n'en a pas tenu compte : négligence, donc (d'aucuns diront carrément : "complot").

N'empêche que ça fait beaucoup de négligences... Mais là, on est dans l'a posteriori.

Teigne warreniste
Mercredi 3 octobre 2001 à 04h45 #1609 Modification de ce message Citer ce message
Si J. Edgar était encore vivant... Il y a longtemps qu'il aurait régler le sort de Bin Laden.....

So What
Mercredi 3 octobre 2001 à 21h54 #1639 Modification de ce message Citer ce message
Si J.Edgar était encore vivant, c'est à la Gay Pride qu'on en rigolerait ! :-D

RUBY
Mardi 16 octobre 2001 à 20h05 #1741 Modification de ce message Citer ce message
"Le plus grand salaud d'Amérique" de Summers est absolument excellent pour en connaitre...LONG sur J.E.Hoover!!

Nanny
Mercredi 17 octobre 2001 à 10h45 #1750 Modification de ce message Citer ce message
Je suis tout à faire d'accord avec Ruby. Le livre de Summers est excellent et le titre est parfait...

KAISOU
Lundi 29 avril 2002 à 11h40 #3899 Modification de ce message Citer ce message
Je viens de terminer la lecture de cet ouvrage...tres interessant d une part, et comme dirait jackie, titre approprié... :-)

bob kennedy
Mercredi 28 août 2002 à 01h12 #5418 Modification de ce message Citer ce message
Citation:
Le 2001-09-26 04:13, Teigne warreniste a écrit:
1) C'est J. Edgar Hoover qui a transformé un obscur petit corps de police fédérale en une des plus efficaces organisation d'enquête criminelle au monde.

2)Non, ce n'est pas le FBI qui a désigné Lee Harvey Oswald comme le principal suspect dans l'affaire de l'assassiant de JFK... mais la police de Dallas. Le FBI n'a fait que confirmer les évidences accumulées contre LHO.

3) Le FBI connaissait LHO comme une menace à la "sécurité des États-Unis", non celle du Président. LHO et sa femme Marina étaient des cas de "counter-intelligence". James Hosty [l'agent qui suivait le cas Oswald] ignorait que LHO possédait des armes, et qu'il avait déjà tenté de tuer Edwin Walker. Les choses auraient peut-être pu être différentes s'il avait été mis au courant de ces faits...



Si LHO constituait une menace pour la sécurité des Etats-Unis, pourquoi a-t-il pu tuer le Président ?

Teigne warreniste
Mercredi 28 août 2002 à 01h21 #5421 Modification de ce message Citer ce message
Si Marina avait averti la police que son mari possédait un fusil d'assault et qu'il avait déjà tenté de tuer quelqu'un avec, les choses ne se seraient probablement pas passées comme ça le 22 novembre...

Hosty aurait peut-être signalé LHO comme une potentielle menace à la sécurité du Président et aurait été mis sous surveillance...

Malheureusement, dans une société basée sur le Droit, on ne peut pas arrêter préventivement quelqu'un parce qu'on présume qu'il pourrait commettre un crime, du moins pas en 1963...

_________________
Crocodile Dundee, c'est d'la p'tite bière à côté de I.A. Tremblay!

bob kennedy
Mercredi 28 août 2002 à 18h29 #5450 Modification de ce message Citer ce message
Pourtant, Oswald avait tenté d'assassiner Edwin Walker! Pourquoi n'a-t-il pas été surveillé ensuite?

So What
Jeudi 29 août 2002 à 22h11 #5486 Modification de ce message Citer ce message
Citation:
Le 2002-08-28 01:21, Teigne warreniste a écrit:

Si Marina avait averti la police que son mari possédait un fusil d'assault et qu'il avait déjà tenté de tuer quelqu'un avec, les choses ne se seraient probablement pas passées comme ça le 22 novembre...

Hosty aurait peut-être signalé LHO comme une potentielle menace à la sécurité du Président et aurait été mis sous surveillance...

Malheureusement, rien n'est moins sûr...


Citation:
Malheureusement, dans une société basée sur le Droit, on ne peut pas arrêter préventivement quelqu'un parce qu'on présume qu'il pourrait commettre un crime, du moins pas en 1963...

Au bon vieux temps d’Hoover, ce n’est pas parce que le FBI était mis au courant d’un contrat qu’il tâchait de prévenir le crime...

Au bon vieux temps d’Hoover, ce n’est pas parce que le FBI connaissait le nom des assassins qu’il ne faisait pas condamner des innocents...

Au bon vieux temps d’Hoover, ce n’est pas parce que le FBI niait l’existence du crime organisé qu’il ne faisait pas couramment appel à ses services...

Au bon vieux temps de la loi et l'ordre d’Hoover, ça se passait comme ici !

Hoover fut retrouvé raide, étendu à coté de son lit au matin du mardi 2 mai 1972. On conclut aussitôt qu’il était mort d’une crise cardiaque. Il n’y eut jamais d’autopsie et personne, de Washington DC à Hollywood en passant par Times Square et le Loop, ne s’en jamais plaint...

_________________

Nom de Dieu ! Ce vieil enculé !
(Richard Milhous Nixon, le 2 mai 1972)

bob kennedy
Lundi 16 septembre 2002 à 20h57 #6221 Modification de ce message Citer ce message
Citation:
Le 2002-08-28 18:29, bob kennedy a écrit:
Pourtant, Oswald avait tenté d'assassiner Edwin Walker! Pourquoi n'a-t-il pas été surveillé ensuite?



J'ai posé une question méchant Boris ! J'aimerais que tu répondes, sinon je vais penser qu'Oswald était un bouc-émissaire (je le pense déjà, mais j'en serais sûre).

:-)

[ Ce Forum est fermé ]

[ Ce fil est clos ]

De nombreux livres très rares sur Chapitre.com: 400.000 dollars pour abattre Kennedy à Paris Camille Gilles Dallas 22 novembre 1963 David E. Scheim Enquêtes sur l'assassinat d'un président Thierry Lentz Le temps du souvenir Rose Kennedy Portrait de Lee Oswald Robert Oswald Réduction de 5 euros avec le code "CADEAU"


Jack Ruby, John F. Kennedy, Howard Hughes, Lee Harvey Oswald, Billie Sol Estes, Sam Giancana, Bill Greer, J.D. Tippit, Fidel Castro, John Ligget, David Ferrie, Clay Shaw, Jean Hill, Lee Bowers, Earl Warren, Craig Zirbel, Frank Church, William Whaley, Betty Mc Donald, Robert F. Kennedy, Thomas Dillard, Jeane Dixon, Valery Kostikov, Edward Haggerty, Caroline Lebeau, John Gedney,...

Santo Trafficante Jr: Ce chef de la Mafia en Floride est accusé d'avoir menacé plusieurs fois la vie de JFK. Trafficante fut très impliqué dans des plans de la CIA destinés à assassiner Fidel Castro. On dit qu'il aurait...