Avec Kennedy
Pierre Salinger
Prix: 20.00 €
Les Kennedy : une dynastie américaine
Peter Collier
Prix: 10.00 €
S'identifier
inscription
Contacter le Webmaster

This website in english
Livres - Meilleures ventes
Michael Drosnin
Billie Sol Estes, William Reymond
Thierry Lentz
Jacques Legrand (collectif)
William Reymond

Forum
[ Fils - Stats ]
15 janvier 2005 à 21h35
2 mars 2005 à 18h06
6 août 2001 à 22h19
25 août 2004 à 01h35
27 janvier 2004 à 09h02

Revues sur l'assassinat

L'étrange suicide du treizième témoinMort de KennedyOswald n'a pas tiréLe mystère KennedyLe Mystère Kennedy

Photos

Chronologie

Décès de Fletcher Prouty
Mardi 5 juin 2001
16 millions de dollars pour...
Vendredi 16 juillet 1999
3000 pages de l'autopsie dé...
Dimanche 2 août 1998
George W. Hickey débouté
Lundi 29 septembre 1997
Les dossiers de J. Lee Rank...
Jeudi 3 juillet 1997
George W. Hickey porte plainte
Vendredi 21 avril 1995
Décès de Jackie Kennedy
Jeudi 19 mai 1994
Sortie aux USA du film "JFK"
Vendredi 20 décembre 1991

Oswald, ce russophone...

7 messages

So What
Jeudi 30 août 2001 à 00h26 #1162 Modification de ce message Citer ce message
Ma question du jour est simple :

Ou, quand et comment l'élève instable Lee Harvey Oswald a-t-il appris à parler et lire couramment le russe ?

Apparement, il maitrisait parfaitement cette langue puisque :

1) Marina n'était pas encore à l'aise en anglais (Elle se fait aider par deux interprètes lors de ses auditions par la commission Warren)
[ Lien Web ]

2) deux jours après son arrivée en URSS, on offre à Oswald pour son anniversaire "L'Idiot" de Dostoievski en version originale (formidable bouquin mais pas vraiment le classique le plus facile à lire de toute la littérature russe )
[ Lien Web ]

Ooops, please, pas de réponses en cyrillique ! ;-)

Teigne warreniste
Jeudi 30 août 2001 à 03h53 #1163 Modification de ce message Citer ce message
Quand Oswald est arrivé en URSS en octobre 1959, sa connaissance du Russe était élémentaire. Oswald était peut-être en mesure de lire le Russe, mais il n'était pas en mesure de le parler couramment. Sans interprête de l'Intourist, il aurait été incapable de se débrouiller.

Quand il fut transféré à Minsk, il fut bien encadré de gens parlant l'Anglais à l'usine Gorizont où il travaillait comme travailleur non-spécialisé à un salaire équivalent au directeur de l'usine!!!

Quand Oswald a fait la rencontre de Marina Prusakova, Oswald se débrouillait verbalement, mais son Russe parlé ressemblait à celui que les Baltes [germanophones] parlaient. Il faut dire que les républiques baltes furent annexées de force en 1939 à l'URSS... Dire qu'Oswald parlait Russe comme un Balte, revient à dire qu'il le parlait difficilement.

Quand Oswald a visité le consulat soviétique à Mexico les 27 et 28 septembre 1963, Oleg Nechiporenko a décrit le Russe parlé d'Oswald comme pauvre, qu'il avait une mauvaise prononciation, mais qu'Oswald arrivait quand même à exprimer ses idéés en langue Russe... Les conversations s'y sont déroulées partiellement en Russe, et partiellement en Anglais...

Conclusion: Oswald était loin d'être un parfait bilingue et son Russe, même en 1963, était toujours laborieux...

_________________
Where is the beef?

William
Jeudi 30 août 2001 à 04h09 #1164 Modification de ce message Citer ce message
Au sujet du niveau de russe de LHO, voici ce que George de Mohrenschildt en dit :
"I will tell you this, too," he added, "Lee was too good in his knowledge of the Russian language not to have been instructed by someone before he took his trip to Europe. You hear the way I speak English. I've been here thirty-five years and I still have a foreign accent. And Lee hardly had a foreign accent in Russian, a much more difficult language than English."
Pour ceux qui ne parle pas anglais, DeM explique que le russe de LHO était excellent et sans accent. Ce qui lui parait suspect .

Teigne warreniste
Jeudi 30 août 2001 à 04h24 #1166 Modification de ce message Citer ce message
Je crois que George de Mohrenschildt n'était plus tout à fait sain d'esprit... et avait fait des séjours en institution avant qu'il ne finisse par se suicider.

Je ne crois pas du tout qu'Oswald avait une aptitude aux langues étrangères. Oswald a étudié l'Espagnol comme langue seconde au High School au Texas... mais était incapable de commander un simple repas dans la langue de Cervantes lors de son court séjour au Mexique. Et l'Espagnol était une langue infiniment plus facile à maîtriser que le Russe...

On peut même ajouter que son Anglais écrit laissait à désirer...

_________________
Where is the beef?

So What
Jeudi 30 août 2001 à 23h51 #1170 Modification de ce message Citer ce message
Citation:
Le 2001-08-30 03:53, Teigne warreniste a écrit:
Quand Oswald a fait la rencontre de Marina Prusakova, Oswald se débrouillait verbalement, mais son Russe parlé ressemblait à celui que les Baltes [germanophones] parlaient. Il faut dire que les républiques baltes furent annexées de force en 1939 à l'URSS... Dire qu'Oswald parlait Russe comme un Balte, revient à dire qu'il le parlait difficilement.






A mon avis, la reflexion de Marina indique qu'Oswald parlait très bien le Russe mais avec un fort accent. (Un peu comme nous les Français entendons souvent les Québequois parler mieux que nous notre langue, mais avec, tabernacle, un accent de tous les diables qui est par ailleurs adorable ! )

Marina a une vingtaine d'années lors de sa rencontre avec Lee et a donc toujours connu les pays baltes, annexés à l'URSS.
Ses rencontres avec des Baltes ont pu se faire durant sa scolarité auprès des jeunes de son âge. Et vu la nature du régime stalinien et le centralisme soviétique, je suppose que le russe est très vite devenu langue obligatoire dans toutes les écoles baltes dès 39 ou 40 - au pire à la fin de la guerre. (probablement mais j'admet que cela demande confirmation)

Si le russe de l'un était pauvre et l'anglais de l'autre assez sommaire, je me demande alors quelles conversations pouvaient tenir dans l'intimité Oswald et Oswaldova. Ces deux tourtereaux se sont tout de même mariés et ont eu deux enfants.
Franchement, fonderiez-vous un foyer avec une personne qui se "débrouille verbalement" mais qui ne peut pas comprendre la moitié de ce que vous lui racontez et dont vous ne pouvez pas plus comprendre la moitié de ce qu'elle vous raconte ?

Il est vrai que vous n'êtes pas la nièce d'un haut-gradé de la police secrète soviétique... ;-)

So What
Vendredi 31 août 2001 à 00h11 #1171 Modification de ce message Citer ce message
Je reviens sur "L'idiot" de Dosto. C'est très secondaire mais cela m'amuse...

Evidence: Si j'avais été guide de l'Intourist en 59, j'aurais plutôt offert à mon "débutant en russe" le livre "Enfance" de Gorki, bien plus facile à lire et bien plus tendance "réalisme soviétique"...

Paradoxe: Le prince Michkine dont "L'idiot" raconte l'histoire est le seul héros de Dostoievski qui ne posséde pas de double personnalité...

Joke: Si j'avais été guide de l'Intourist, j'aurais mieux fait d'offrir à Oswald "Crime et Chatiment", il se serait peut-être contenté de flinguer sa logeuse ou une quelconque usurière...

Suis confus mais j'ai pas pu m'empécher [ Lien Web ]

Teigne warreniste
Vendredi 31 août 2001 à 04h17 #1175 Modification de ce message Citer ce message
Dire qu'Oswald "parlait le Russe comme un Balte", c'est comme si je disais qu'Oswald "parlait l'Anglais comme un Québécois"... Les États Baltes [germanophones] étaient à l'URSS , ce que le Québec [francophone] est à l'Amérique Anglo-Saxonne...

Et les Québécois parlent un Anglais très hétéroclite...

[ Ce Forum est fermé ]

[ Ce fil est clos ]

De nombreux livres très rares sur Chapitre.com: Comment ils ont tué Kennedy Michaël Eddowes Avec Kennedy Pierre Salinger L'incroyable procureur Jim Garrison Malcolm J. Diller JFK - Une jeunesse insouciante Nigel Hamilton Le procès de Dallas Frédéric Pottecher Réduction de 5 euros avec le code "CADEAU"


Jack Ruby, John F. Kennedy, Howard Hughes, Lee Harvey Oswald, Billie Sol Estes, Sam Giancana, Bill Greer, J.D. Tippit, Fidel Castro, John Ligget, David Ferrie, Clay Shaw, Jean Hill, Lee Bowers, Earl Warren, Craig Zirbel, Frank Church, William Whaley, Betty Mc Donald, Robert F. Kennedy, Thomas Dillard, Jeane Dixon, Valery Kostikov, Edward Haggerty, Caroline Lebeau, John Gedney,...

Santo Trafficante Jr: Ce chef de la Mafia en Floride est accusé d'avoir menacé plusieurs fois la vie de JFK. Trafficante fut très impliqué dans des plans de la CIA destinés à assassiner Fidel Castro. On dit qu'il aurait...